Ernest et Célestine - E-book - PDF

Ernest et Célestine ont perdu Siméon

Note moyenne 
Au cours d'une promenade, Célestine perd Siméon, son précieux petit pingouin de tissu. Quelle tristesse ! Ernest a beau apporter tous les doudous du... Lire la suite
6,99 € E-book - PDF
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Au cours d'une promenade, Célestine perd Siméon, son précieux petit pingouin de tissu. Quelle tristesse ! Ernest a beau apporter tous les doudous du monde, Célestine n'aime que Siméon. Une histoire délicate et tendre, à la fois poignante et joyeuse sur un sujet souvent traité par cet auteur : la perte et l'abandon.

Caractéristiques

  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages
      30
    • Taille
      17 039 Ko
    • Protection num.
      Contenu protégé
    • Transferts max.
      6 copie(s) autorisée(s)
    • Imprimable
      Non Autorisé
    • Copier coller
      Non Autorisé

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Gabrielle Vincent

Monique Martin est une artiste peintre et illustratrice née à Bruxelles en 1928. Très connue dans le milieu de la littérature de jeunesse sous le pseudonyme de Gabrielle Vincent, elle est considérée comme la meilleure illustratrice belge et à l'avant-garde du métier d'illustrateur de livres pour enfants. La série Ernest et Célestine, et d'autres ouvres mondialement connues comme La Petite Marionnette et Un Jour, Un Chien , lui ont valu de nombreuses récompenses (meilleur livre de jeunesse au Salon du Livre de Montreuil, Prix Sankei Children's books Publications Prize du Japon, .).
En tant qu'artiste-peintre, elle exploite le noir et blanc jusque dans les années '60 (encre, fusain, crayon, .). Plus tard, elle utilise la couleur et explore de nouvelles techniques comme l'aquarelle, le pastel et la couleur à l'huile. A chaque exposition, elle est encensée par la critique qui souligne la force, la sobriété et la sensibilité de son art. D'aucuns la comparent aux « grands » tels Rembrandt, Degas, Toulouse-Lautrec et Matisse.
Après 1981, elle exposera peu, car l'idée de vendre ses ouvres (qu'elle appelle « son enfant ») la repousse. Douze ans après son décès en septembre 2000, la Fondation Monique Martin voit le jour afin de préserver l'ensemble des ouvres de Monique Martin et de mieux la faire connaître au public à travers les deux pans de son travail : l'illustration et la peinture.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

6,99 €