Une vie a londres

JAMES, HENRY

livre une vie a londres
EDITEUR : LA DIFFERENCE
DATE DE PARUTION : 06/12/03
LES NOTES :

à partir de
8,10 €

SYNOPSIS :

Né à new york en 1843, henry james prit la nationalité anglaise un an avant sa mort, en 1916. Il est l'écrivain qui a dépeint le plus finement la distance entre l'esprit européen et la sensibilité américaine. c'est à londres, oú il vécut à partir de 1878, qu'il écrivit ses principaux chefs-d'oeuvre. le thème opposant innocence américaine et sophistication européenne se retrouve dans daisy miller, les européens, washington square, les bostoniens et " reverberator ". le cycle culmine avec les ambassadeurs, oú la civilisation est définie comme " la tradition ininterrompue de culture que l'europe occidentale hérita du monde antique ".
Une vie à londres s'inscrit dans la lignée de roderick hudson, le premier roman d'henry james, avec l'opposition puritaine du bien et du mal, l'amérique moralisatrice et l'europe morale décadente, la corruption et l'innocence. laura wing, jeune américaine, native de virginie, s'installe à londres chez sa soeur selina. elle découvre avec horreur et fascination la haute société britannique qui cache son cynisme et sa décrépitude morale derrière les hôtels particuliers de south kensington. L'issue sera bien sûr la fuite et le retour au pays. "la petite tragédie d'une créature légère", comme disait james, à savourer comme il se doit.
1 personne en parle

Je ne vous le cache pas, avant de commencer ce roman, j'étais un peu inquiète. A chaque fois que je découvre un nouvel auteur et surtout un auteur dit "classique", je me pose beaucoup de questions: est-ce que je vais aimer? Est-ce que le style ne va pas être trop lourd?... J'avais entendu parler d'Henry James à plusieurs reprises, surtout en cours où on nous le conseillait, mais je ne savais pas à quoi m'attendre: la quatrième de couverture ne nous apprend rien (du moins en ce qui concerne l'édition que j'ai) sur l'intrigue, si bien qu'on attaque le livre sans trop savoir sur quoi on va tomber. Beaucoup d'inquiétude, donc, mais un final, une bonne surprise! Voici pourquoi.L'une de mes préoccupations, c'était bien évidemment le style. J'avais peur de tomber sur un truc hyper pompeux, où on doit relire quatre fois une phrase pour la comprendre, car en ce moment, je n'ai pas forcément envie de lire des romans "prise de tête". Et bonne surprise: le style d'Henry James est très, très agréable à lire! Dès les premières lignes, j'ai été plongée dans son univers, sans problème. Les paragraphes se suivent avec fluidité, et les pages s'enchaînent sans que l'on s'en rende compte! Mais attention: fluidité ne rime pas forcément avec trop de simplicité! Au contraire, on sent que le style est très recherché, travaillé, et j'ai beaucoup aimé certaines comparaisons et métaphores (je pense par exemple aux "mélancoliques morceaux de pain grillé", olala). En bref, rien qu'au niveau du style, Une Vie à Londres a été pour moi un régal!J'ai aussi bien accroché à l'intrigue: à première vue, elle est assez simple, mais je me suis vite aperçue que cette apparente simplicité permettait à Henry James de développer plusieurs aspects, comme la psychologie des personnages (dont je parlerai plus loin), mais aussi la dualité Etats-Unis/Europe, l'implication et le rôle de chacun dans une fratrie... Des thèmes universels et intemporels, je trouve! Je ne me suis pas du tout ennuyée en lisant ce livre, qui est d'ailleurs assez court! D'ailleurs, en parlant de l'intrigue, j'ai beaucoup pensé à Manon Lescaut, en le lisant, car les thèmes sont assez proches, même si j'ai mille fois préféré Une Vie à Londres.En ce qui concerne les personnages, j'ai trouvé qu'Henry James avait accordé un grand soin à leur développement et conception. Je les ai trouvées très travaillés, et il me semble difficile de ne pas ressentir quelque chose pour eux, que ce soit de la peine, de l'amitié, ou de l'énervement. J'ai particulièrement aimé Lady Davenant, une petite mamie pleine de vie, dont la vision de la vie est très intéressante. Chaque personnage est différent et leurs interactions sont passionnantes!Seul bémol pour moi: la fin, que je trouve un peu trop rapide et floue. J'aurais aimé en savoir plus, ou du moins j'aurais aimé une fin un poil plus précise. Mais ce livre reste un petit coup de coeur: je le conseille donc à ceux qui veulent découvrir Henry James, et à ceux qui aiment les portraits!Pour conclure, j'ai vraiment beaucoup aimé ce premier contact avec la plume d'Henry James, et je pense me procurer très vite d'autres livres de cet auteur, afin de poursuivre ma découverte!

WarsawSnow
05/04/14
 

Format

  • Hauteur : 16.50 cm
  • Largeur : 11.50 cm
  • Poids : 0.19 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition