Vers la douceur

BEGAUDEAU, FRANCOIS

livre vers la douceur
EDITEUR : VERTICALES
DATE DE PARUTION : 05/03/09
LES NOTES :

à partir de
17,15 €

SYNOPSIS :

"Quand on couche pas, même si on est convaincu que ça avance à rien, animal triste et tout, eh bien on est angoissé, assez connement je dois dire mais voilà. Alors on essaie de trouver des plans, avec même de l'amour des fois, ce qui complique les choses, ou au contraire ça les simplifie, enfin faut voir, il y a un peu de tout dans ce dossier-lâ." Selon un subtil désordre chronologique, ce roman à épisodes brouille
les pistes de l'existence de Jules, amateur de plans improbables, journaliste sportif et célibataire intermittent. De malentendus jouissifs en gags à répétition, l'auteur tient la chronique de ses aventures et fiascos parmi une dizaine de trentenaires des deux sexes. A moins que ce jeu de rôles archi-contemporain n'implose in extremis, pour s'ouvrir à une fantaisie sentimentale, assumée dans toute sa douceur.
2 personnes en parlent

François Bégaudeau est un auteur que l'on apprécie ou pas. Après son fabuleux livre Entre les murs, écrit il y a quelques années, ce roman ne m'a pas happée pour me bouleverser et en trouver du plaisir! Dans ce livre qui met en scène des trentenaires célibataires ou à la recherche du couple idéal, l'amour, l'amitié, l'argent sont des thèmes traités avec humour et causticité mais ne touchent pas au coeur. Les phrases sont alambiquées, le partage du texte en plusieurs petits chapitres aurait pu être une réussite mais ne permet pas de s'attacher aux personnages que mollement décrits. Une déception ! Un livre de Parisien pour les Parisiens (mais les bobos pas les vrais!)

deedoux
12/03/12
 

J’avais envie de découvrir cet auteur. Il paraît qu’il fait partie de ceux qu’on aime ou que l’on déteste, pas de juste milieu. Je ne fais pas partie de ces extrêmes mais je n’ai pas accrochée à son style, à son écriture.Les premières dizaines de pages sont sympathiques, histoires de quelques trentenaires un peu décalés, reliés les uns aux autres. Mais ce côté décalé a fini par me lasser. J’ai même fini par trouver cela confus. Les phrases n’ont pas toujours de sens. Ou peut-être pour l’auteur.Certaines fois, ce côté fantaisiste m’a rappelée les romans de Boris Vian. Mais ici, la profondeur n’est pas de mise et cela rend les choses, plates.Concernant les personnages, ils ne sont pas vraiment attachants, ils n’ont en fait que peu d’intérêt. En bref, déçue d’avoir cru à un résumé qui m’attirait, d’avoir cru à un titre qui ne convient absolument pas au roman.

BillieSullivan
11/06/11
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition