Week-end de chasse a la mere

BRISAC, GENEVIEVE

EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 20/01/98
LES NOTES :

à partir de
6,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

C'est une histoire d'amour ; une histoire de bibelots, de jouets, de moments de silence, de réconciliations, de signes : une histoire qui tente de démêler, sans trop en dire, ce qu'on partage, ce qu'on ne peut partager lorsqu'on vit ensemble. C'est l'histoire d'une femme, nouk, et de son fils, eugénio, qui en sait déjà beaucoup, beaucoup plus que ce que les
adultes voudraient qu'il sache. C'est l'histoire d'une inquiétude - comment être mère ? se demande nouk ; sur quelle certitude s'appuyer ? - et d'un ravissement : parce que rien n'est joué d'avance, que les relations d'une mère et d'un fils ne sont pas balisées, qu'il faut à ces deux-lâ inventer leur amour comme on invente, justement, une histoire.
2 personnes en parlent

Nouk vit seule avec son fils Eugenio. Nous sommes aux alentours de Noël et plusieurs choses vont rappeler à Nouk sa solitude, l'aspect bancal de sa vie. Geneviève Brisac dépeint très bien cette vie tragi-comique. On retrouve un peu l'ambiance de son roman "Les soeurs Délicata", notamment dans le traitement de la période de Noël à l'inverse des clichés habituels. L'auteur, à son habitude, traite de la condition féminine, cette fois dans le cadre de la famille mono-parentale. Comment affronter le regard des autres qui ne peuvent s'empêcher de penser qu'il manque quelque chose à votre vie, un homme par exemple ? Comment gérer les relations avec son enfant quand on est son seul référent ? La vie de Nouk semble flotter au gré du temps, sans projet précis, sans attaches, mais elle souhaite faire illusion pour son fils, lui offrir un Noël "normal", feindre la gaieté et lutte avec humour contre le fond de mélancolie qui l'habite. C'est une héroïne très attachante que nous dépeint ici Brisac.

mycupoftea
26/10/12
 

Paris, Nouk élève seule son fils Eugenio dans un minuscule appartement. Elle tâtonne et cède à tous les désirs et caprices de son fils. Rien n'est trop beau pour lui même si c'est au dessus de ses moyens. Pleine d'imagination, la sensibilité à fleur de peau, Nouk cherche comment mettre un peu de fantaisie dans leur quotidien avec humour. Noël approche et ils vont le passer tous les deux même si pour Eugenio ce n'est pas normal. Martha son amie les invite en Bretagne dans sa famille passer quelques jours. Première rencontre avec Geneviève Brisac qui a obtenu le prix Fémina 1996 pour ce roman.Nouk nous raconte son quotidien, son fils. A petite doses, elle distille des informations. Quel âge à Eugenio? Est elle divorcée? Des questions dont on n' a pas forcément la réponse. Ancienne peintre à succès qui a tout arrêté du jour au lendemain, elle veut élever au mieux Eugenio. Les reproches de Martha ou des collègues de travail, elle n'en a rien à faire. C'est son fils. Au fil des pages, on pressent que quelque chose n'est pas normal. Nouk est attachante comme un enfant qui vit ses rêves et fuit une réalité trop difficile. L'amour mère-fils est puissant mais semble devenir fragile quand Eugenio pose des questions ou quand le regard des autres s'en mêle. J'ai été touchée par cette lecture. L'écriture y est belle et sensible tout comme Nouk.Nouk qui tente, qui essaie de faire au mieux pour Eugenio et qui tente de dissimuler ses failles. Un livre où la sensibilité, l'amour d'une mère pour son fil sont porteurs d'une fin inattendue. http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
27/07/10
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.12 kg