Nicholas dane

BURGESS, MELVIN

livre nicholas dane
EDITEUR : CHILDREN PBS
DATE DE PARUTION : 19/05/10
LES NOTES :

Livre en VO
à partir de
12,02 €

SYNOPSIS :

When Nick's mother dies suddenly, the fourteen-year-old is sent straight into a boys' home, where he finds institutional intimidation and violence keep order. After countless fights and punishments, Nick thinks life can't get any worse - but the professionally respected deputy head, Mr Creal,
who has been grooming him with sweets and solace, has something much more sinister in mind. The scarring, shaming experience he suffers at the hands of Mr Creal can never quite be suppressed, and when the old hatred surfaces, bloody murder and revenge lead to an unforgettable climax.
4 personnes en parlent

Manchester, années 80, Nicholas Dane, 14 ans devient orphelin. Sa mère meurt d'une overdose et il se retrouve livré à lui même. Il est envoyé dans une institution pour garçons délinquants, en situation d'échec scolaire et "en crise" familiale. La vie à l'institution est dure, très dure : violence entre les élèves, violence de la part des éducateurs, pédophilie... Nicholas se fait battre, humilié, abusé, violé. Mais ce jeune adolescent est un rebel, un dur à cuire qui n'a qu'une idée en tête: fuir cet endroit cauchemardesque et reprendre sa vie en main...Le dernier roman de Melvill Burgess, dans la veine de Junk, est une oeuvre poignante sur un sujet sensible, souvent tabou. Les contours assez sombres du récit sont gommés par la force de caractère du personnage principal. On s'attache à Nicholas, on rit, on pleure, on suit son parcours, on s'indigne de toute de la souffrance que lui infligent ses éducateurs, mais surtout on croit en lui. Un récit qui ne laisse pas indifférent, une grande sensibilité s'en dégage.

dibou
27/01/11
 

Ce jour-là, lorsque Nicholas se réveille le matin et entend chantonner sa mère dans l’appartement, il ne sait pas qu’elle va mourir, le laissant seul au monde. Le voici désormais plongé dans un monde où règnent la perversité et la violence sous toutes ses formes ; aussi bien de la part des autres pensionnaires du foyer pour garçons, que de la part des adultes qui le dirigent. Après avoir découvert qu’il ne pouvait pas échapper à ce cercle infernal d’humiliations, il décide de fuir, mais pourra-t-il y parvenir ?A découvrir.Melvin Burgess nous entraîne dans l’enfer de l’enfermement de cette institution anglaise qui « casse les voyous », avec ses violences , sa grande sauvagerie par moments. Cette histoire est tellement terrible qu’on a qu’une envie : sauver ce jeune homme.

Attention Burgess! Depuis son dramatique mais merveilleux "Junk", Melvin Burgess ne nous avait pas offert un autre roman aussi fort. "Nicholas Dane" vient à nouveau marquer l’œuvre de ce grand écrivain britannique par son intensité dramatique et cette réalité brute sans concession, si efficace sous la plume de Burgess. Impossible d’en dire plus sans dévoiler l’intrigue du roman, juste j’adore !!!

L'auteur de ce roman est quelque peu controversé pour son écriture bien trempée. Mais ça fonctionne. Une fois de plus, ce livre ne m'a pas déçue. J'ai eu la gorge serrée à plusieurs reprises, bien sûr. Comment accepter ce qui se passe encore les murs de cette institution ? sgwel

sgwel
10/03/12
 

Format

  • Hauteur : 19.80 cm
  • Largeur : 12.90 cm
  • Poids : 0.30 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition