Waltenberg

KADDOUR, HEDI

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 01/03/07
LES NOTES :

à partir de
10,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

un homme rêve de retrouver une femme qu'il a aimée. un maître espion cherche à recruter une taupe. leurs chemins se croisent. cela s'est passé au xxe siècle. des tranchées à la chute du mur de berlin, hédi kaddour croise les destins d'un journaliste français, d'un écrivain allemand, d'une cantatrice américaine, d'un maître espion berlinois, d'une
certaine taupe française... et entremêle avec maestria politique, vie intellectuelle et artistique, guerres et manoeuvres diplomatiques. une fresque d'histoire, d'amitié et de passion, doublée d'un roman d'espionnage trépidant, au souffle poétique puissant. élu meilleur roman français de l'année 2005 par lire bourse goncourt du premier roman 2006
4 personnes en parlent

J'ai été déçue par ce roman qui promettait beaucoup mais qui au final m'est tombé des mains (et pourtant je suis une lectrice coriace). Je n'ai pas réussi à rester assez accrochée à l'histoire pour avoir le courage de le terminer. A vous d'essayer maintenant !

Asiled
25/10/10
 

Les critiques professionnels se sont dans l'ensemble bien gardé de tenter un pitch (comme l'on dit aujourd'hui) de ce roman. Et celui que nous avons tenté ne peut effectivement que très sommairement rendre compte des 700 pages de ce roman époustouflant, qui mène le lecteur de la guerre 14-18 jusqu'à la période de la guerre froide et de l'effondrement du communisme en Allemagne de l'Est, en passant (excusez du peu) par la guerre 39-45 ! C'est remarquablement bien écrit (par un auteur spécialiste de théâtre et de poésie), avec un souffle tout à fait épique : le lecteur a le sentiment de pénétrer à la fois dans l'Histoire mais aussi dans les dessous secrets de la politique des grandes nations et de les comprendre. Ce qui rend néanmoins ardue la lecture de ce roman, ce sont les allers-retours incessants opérés par l'auteur d'une période de l'histoire à une autre, et d'un personnage à un autre, qui déconcertent le lecteur et réclament de lui une bonne dose de ténacité et de persévérance ! Futurs lecteurs de ce roman, sachez-le, et ménagez-vous une grande disponibilité de temps et d'esprit ! A priori, le plaisir est au bout de l'effort ! - Retrouvez tous les titres du comité de décembre 2005 bibliothèque de Brest

L'avis des lecteurs de l'Heure des livres de la Bibliothèque de la Madeleine C'est en regardant les actualités culturelles sur Arte que j'ai entendu parler de la sortie en Allemagne de la traduction de ce roman d'Hedi Kaddour publié en France en 2005 et le peu qu'on en disait m'a donné envie de le lire.La photo de la couverture de l'édition allemande m'avait également accroché : elle représente le chalet de la petite station suisse de Waltenberg qui revient toujours comme un leitmotiv. Waltenberg est un résumé de l'histoire de l'Europe au vingtième siècle, des prémices de la guerre de 14 à la fin de la guerre froide et la station suisse sert de cadre aux rencontres des personnages influents du siècle : on y négocie mais on y envoie aussi ses espions et ses agents doubles. C'est un roman difficile qui saute d'avant en arrière dans le temps sur une ou plusieurs génération sans que l'on voie tout de suite le rapport entre les personnages : Max Goffard et Hans Kapplert ont fait la guerre de 14 et sont tous les deux amoureux de l'aventurière américaine Lena. Ils se retrouvent après l

L'avis des lecteurs de l'Heure des livres de la Bibliothèque de la Madeleine à Evreux :C’est en regardant les actualités culturelles sur Arte que j’ai entendu parler de la sortie en Allemagne de la traduction de ce roman d’Hedi Kaddour publié en France en 2005 et le peu qu’on en disait m’a donné envie de le lire.La photo de la couverture de l’édition allemande m’avait également accroché : elle représente le chalet de la petite station suisse de Waltenberg qui revient toujours comme un leitmotiv. Waltenberg est un résumé de l’histoire de l’Europe au vingtième siècle, des prémices de la guerre de 14 à la fin de la guerre froide et la station suisse sert de cadre aux rencontres des personnages influents du siècle : on y négocie mais on y envoie aussi ses espions et ses agents doubles. C’est un roman difficile qui saute d’avant en arrière dans le temps sur une ou plusieurs génération sans que l’on voie tout de suite le rapport entre les personnages : Max Goffard et Hans Kapplert ont fait la guerre de 14 et sont tous les deux amoureux de l'aventurière américaine Lena. Ils se retrouvent après la guerre à Waltenberg où Max et Hans projettent d'écrire un livre sur De Vèze un officier qui a perdu une jambe à la guerre, ils ne vont pas au bout de leur projet mais son évocation permet de présenter le fils de De Vèze, diplomate français en poste à Moscou et amant de la femme de l'historien Morel. Un autre personnage qui établit le lien entre les générations est Lilstein, un communiste juif allemand enfermé par les nazis, libéré puis utilisé par les russes et survivant des purges staliniennes: il a des contacts avec la génération de la guerre de 14 et avec celle de la guerre froide. Le livre est riche en passages très imagés ( des dragons qui chargent sous la mitraille et réussissent à sabrer les haubans des biplans allemands) très documentés ( la mort d'Alain Fournier , l' assassinat de Beria, la révolte de Budapest) très savants ( comment les qualités et les défauts des aciers Martin et Thomas ont joué sur l'efficacité des armes utilisées en 14 et comment les belligérants ont fait pour acheter un matériau produit chez l'ennemi) et très technique ( comment une cantatrice et son pianiste lisent et interprètent une partition) On y passe de Berlin à Prague, de Londres à Paris. On y apprend les subtilités du croquet chez un diplomate qui, à l'occasion de la visite de Malraux, a organisé une réception dans sa villa de Singapour. Ce n'est qu'à la fin que l'on sait qui est la taupe que Lilstein manipule d'un bout à l'autre du livre en ne l'appelant que "jeune français" et ce n'est qu'à la fin que tombent les masques des agents doubles. Hedi Kaddour est professeur à Normale Sup St Cloud , il traduit l'allemand, l'anglais et l'arabe ce qui lui donne accès à de nombreuses sources ( c'est d'une source allemande qu'il a eu les détails sur la mort d'Alain Fournier) . Tolstoï aussi était polyglotte et a pu voir sous des angles variés l'histoire de l'Europe de la fin du dix huitième et du début du dix neuvième siècle, Waltenberg sera peut être le "Guerre et Paix" du vingtième siècle. C.Charbonniéras / l'Heure des livres de la Bibliothèque de la Madeleine à Evreux. Le réseau des bibliothèques d'Evreux

MTEvreux
17/04/10

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.40 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition