Le dernier jour d'un condamné - E-book - Multi-format

Note moyenne 
"Le dernier jour d'un condamné" est un roman de Victor Hugo écrit en 1829. Précédé d'une préface de 1832, "Le dernier jour d'un condamné" est un... Lire la suite
0,99 € E-book - Multi-format
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

"Le dernier jour d'un condamné" est un roman de Victor Hugo écrit en 1829. Précédé d'une préface de 1832, "Le dernier jour d'un condamné" est un réquisitoire contre la peine de mort sans concessions, sans « oui, mais. » et autres nonsens communs. A vrai dire, le publier est un honneur, car il existe peu d'hommes qui possèdent la conscience morale de Victor Hugo. En 1829, être contre la peine de mort est quelque chose de radical, puisque le premier débat date de 1795.
Il faudra encore attendre 152 ans pour que le voeu de Victor Hugo soit exaucé et que la peine capitale soit abolie.

Caractéristiques

  • Date de parution
    20/02/2012
  • Editeur
  • ISBN
    978-1-908580-74-0
  • EAN
    9781908580740
  • Format
    Multi-format
  • Nb. de pages
    76 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages
      76
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format PDF
    • Protection num.
      pas de protection

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Victor Hugo

Biographie de Victor Hugo

Victor Hugo est néà Besançon en 1802. Tout en suivant des études de philosophie et de mathématiques au lycée Louis-le-Grand, il s'adonne déjàà la poésie. Il obtient ses premiers succès avec les Odes et Poésies diverses (1822) et s'impose comme chef de file du mouvement romantique après l'ardente « bataille » autour de son drame Hernani (1830). Dès lors, sa réputation ne cesse de croître (Notre-Dame de Paris, 1831, Ruy Blas, 1838, Les Rayons et les Ombres, 1840) ; il se tourne vers la politique, et rejoint le camp des « libéraux ».
Mais le coup d'État de Napoléon III le contraint à un long exil. Réfugiéà Guernesey, il multiplie les chefs-d'ouvre : Les Châtiments (1853), Les Contemplations (1856), Les Misérables (1859), La Légende des siècles (1859-1883). Après la chute du second Empire (1870), son retour en France est triomphal. Il ne cessera d'écrire (Quatrevingt-treize, roman, 1874, L'Art d'être grand-père, 1877) jusqu'à sa mort en 1885 à Paris, suivie de monumentales funérailles nationales au Panthéon.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

0,99 €