Une vie bouleversee. journal (1941-1943)

HILLESUM, ETTY

livre une vie bouleversee. journal (1941-1943)
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 01/02/85
LES NOTES :

à partir de
23,30 €

SYNOPSIS :

De 1941 à 1943, à amsterdam, une jeune femme juive de vingt-sept ans tient un journal et y consigne ce que vont être les dernières expériences de sa vie. Le résultat: un document extraordinaire, tant par l'incontestable qualité littéraire que par la foi qui en émane. une foi indéfectible en l'homme alors même qu'il accomplit ses plus noirs méfaits. Car si les années de guerre voient l'extermination des juifs partout en europe, elles sont belles et bien, pour etty hillesum, des années de développement personnel et de libération spirituelle. Celle qui note en 1942 : " en dépit de toutes les souffrances infligées et de toutes les injustices commises, je ne parviens pas à haïr les hommes ", et, quelque
temps plus tard : " j'ai déjà subi mille morts dans mille camps de concentration. Tout m'est connu, aucune information nouvelle ne m'angoisse plus. d'une façon ou d'une autre, je sais déjà tout. et pourtant je trouve cette vie belle et riche de sens. a chaque instant. " celle-ci, donc, recherche et trouve sa morale propre et la justification de son existence dans l'affirmation d'un altruisme absolu. loin de se dérober au destin de masse qu'elle juge inéluctable, elle décide de l'assumer pleinement et d'employer ses talents à soulager les maux de ses compagnons de misère. Partie du camp de transit de westerbork le 7 septembre 1943, etty hillesum est morte à auschwitz le 30 novembre de la même année.
3 personnes en parlent

Voici un livre qui se lit par petits bouts, pour en déguster chaque phrase et tenter d’en saisir le sens profond.Il y a de la philosophie dans ces pages, et même de la foi.Quelques citations :« Et si Dieu cesse de m’aider, ce sera à moi d’aider Dieu. »« On voudrait être un baume versé sur tant de plaies. »« Dire que l’on a en soi assez d’amour pour pardonner à Dieu ! » Alex-Mot-à-Motshttp://alexmotamots.wordpress.com

AlexMotaMots
29/07/15
 

Il m’a fallu beaucoup de temps et près de quatre-vingts pages pour « rentrer » dans ce livre et me sentir intéressée.Pourtant, j’apprécie en général, la lecture de journaux intimes, mais là…J’ai trouvé que le début était très long, beaucoup trop à mon goût.Le regard de l’auteur sur ce qu’elle vivait, son histoire d’amour avec son psy, tout cela m’a semblé proche du nombrilisme et pas très constructif. Bien entendu parler de soi et de son quotidien c’est le but d’un journal mais ce qu’elle expliquait ne me paraissait pas captivant.Petit à petit, j’ai sans doute réussi à ne pas me focaliser sur les échanges avec le psy et à « lire plus loin » pour découvrir un contenu plus proche de ce que je recherchais: la vie en Hollande à cette époque bien que la place de sa foi et de sa relation à Dieu prenne de plus en plus de place tournant presqu’au mysticisme.Je me dois de reconnaître plusieurs choses: l’écriture de l’auteur s’est améliorée au fil des pages, devenant plus « profonde ».Si écrire lui a permis de rester debout, de garder sa dignité, de croire en quelque chose sans baisser les bras alors elle a eu raison de le faire….

Cassiopea
24/12/12
 

Carnet de lectureRecueil de citations choisies sur repere.tv Les repères de Languirand

Languirand
08/04/09

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition