Ils sont moches - E-book - Epub fixed layout

Note moyenne 
C'est pas beau de se moquer. On a tous envie de s'en prendre à son prochain : parce qu'il est con, envahissant, stupide. Et puis surtout parce qu'on... Lire la suite
7,99 € E-book - Epub fixed layout
  • Ebook
    • Ils sont moches
      Epub fixed layout
      Paru le : 02/08/2017
      Téléchargement immédiat
      7,99 €
  • Album
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

C'est pas beau de se moquer. On a tous envie de s'en prendre à son prochain : parce qu'il est con, envahissant, stupide. Et puis surtout parce qu'on ne le comprend pas toujours. Reiser lui aussi les trouve souvent nuls, ses contemporains, mais il les comprend plutôt bien. Et au contraire de ses personnages qui se crient dessus ou se font des coups en douce, lui en fait des dessins. Des dessins pas bêtes ni méchants mais plutôt tendres et intelligents, et qui servent à défouler et faire réagir.
Outre des planches de BD, cet album recueille des illustrations de ce spécialiste du trait qui fait mouche, toutes publiées dans "Hara Kiri".

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/08/2017
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-331-03289-9
  • EAN
    9782331032899
  • Format
    Epub fixed layout
  • Nb. de pages
    64 pages
  • Caractéristiques du format Epub fixed layout
    • Pages
      64
    • Protection num.
      Contenu protégé
    • Imprimable
      Non Autorisé
    • Copier coller
      Non Autorisé

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Reiser

Génie de la bande dessinée et du dessin de presse, le trait de Reiser fit mouche dans un grand nombre de revues, pour la plupart contestataires et anticonformistes (Hara-Kiri, Charlie Hebdo, Pilote, La Gueule Ouverte, Charlie Mensuel, Métal Hurlant, L'Écho des savanes...). Reiser croquait les gens ordinaires avec un humour très cru pour l'époque, et souvent avec un mauvais goût assumé, sans jamais s'autocensurer et en riant aussi bien de la misère que de la mort, mais surtout, d'abord et avant tout, de la connerie humaine. Il a reçu le Grand Prix de la Ville d'Angoulême en 1978 pour l'ensemble de son ouvre.
Il a disparu prématurément en 1983.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
7,99 €