Societe generale, secrets bancaires

JESSEL, JEROME ; MENDELEWITSCH, PATRICK

livre societe generale, secrets bancaires
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 29/05/10
LES NOTES :

à partir de
21,40 €

SYNOPSIS :

Et si Jérôme Kerviel était finalement une aubaine pour la Société Générale ? Depuis l'éclatement de l'affaire, la banque martèle que le trader n'est qu'un " accident industriel isolé "; en résumé: que tout est sous contrôle... Décuplés par la cupidité triomphante qui, bien plus que les Subprimes, a mis à genoux des mastodontes de la finance présumés indestructibles, les risques sont désormais partout: " l'argent ne dort jamais" dit-on. Les arnaqueurs non plus qui guettent
leur proie et le moindre instant d'inattention ou de renoncement de la part des gendarmes bancaires. Pour la première fois, le lecteur peut découvrir d'embarrassants secrets bancaires de la Société Générale. Un théâtre d'ombres où s'entremêlent intérêts industriels, politiques et les excès des métiers de l'argent. Un récit dans le style enlevé et haletant d'un véritable thriller financier. Nul doute que la SocGen aurait préféré qu'il ne tombe pas entre toutes les mains.
1 personne en parle

Que n'apprend-on pas à la lecture de cette enquête sur la très respectable banque française créée en 1864 par Charles de Wendel et Eugène Schneider pour développer le commerce et l'industrie en France au moment de la révolution industrielle ? Qu'avec un salaire de près de 4,5 millions d'euros avant bonus, son patron Daniel Bouton se retrouvait, de fait, dans la peau d'un des managers les mieux rémunérés du CAC 40. Que la banque a été, ces temps derniers, d'échecs en catastrophes, qu'elle a raté l'absorption du CIC, racheté par le Crédit Mutuel, manqué son OPA amicale contre Paribas, récupéré de haute lutte par la BNP. Qu'elle a subi des pertes record de plus de 7 milliards d'euros dont 4,9 suite aux agissements mal surveillés d'un certain Kerviel. Et bien pire qu'elle s'est retrouvée impliquée dans des affaires pas très claires de rétro-commissions comme celle des frégates de Taïwan. Et que ses placements à l'étranger avec sa filiale SG Cowen aux Etats-Unis, en Afrique ou dans les pays de l'Est ainsi que son soutien aux folies de Vivendi à l'ère de J.M.Messier n'ont été qu'une longue suite de catastrophes, de ratages voire de manoeuvres frauduleuses par la faute d'escrocs comme un certain Gruttadauria, les frères Rigas ou les gens des affaires du Sentier.Une enquête solidement étayée (sources et références remplissent plus de 40 pages de notes, c'est dire) qu'il faut lire si l'on veut en savoir plus sur les arrière-cuisines de cette banque aussi calamiteuse que les autres. Il est loin le temps où le client pouvait dormir sur ses deux oreilles après avoir placé son argent en sécurité à la banque. Aujourd'hui, les traders jonglent avec les millions et les milliards, d'énormes bulles d'argent virtuel circulent d'un bout à l'autre de la planète en quelques secondes et suite à quelques clics d'ordinateurs. La banque est devenue une sorte de théâtre d'ombre inquiétant où s'entremêlent toutes les tentations et tous les intérêts qu'ils soient industriels, commerciaux, politiques ou même mafieux. Une avidité aussi folle qu'incontrôlée pousse à tous les excès et à prendre tous les risques. Les traders jouent à la roulette avec l'argent qui leur est confié. Ils gagnent, ils sont félicités et grassement récompensés. Ils perdent et on leur tombe dessus à bras raccourcis. Mais, comme le casino, la banque gagne toujours... enfin aussi longtemps que les états piocheront dans la poche des contribuables pour éponger leurs dettes et que le système devenu fou n'implosera pas. A lire pour se faire peur, exactement comme un thriller !

CCRIDER
20/04/13
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.20 cm
  • Poids : 0.40 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition