Visa pour shanghai

QIU, XIAOLONG

livre visa pour shanghai
EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 31/01/04
LES NOTES :

à partir de
7,70 €

SYNOPSIS :

Il y a ceux qui veulent rejoindre les états-unis coûte que coûte, parfois même au prix de leur vie. Et ceux qui veulent parcourir le chemin inverse pour démanteler les réseaux, qui jettent sur les côtes des cargos chargés d'hommes. mais il ne suffit pas d'aller à shanghaï pour contrer les puissantes triades. car la donne est embrouillée, comme le sont les relations internationales. washington doit ramener la femme d'un passeur
chinois, condition exigée par ce dernier pour qu'il témoigne dans un procès contre l'immigration clandestine. Pékin veut sauver la face et le camarade inspecteur chen, appelé à l'aide par le parti, doit servir d'interprète et de guide a catherine rohn, l'inspectrice américaine envoyée sur place. mais voilà, la femme du passeur disparaît, et chen n'entend pas non plus làcher une affaire en cours pour les beaux yeux du fbi...
3 personnes en parlent

Mon premier est une enquête que l'inspecteur Chen mène d'une main de maître.Mon deuxième est une plongée dans la Chine des années 90 et dans son histoire : révolution culturelle, envoi des jeunes instruis à la campagne, et nouvelles évolutions de la société.Mon troisième est l'écriture agréable et poétique de Qiu Xiaolong.Mon tout est un très agréable moment de lecture saupoudré de proverbes chinois.

simae
27/02/13
 

Encore une fois, Qiu Xiaolong réussit le tour de force de montrer la réalité de la Chine actuelle sans être rébarbatif ou trop accusateur.Le lecteur découvre progressivement les méandres dans lesquels Chen doit circuler, il se trouve pris au piège des ambigüités suscitées par le système mis en place et voit ce personnage s’arranger parfois avec une organisation bien complexe.Il est certes facile de considérer que tout est mauvais dans ce système, mais les Chinois doivent faire avec et l’on apprend à la fois comment fonctionne la société chinoise et comment ses habitants font pour vivre avec.Ce roman est également bien écrit, et bien construit.De façon très classique, l’auteur a choisi d’utiliser la figure du personnage qui ne sait pas face à celui qui sait. L’inspecteur Chen doit donc tout expliquer à cet agent américain.La figure de l’étranger correspond aussi à celle du lecteur, ce qui facilite encore l’identification.Mais pour rendre cette figure moins classique, l’agent en question est une femme très cultivée et passionnée par la Chine et la ville de Shanghai. Il y a donc de nombreuses choses qu’elle découvre elle-même, des erreurs qu’elle commet et qu’il faut corriger, tout comme le lecteur qui a déjà lu un tome et qui a quelques connaissances sur le cadre du roman.Par ailleurs, Qiu Xiaolong permet à son lecteur de découvrir l’assassin, mais pas trop vite, ce qui est toujours un gage de bonne lecture dans mon classement personnel des romans policiers (très subjectif, bien sûr).L’histoire m’a parfois paru complexe, car elle mêlait des clans mafieux, des assassins, des trafiquants et je me demandais comment tout cela allait se résoudre. Mais tout s’explique logiquement et la résolution est tout à fait crédible.C’est donc encore une belle lecture pour ce roman policier et je me réjouis que le prochain me tende les bras.Qiu Xiaolong est un excellent auteur de policier, même si je vous conseille de commencer par le premier, ce qui vous facilitera la lecture. Les personnages sont nombreux, et il me semble plus agréable de les suivre plutôt que de les rencontrer en cours de route.Si vous avez lu le premier, si vous cherchez un peu de dépaysement, si la Chine vous intéresse, si vous cherchez un bon roman policier, si vous voulez vous détendre (il y a peu de violence dans ces romans), n’hésitez pas à lire un des romans policiers de Qiu Xiaolong.J’ajoute pour les challengers, que si vous cherchez un X ou un Q pour le challenge ABC, c’est aussi une bonne piste.

Estellecalim
14/06/12
 

Lire Visa pour Shangaï, c'est se promener dans la Chine des années 90, sous l'ère de Deng Xiaoping. Sous l'influence de la politique de "La porte ouverte", le pays subit des transformations en profondeur et hésite entre traditions et modernité. A Shangaï coexistent petites officines d'herboristerie et salles de karaoké, employés vivant dans la misère, entassés dans des appartements insalubres et exigus et "gros sous" qui se sont essayés au capitalisme et ont fait fortune dans les affaires.C'est aussi une ballade dans les ruelles de la vieille ville, dans les restaurants chics ou les gargottes. L'inspecteur Chen, fin gourmet, nous fait découvrir les mets les plus exotiques et les thés les plus raffinés.Et bien sûr, il y a aussi l'enquête... Cette fois, Chen doit servir de guide à Catherine Rohn, policière américaine chargée du transfert d'une jeune femme vers les Etats-Unis afin de démanteler un réseau d'immigration clandestine. Mais Wen a disparu de son village et la police ne semble pas être seule sur ses traces. En effet, les puissantes triades la recherchent également pour empêcher son mari d'être témoin dans un procès.L'inspecteur Chen va avoir bien du mal à mener à bien ses recherches, tiraillé entre ce qu'il pense devoir faire et ce que veut le Parti. En Chine, tout est politique et Chen doit sans cesse nager entre deux eaux pour faire son travail tout en respectant la ligne de conduite fixée par le Parti qui n'est pas toujours très clairement énoncée.A travers le destin de Wen, Qiu XIAOLONG nous raconte aussi l'histoire de "ces jeunes instruits" envoyés à la campagne pour être "rééduqués" lors de la révolution culturelle, ces vies brisées, ces espérances déçues...Bref, ce livre ne se contente pas d'être un polar. Il est riche d'enseignements sur la Chine, son histoire, sa géographie, sa politique, ses traditons. Une bonne façon d'aborder la littérature chinoise qui est parfois un peu ésotérique.

un flyer
20/03/12

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.22 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : ALINE SAINTON

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition