Voleurs de plage

HARRIS, JOANNE

livre voleurs de plage
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 10/03/05
LES NOTES :

à partir de
9,30 €

SYNOPSIS :

«Le chauffeur prit mon argent et partit sans un regard en arrière et en faisant jaillir le sable et hoqueter son pot d'échappement. Lorsque, enfin, le silence se fut rétabli autour de moi, j'eus conscience d'une sensation qui m'inquiéta et, de nouveau, j'éprouvai un sentiment de culpabilité en réalisant que ce que je ressentais là n'était que de la joie. J'avais fait à ma mère la promesse de ne plus jamais
revenir ici.» Rien n'a changé depuis des siècles sur la petite île du Devin, au large de Noirmoutier, battue par les vents et habitée par deux clans animés d'une haine séculaire, les Houssins et les Salannais. Après dix ans d'absence, Madeleine retrouve un village à la dérive et un père vieillissant. Au prix de tragédies intimes, et contre ses proches, elle entreprend de sauver les Salants.
1 personne en parle

C’est pour son titre et sa couverture bleue avec un bateau évoquant l’océan (qui n'est pas sur la photo.....), que j’ai choisi ce livre.Il est constitué d’un prologue de plusieurs pages suivi de quatre parties à peu près équivalentes, le tout se terminant par un épilogue d’une page.Les quatre parties ont des titres évoquant la mer, l’océan…« Oui, mon pays, celui auquel il m’est impossible d’échapper, mon nord magnétique à moi vers lequel toujours se tourne la folle aiguille de mon cœur. »Ce livre raconte le retour de Madeleine dans le village où elle a passé son enfance et où son père, avec qui les relations sont difficiles, vit encore.On est sur une petite île où deux villages cohabitent avec leurs rivalités, leurs secrets, leurs « cadavres dans le placard », leurs jalousies, leurs non-dits, leurs silences, leurs querelles …C’est une petite communauté où certains savent beaucoup et ne disent rien, ou d’autres savent peu mais « causent » beaucoup, ou d’autres enfin vivent leur vie sans s’occuper des uns et des autres…Le livre est écrit à la première personne, c’est Madeleine qui « parle ».Elle cherche à savoir, à comprendre le passé, le présent …Petit à petit, le puzzle se met en place, elle en sait plus, les gens se dévoilent un peu, échappent des bribes d’informations qu’elle relie entre elles.L’écriture est de qualité, l’ambiance très bien retranscrite. C’est un livre intimiste, calme aux senteurs d’océan.Pour la passionnée d’océan que je suis, j’ai eu quelques moments de rêverie lorsque ce dernier était évoqué avec toutes les sensations que l’on peut y associer : vent dans les cheveux, embruns etc …Mais … il y a un mais …. l’histoire en elle-même ne m’a pas plus emballée que ça. Rien qui transporte, qui emporte, qui bouleverse, qui accroche … Je n’ai pas lu avec « appétit », envie, enthousiasme et c’est dommage ….A la fin du livre, les remerciements de l’auteur, entre autres, "aux libraires qui ont tant travaillé pour faire, sur leurs rayons, de la place pour mes livres " (sic) m'ont bien plu.

Cassiopea
08/10/11
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.27 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Dans la même catégorie