Va ou ton coeur te porte

TAMARO, SUSANNA

livre va ou ton coeur te porte
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 09/07/02
LES NOTES :

à partir de
4,70 €

SYNOPSIS :

Seule dans sa maison battue par les vents d'hiver, une vieille femme qui n'a plus que quelques mois à vivre écrit à sa petite-fille. Avant de disparaître, elle souhaite resserrer les liens distendus par les aléas de l'existence. Pour cela, elle n'a que des mots. Des mots d'amour, ou des mots qui l'entraînent à évoquer
sa propre vie. Elle raconte sans pudeur ni complaisance son enfance solitaire, son mariage de raison, la mort tragique de sa fille et parle pour la première fois du seul homme qu'elle ait aimé. Quinze lettres pour crier haut et fort à la jeune génération qu'il faut faire confiance au destin et écouter son coeur...
7 personnes en parlent

Les mots pour : Style, analyse des sentiments, souvenirsLes mots contre : quelques passages un peu longuets vers le milieu du livreNotation : 15./20Un livre très touchant, qui aborde de nombreux sujets, notamment l'importance de dire les choses, d'évoquer les souvenirs, de ne pas laisser dans l'ombre les souffrances et les morts, surtout si ces morts sont nos propres parents. Très bon moment de lecture. Les chroniques postée ici sont de courts extraits... les véritables articles sont sur le blog !

nanet
07/11/14
 

J'ai bien aimé ce livre, il donne à réfléchir et il y a beaucoup d'émotions à l'intérieur.L'histoire en elle-même peut paraitre banale, une grand-mère sent sa fin venir et écrit 15 lettres à sa petite fille partie en Amérique pour se rapprocher d'elle, pour lui faire comprendre sa vie, ses erreurs et pour l'accompagner même lorsqu'elle ne sera plus là.Il n'y a réellement qu'un seul personnage dans ce livre, la grand-mère. Elle est très touchante et ses réflexions sur la vie, ses actions, son passé sont très intéressantes. En lisant ses lettres j'avais l'impression d'avoir ma grand-mère proche de moi si je me doute bien que ma grand-mère n'ait pas eu une vie pareille. Ses réflexions provoquaient tout à tour, de la joie, de la tristesse ou de la déroute en moi mais au moins elles ont le mérite de provoquer quelques choses ! Cette grand-mère est très attachante et parfois on en veut à sa petite fille de l'avoir laissé seule même si c'est dans le cycle de la vie, les jeunes abandonnent toujours les vieux pour vivre leur vie...J'ai trouvé que l'auteure avait une écriture vraiment très jolie, sans fioritures pour aller directement au cœur des choses. J'ai adoré certains passages et j'aurais pût relever des dizaines de citations magnifiques...En bref, ce livre est bien sympathique à lire avec un prix franchement raisonnable alors pourquoi s'en priver ? Appelez moi, Love ... Love-of-book :P

Loveofbook
03/11/14
 

Ce beau roman consiste en la correspondance d'une grand mère âgée avec sa petite fille qu'elle a élevée, partie au loin étudier. Ces lettres sont un témoignage fort d'amour. Non seulement la mamie veut transmettre certaines de ses valeurs à sa petite fille pour l'aider à conduire sa vie mais elle veut aussi éclairer certaines zones d'ombres de son passé pour mieux lui expliquer son caractère et l'éducation donnée. Un secret de famille qui ne sera révélé qu'à la fin sous tend tout le roman. Un beau texte à découvrir pour les personnes qui s'intéressent plus particulièrement aux relations familiales.

prune42
30/06/14
 

Lu, relu et souligné, ce livre tient une place privilégiée dans ma bibliothèque. Particulièrement émouvante et portée par une écriture superbe, cette histoire incite à la réflexion, l’introspection. C’est un bijou de psychologie et de philosophie. L’auteur nous invite à écouter la voix de notre cœur afin de mener à bien le chemin de notre vie. Un livre pour la vie et un livre de vie.

mycupoftea
13/09/12
 

Ce livre m’a bien plu. Cependant, il m’a laissé un arrière-goût assez mitigé. Une sorte de « c’est bien… mais ».Ce roman est écrit sous forme de journal, qu’une grand-mère en fin de vie souhaite laisser à sa petite-fille. S’il nous est présenté comme adressé à une tierce personne, personnellement j’ai plus eu le sentiment qu’il s’agissait avant tout d’un journal intime. Une façon pour cette femme de faire le point sur sa vie. Aussi, les premières pages je les ai lues avec une lenteur certaine. Comme je prendrais le temps de lire une lettre qui me serait adressée personnellement. D’autant plus que l’écriture est agréable, et que l’on ressent une belle dose de tendresse et d’émotivité à travers les mots. Seulement, au bout d’un moment j’ai commencé à trouver ce journal un peu ennuyeux. Le texte était toujours bien écrit, tour à tour émouvant, cruel, ou tendre, sans faire, pour autant, dans la débauche de sentimentalisme dégoulinant. Les bribes de vies racontées étaient intéressantes, d’autant plus lorsqu’Olga (la grand-mère) mettait en parallèle l’évolution des mœurs (Religion, place de la Femme...). Mais malgré cela j’avais l’impression de lire quelque chose qui ne me concernait pas, qui ne m’était pas destiné. Un peu comme si j’avais ouvert le journal de quelqu’un sans lui demander sa permission. Au début on peut trouver cela grisant de lire en cachette les confidences de quelqu’un, de s’immiscer dans sa vie. Et puis au fur et à mesure, on s’en lasse, parce qu’il y a des choses qui nous échappent, des tranches de vies qu’on ne peut pas comprendre parce qu’on ne les a pas vécues. Et à la fin on se demande pourquoi on a lu ce journal. On se sent même mal à l’aise de l’avoir fait.C’est un peu ce que j’ai ressenti en lisant ce livre.

Nelcie
16/06/12
 

Ce livre, je l’ai lu à sa parution. Acheté sur un coup de cœur, à cause du titre qui me « parlait » (comme des années plus tard : « je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » d’Anna Gavalda) et puis aussi à cause de la couverture : ce ciel bleu avec quelques nuages, un de mes « paysages » préférés…Dès les premiers mots, je suis rentrée dans l’histoire et je me souviens « avoir avalé » les pages. Plus on avance, plus on va dans l’intimité de cette grand-mère, dans ce qu’ a été sa vie et qu’elle n’a pas toujours su partager à « haute voix » avec sa petite fille.A travers son "journal intime", monologue qu’elle veut laisser comme un testament, on découvre ce qu’elle a caché si longtemps et qu’elle se décide à partager. Ce témoignage, elle le voudrait comme un pont entre sa petite fille et elle, puisque les relations sont devenues difficiles. En même temps que l’on découvre son passé, on lit de merveilleuses réflexions sur la vie, les sentiments, les relations humaines…C’est écrit avec beaucoup de pudeur et de profondeur, c’est délicat et jamais on a le sentiment de violer l’intimité et de devenir « voyeur »: cette grand-mère se dévoilant petit à petit. On sent tout l'amour qu'elle porte à sa petite fille. Elle ne la critique jamais, elle essaie d'analyser ce qu'elles ont vécu et d'enchaîner sur les faits pour une réflexion plus générale où elle fait passer un message.Elle écrit pour sa petite fille mais aussi pour elle-même; je pense que le fait de « dire la vérité » l’aidera. Elle aura « posé » les non-dits et se sentira plus légère pour aborder « l’autre rive »…Pour moi, un très bon livre puisque des années après, le souvenir est très vivace.J’avais relevé une citation….« Entre notre âme et notre corps il y a beaucoup de petites fenêtres ; si elles sont ouvertes, les émotions passent par là, si elles sont mi-closes, ces émotions filtrent à peine, seul l’amour peut les ouvrir toutes grandes. »

Cassiopea
08/10/11
 

Ce livre est une belle découverte, et une véritable pépite. J’ai lu avec délectation les quinze lettres qui le composent comme j’aurais touché une broderie ancienne.J’ai été touchée par la tendresse de cette grand-mère, mais aussi par son réalisme, sa sincérité et sa sérénité (apparente, en tout cas) devant sa fin de vie toute proche. Elle livre sans craintes l’intimité de ce qu’a été sa vie, de ses sentiments, de ses doutes. Il se dégage de ce livre beaucoup de douceur, d’amour ; mais sans mièvrerie.La vieille dame, au soir de sa vie, rappelle oh combien qu’une vie n’est ni rectiligne, ni sans aspérité. Chacun y a droit à sa part se secret, de non dit.Ce livre me confirme un peu plus que le respect des convenances, et le maintient à tout prix des apparences ne mènent ni au bonheur ni à l’épanouissement.

mimipinson
07/06/11
 

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.13 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition