EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 28/09/06
LES NOTES :

à partir de
6,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

" Plus tard, lorsqu'ils prirent le petit déjeuner, elle fit comme si de rien n'était, affichant son habituel sourire bien élevé. Et peut-être n'y avait-il rien... Son oncle expliqua qu'il avait entendu dire qu'un avion anglais s'était écrasé non loin, sur la côte, au nord. Un soldat allemand monte la garde près de la carcasse de l'avion abattu. " Nous sommes en 1943, et les bruits de la guerre n'épargnent pas même cette grande demeure bourgeoise construite au bord de la mer du Nord. Ses propriétaires, un couple
sans enfants, accueillent leur jeune neveu de quatorze ans, mais aussi la fille adolescente de la couturière de Madame, pour la mettre à l'abri des bombardements qui menacent Copenhague. Lorsqu'un avion s'écrase non loin de là dans les dunes, un drame silencieux va se nouer entre les deux adolescents et un pilote britannique... Ce récit dépouillé et émouvant sur le thème de l'innocence perdue marque sans doute un tournant dans l'écriture de Jens Christian Grondahl, dont le talent s'affirme de livre en livre.
3 personnes en parlent

C’est un court roman qui m’a assez surprise de la part de Grondahl. Je préfère quand il s’attarde sur le cheminement des réflexions au lieu de couper court comme ici. Son écriture est presque méconnaissable bien que le style reste agréable. L’histoire ne m’a pas réellement passionnée ; il me semble que l’on reste trop dans le flou. J’ai terminé le livre en ayant l’impression de ne pas en savoir plus qu’à la première ligne. L’auteur accorde une trop grande part au mystère ; on ne saura quasiment rien de Virginia et pas beaucoup plus du narrateur. Il est impossible de cerner quoi que soit : l’ensemble est trop suggestif à mon goût.

mycupoftea
05/02/13

Il sera difficile de faire un commentaire de ce petit roman sans dévoiler quoi que ce soit de l’intrigue.Il est le 3ème opus traduit en français de cet auteur que j’ai découvert très récemment lors d’une présentation d’un de ses derniers livres (auteur danois, parfaitement francophone), mais dont je n’avais encore jamais rien lu.En l’espace de peu de pages, l’auteur a réussi à me plonger complètement dans cette histoire, émouvante, pleine de non dit.Deux adolescents qui font connaissance pendant la seconde guerre mondiale. C’est une histoire pleine de sensibilité, d’humanité, qui se lit d’une traite, et, qui au fond, plutôt que se raconter, se lit, et laisse un petit quelque chose derrière soi qui appelle à retrouver son auteur pour d’autres histoires. Il suffit se laisser emporter par ces deux jeunes gens dans la campagne danoise, au bord de la mer du nord……

mimipinson
15/05/11
 

Durant quelques jours d'un été lointain, pendant la guerre, le narrateur âgé d'à peine 14 ans passe des vacances dans une grande maison au bord de la mer chez son oncle et sa tante. Un jour débarque de Copenhague une jeune fille de seize ans, belle, souriante et mystérieuse. Le garçon est fasciné mais intimidé. En cet été 43, des avions survolent le pays pour bombarder la capitale. Un matin, les villageois annoncent qu'un avion anglais s'est écrasé dans les parages. Il n'y aucune trace du pilote. Il y a cependant la jeune adolescente qui a vu et qui sait quelque chose. Le garçon en est malade... Et Grondahl nous embarque dans son roman teinté de mélancolie, chargé d'introspection, nourri par les souvenirs d'un amour blessé, d'un pincement au coeur qui ne guérit jamais. C'est également le portrait délicat d'une jeune femme, auréolée de silence et de mystère. Le roman est court, mais blindé en émotions qui se dilatent dans vos neurones à long terme...

Clarabel
23/02/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.08 kg
  • Langage original : DANOIS
  • Traducteur : ALAIN GNAEDIG

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie