Le vieille fille ; le cabinet des antiques

BALZAC, HONORE DE

livre le vieille fille ; le cabinet des antiques
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 07/01/93
LES NOTES :

à partir de
7,00 €

SYNOPSIS :

Deux magistrales Scènes de la vie de province, échographies de la France profonde : remous du désir et de la passion politique dans un microcosme bousculé par les contradictions de la modernité. Alençon sous la Restauration : après le bruit et la fureur de la Révolution et de l'Empire, le Temps pensait pouvoir se rendormir, le vieux silence des valeurs retomber sur ses certitudes granitiques. Mais, compromis par l'irruption d'ambitions
et d'idées nouvelles, l'équilibre immémorial est rompu, irréparablement. «Ce grossissement des petits faits, ces vies calmes dans lesquelles tout est résonance, ces petites villes immobiles auxquelles le romancier inocule la tragédie comme un virus, tout cela qui est la substance même de la manière balzacienne, ce qu'il y a peut-être de plus balzacien dans Balzac...» Maurice Bardèche. Préface de Philippe Berthier
1 personne en parle

"Je crois rêver", dit Josette en voyant sa maîtresse volant par les escaliers comme un éléphant auquel Dieu aurait donné des ailes.Rose-Marie-Victoire Cormon a quarante ans (passés), elle n'est toujours pas mariée. A Alençon, elle est pourtant un bon parti, a même trois prétendants sérieux (dont l'un a déjà fait sa demande) mais elle s'est montrée difficile, a tout refusé; elle attendait un genre de prince charmant, sans trop en avoir précisément dessiné les contours. En tout cas, pas un soldat, pas un vieux, pas ceci, pas cela. Aujourd'hui, il reste donc le jeune Athanase et les rusés du Bousquier et Chevalier de Valois. Chacun a une raison de la vouloir épouser, aucune n'est totalement louable ni même sincère. Mais aujourd'hui, surtout, Melle Cormon est pressée, elle voudrait des enfants, la chasteté lui monte à la tête...Balzac dresse un portrait effarant de cette pauvre Rose, avec une grande adresse : tout en proférant louange sur louange (elle est bonne, elle est brave, elle est riche et pas pingre, elle remplit de son mieux ses devoirs d'hôtesse etc.) il la décrit comme énorme, stupide au dernier degré, et pressée, surtout, très pressée maintenant.La précipitation n'ayant jamais rien apporté de bon, notre vieille fille ne finira pas heureuse.Plaisir des phrases :"En buvant les vins délicieux que lui servait profusément Jacquelin, il paraissait reconnaître des amis et les retrouver avec un vif plaisir, car le véritable amateur n'applaudit pas, il jouit." > (De là le fait de ne pas applaudir pendant un concert classique ?)"Mlle Cormon était, sans s'en douter, très heureuse de ces petites querelles qui servaient d'émonctoire à ses acrimonies." > (Han cette expression, "servir d'émonctoire à des acrimonies", j'adore.)"Le pauvre chevalier de Valois mourut de son vivant, il se suicida tous les matins pendant quatorze ans."==> (Han cette idée que matin après matin, bâcler sa toilette-tenue parce qu'il est malheureux le fait non seulement prendre un coup de vieux comme par sorcellerie mais mourir à petit feu...) http://lecasss.hautetfort.com

SagnesSy
15/12/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie