livre zouck
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 04/03/04
LES NOTES :

à partir de
7,50 €

SYNOPSIS :

Après avoir surpris une conversation entre son professeur de danse et un célèbre chorégraphe, Anouck, dite Zouck, passionnée de danse, décide de perdre quelques kilos. Très vite, elle
se laisse entraîner dans la spirale des régimes et sombre dans l'anorexie. Il lui faudra l'amour de sa famille et le soutien de sa meilleure amie Maïwen pour sortir de l'engrenage.
6 personnes en parlent

Ce livre est le premier livre de Pierre Bottero et ce fut une excellente découverte de l’auteur.Anouck, surnommé Zouck, est une jeune lycéenne brillante et elle a une passion, la danse. Tout ce passe merveilleusement bien jusqu’au jour où elle entend une conversation qui va chambouler son existence et celle de ses proches. Elle ne peut même pas compter sur sa meilleure amie, Maiwenn qui est trop amoureuse pour voir que son amie aurait besoin d’elle.Tout le livre est raconté du point de vue de Zouck, ce qui nous permet de nous mettre dans sa peau et de vivre son histoire tout le long de notre lecture. Pierre Bottero a réussi le tour de maître de faire passer les sentiments d’une jeune fille et son mal-être avec un style simple et très abordable, sans tomber dans le mélodrame. Aucun ennui à la lecture de ce petit livre vu qu’il y a un savant équilibre entre dialogue et récit.J’ai bien aimé ce livre car il a pour thème deux dangers qui peuvent toucher nos adolescent(e)s : l’anorexie et les dangers d’internet. Ceux-ci sont abordé sans bourrage de crane et de façon simple, sans entrer trop dans les détails que tout le monde connait ce qui aurait pu alourdir le récit.En bref, je conseille vivement ce livre à toutes les jeunes filles qui peuvent, vu la construction du livre, s’identifier facilement à l’héroïne et son amie. Je le conseille aussi au moins jeunes à qui le livre peut ouvrir les yeux et empêcher certains drame.Et faisons attention à nos enfants !

Didinebzh29
02/09/13
 

Zouck adore la danse, elle se transcende lorsque qu'elle évolue dans le cours de sa prof Bérénice. Mais un jour elle surprend une conversation qui lui fait entrevoir les quelques kilos en trop qu'elle a pour devenir une grande danseuse. Petit à petit elle plonge sans s'en rendre compte dans l'anorexie. Sa meilleure amie étant en pleine histoire d'amour que Zouck réprouve, elle se retrouve seule.Très joli livre, très touchant.

saomalgar
29/08/13
 

L’anorexie au cœur de ce récitLe thème principal du roman m’a beaucoup touché, bien entendu. Au début de l’année scolaire, j’ai fait une dépression nerveuse avec anorexie. Je ne m’en sors encore pas trop mal même si je garde beaucoup certains réflexes que j’ai pu avoir durant cette période. Je me suis retrouvé dans tout ce que disait Zouck, le personnage principal, dans ses pensées. C’en était même effrayant car Pierre Bottero a su exactement mettre les mots sur ce que je pouvais ressentir. Tout est véritablement très bien décrit : les pensées, les comportements, …Pourtant, c’est un livre extrêmement court. Il ne fait même pas une centaine de pages. Cependant, il est incroyablement puissant. Il y a une force inimaginable dans les mots de l’auteur. Parfois, il y a même une certaine poésie qui se dégage pour décrire cette horrible maladie. Il parle de l’ombre tapie dans un coin et qui ne disparaît jamais véritablement. Au final, Zouck est un livre terriblement magnifique et exceptionnellement bien écrit.Par ailleurs, le personnage principal est vraiment attachant. Je me suis reconnue en tout point dans elle, même si nos raisons diffèrent. Nous avons partagé les mêmes espoirs, le même désespoir, la même envie de tout laisser tomber… Elle était presque moi à un moment donné de ma vie et je pense que c’est une des raisons pour laquelle ce roman est un coup de cœur énorme. Il a su me parler, m’évoquer des choses et ce, de manière très forte. Je ne dirai pas qu’il m’a bouleversé mais il n’en était vraiment pas loin.ConclusionJe referme ce livre assez touchée et profondément émue. Pierre Bottero signe ici un roman sublime. Certes court mais très fort. Je recommande cette lecture et pas seulement pour les adolescents. Les mots utilisés par l’auteur sont justes, criants de vérité. Il ne tombe jamais dans le pathétique et il ne nous fait pas larmoyer sur cette jeune fille. A lire de toute urgence !

Avalon
23/06/13
 

Trouvé par (un heureux) hasard à la médiathèque, Zouck et un court roman sur la danse dans lequel nous retrouvons toute la poésie propre à Pierre Bottero. Nous faisons la connaissance d'Anouck, une demoiselle pasionnée par la danse dont la vie va peu à peu tourner au cauchemar sans s'en rendre compte, ainsi que de Maiwenn qui découvrira la face caché de l'amour. Suite à la visite du mentor de sa professeur de danse, Anouck n'aura plus qu'une obssession : maigrir. Elle se retrouvera alors confronté à un ennemi omniprésent et finra pas sombré dans une anorexie très sévère dont elle ne peut se sortir seule. Sa meilleure amie de son côté, fait la connaissance d'un homme sur le net et peu à peu s'éprend de lui. Elle délaisse peu à peu Zouck pour se consacré à son amour, oui mais voila : il est marié et pour lui ce n'est qu'une aventure.Dans ce livre, l'auteur pose alors tout un tas de questions et de problèmes propre à l'adolescence : le premier amour, la relation avec la famille, la scolarité, jusqu'où peut-on aller pour une passion, la perception que l'on a de soi, l'anorexie... Tant de sujets fort traités par le biais d'une adolescente qui ne sait plus où elle en est. En effet, nous suivons plutôt les évènements en compagnie d'Anouk et par son biais. Aussi, les informations que nous avons sur Maiwenn sont un peu flou car elle n'est pas au courant de la totalité des évènements.J'ai d'ailleurs beaucoup aimé le personnage d'Anouck qui pourrait être une jeune demoiselle comme les autres. Sa relation à la danse m'a énormément plu, même si cela va mal tourner. Son anorexie est relativement bien menée de part les moyens qu'elle met en place pour ne pas manger, ses mensonges... un vrai cas d'école comme on nous avait apprit en cours x).La plume de Pierre Bottero est toujours aussi agréable à lire. Certes différente de ses romans fantastiques, mais elle nous transporte auprès des jeunes demoiselles, que l'on se surprend à avoir envie de secouer par moment. On ne ressort pas de ce livre sans une petite réflexion par dérrière : aurait-on agit comme Anouck ? Qu'aurions nous fait devant elle pour l'aider ?... 'Rêve ta vie en couleur'. ♥

Ethernya
07/06/13
 

J’étais curieuse de lire un livre de Pierre Bottero qui ne puise pas dans le fantastique et j’ai été assez surprise par le sujet que l’auteur a abordé ici : l’anorexie. Bien que le thème ait été mentionné dans le résumé, ça n’avait pas l’air d’être un des sujets principaux pour autant. En fait, en commençant ce roman, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Et j’ai été agréablement surprise.J’étais aussi (et le suis toujours) un peu perplexe en regardant la couverture, car je ne vois pas du tout ce qu’elle peut représenter. Quelqu’un a une idée ?? On se met plutôt bien à la place de l’héroïne, même si on n’approuve pas tout ce qu’elle fait. C’est une ado, enfin, presque une adulte, et pourtant elle semble très fragile à l’intérieur. Et tout autour de Zouck, on découvre aussi des personnages qui nous font penser à des personnes de la vie réelle, c’est juste dommage que l’auteur n’ait pas approfondi le caractère de chaque personnage, mais à ce moment-là, il aurait sûrement changé un peu de sujet. Maiwenn, bien qu’étant un personnage secondaire, est le deuxième personnage dont on parle le plus, bien qu’on ne l’ai pas vu de tout le milieu du récit. C’est quand même elle qui va aider Zouck à s’en sortir. Avec Maiwenn, l’auteur montre du doigt aussi les « pervers de 40 ans qui trompent les jeunes filles », mais sans aller plus loin. Il y a beaucoup de poésie dans ce livre, et le style d’écriture, très doux, nous « berce ». C’est très agréable à lire. L’auteur utilise beaucoup de comparaisons et de métaphores, soit pour appuyer la joie de vivre de Zouck, soit pour appuyer son désespoir. Au passage, pour ceux qui n’aiment pas les gros livres : celui-ci est fait pour vous, il se lit très rapidement ! L’histoire montre très bien à quel point l’anorexie peut être grave : on voit un net changement entre le début du texte et la fin : enjoué puis triste, fatigué. Le lecteur obtient les confidences de Zouck, quand l’anorexie l’affaiblie, et sait qu’elle se bat, contrairement à son entourage qui ne le comprend pas. C’est une façon encore plus forte de montrer que c’est une « maladie » dure à combattre. On découvre aussi à quel point on peut être aveugle quand on est amoureux, ou à quel point on attache de l’importance aux propos des autres. L’auteur a réussi à me mettre les larmes aux yeux grâce à la force et à la richesse de son récit, et je pense que je ne suis pas la seule dans ce cas. Alors je pense vraiment que tout le monde devrait lire ce petit livre sans prétention ! Ninon !

nilale
04/01/13
 

C'est un très bon livre qui parle d'une passion et de l'amitié d'une fille: Zouck. Cette dernière est tellement obsédé par son apparence qu'elle va finir anorexique. C'est un livre à lire d'un seul coup.

marion59132
08/11/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.50 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie