Note moyenne 
Rodney Saint-Eloi et Laure Morali - Les bruits du monde.
Nous livrons des bruits récoltés en passant au tamis la clameur du monde. Bruits de l'enfance, bruits de la vie, bruits de la mort, bruits des pas,... Lire la suite
14,99 € E-book - ePub
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Nous livrons des bruits récoltés en passant au tamis la clameur du monde. Bruits de l'enfance, bruits de la vie, bruits de la mort, bruits des pas, bruits des rêves, bruits des langues, bruits du désir, bruits du silence, bruits du soleil. Voix fragiles, peuplées de rivières, de vies cheminant dans les mêmes sentiers, les mêmes résonnances. Peu importe si l'on vient d'Amérique, d'Europe, d'Asie, d'Océanie ou d'Afrique.
Nous mêlons les cartes d'identité. Par la force souterraine de l'écriture, nous devenons des voyageurs clandestins dans nos propres pays. La littérature, libérée des catégories identitaires, respire. Un chant commun s'élève : la délicate rumeur du monde. Avec la participation de: José Acquelin, Joséphine Bacon, Jeanne Benameur, Franz Benjamin, Louis-Philippe Dalembert, Jean Désy, Bruno Doucey, Naomi Fontaine, Violaine Forest, Natasha Kanapé Fontaine, Dany Laferrière, Yvon Le Men, Mahigan Lepage, Tristan Malavoy, Rita Mestokosho, Laure Morali, Jean Morisset, Manon Nolin, Minnie Nayoumealuk, Makenzy Orcel, Virginia Pésémapéo Bordeleau, Louis-Karl Picard-Sioui, Arnau Pons, Emmelie Prophète, Shan Dak Puana, Rodney Saint-Éloi, Pierre-Yves Soucy, Michel Vézina, Ouanessa Younsi

Caractéristiques

  • Caractéristiques du format ePub
    • Pages
      192
    • Taille
      1 946 Ko
    • Protection num.
      Digital Watermarking

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Né à Cavaillon au sud d'Haïti, Rodney Saint-Éloi vit depuis 2001 à Montréal. Poète, il est l'auteur d'une dizaine de recueils, dont J'avais une ville d'eau, de terre et d'arc-en-ciel heureux (1999), J'ai un arbre dans ma pirogue (2003), Récitatif au pays des ombres (2011), Jacques Roche, je t'écris cette lettre (2013, finaliste au Prix du Gouverneur général). Il a également publié le récit Haïti Kenbe la ! en 2010 chez Michel Lafon.
Son oeuvre, à l'écoute du monde, est une longue traversée des villes et des visages. Il est aussi le directeur des éditions Mémoire d'encrier et a réalisé la direction artistique de différents spectacles littéraires. Il est l'initiateur des Rencontres québécoises en Haïti. Laure Morali, née en 1972, passe son enfance en Bretagne. À l'âge de vingt ans, elle part étudier au Québec. Elle écrit : poèmes, nouvelles et récits.
La route des vents paraît en 2002 aux éditions de la Part Commune. D'autres voyages à travers les trois Amériques comme réalisatrice de films documentaires, et Laure se pose à Montréal qu'elle voit comme un carrefour. Elle publie le recueil La terre cet animal (2003) et le roman Traversée de l'Amérique dans les yeux d'un papillon (2010) et Orange sanguine (2014) chez Mémoire d'encrier. Au sein de cette maison d'édition, elle rassemble des auteurs amérindiens et des auteurs québécois dans un recueil de correspondances qu'elle initie : Aimititau ! Parlons-nous ! (2008), puis codirige avec Rodney Saint-Éloi le livre disque Les bruits du monde (Coup de coeur Charles Cros 2013).
En août 2013, Comment va le monde avec toi paraît aux éditions publie.net/publie.papier. Elle anime des ateliers d'écriture. Son site : lauremorali.net. Né à Montréal en 1956, José Acquelin est poète. De Tout va rien (L'Hexagone, 1987) à L'absolu est un dé rond (Les Herbes rouges, 2006), sa trajectoire ne cesse d'étonner par son alliage d'urbanité et d'onirisme, d'Orient et d'Occident, laissant libre cours à des associations verbales qui n'excluent pas la conscience tragique du monde.
Il a publié avec Joséphine Bacon, chez Mémoire d'encrier, le recueil Nous sommes tous des sauvages en 2011. Joséphine Bacon est une poète innue originaire de Pessamit, née en 1947. Réalisatrice et parolière, elle est considérée comme une auteure phare du Québec. Elle a travaillé comme traductrice-interprète auprès des aînés, ceux et celles qui détiennent le savoir traditionnel et, avec sagesse, elle a appris à écouter leur parole.
Joséphine Bacon dit souvent d'elle-même qu'elle n'est pas poète, mais que dans son cour nomade et généreux, elle parle un langage rempli de poésie où résonne l'écho des anciens qui ont jalonné sa vie. Chez Mémoire d'encrier, elle a écrit son premier recueil Bâtons à message/Tshissinuashitakana (2009) en pensant à ces nomades amoureux des grands espaces, et a reçu le Prix des lecteurs du Marché de la poésie de Montréal en 2010 pour son poème « Dessine-moi l'arbre ».
Toujours chez Mémoire d'encrier, elle a publié en collaboration avec José Acquelin Nous sommes tous des sauvages (2011) et en 2013 Un thé dans la toundra/Nipishapui nete mushuat (Finaliste au Prix du Gouverneur général et Finaliste au Grand Prix du livre de Montréal). Parolière et auteure des textes d'enchaînement du spectacle de Chloé Sainte-Marie Nitshisseniten e tshissenitamin, Joséphine Bacon a été invitée en Colombie, en France, en Russie (Moscou), en Arménie et en Haïti.
Elle a reçu de nombreuses distinctions, participe régulièrement à des spectacles de poésie et collabore à des revues québécoises, européennes, tahitiennes, etc. Joséphine Bacon enseigne l'innu-aimum depuis plus de 40 ans et donne de nombreux ateliers d'écriture et conférences dans les universités, les cégeps et dans plusieurs communautés autochtones comme Pessamit, Escoumins, Pointe-Bleue, Natashquan, Obedjiwan, Sept-îles et Odanak.
Parallèlement, elle travaille à diverses traductions de l'innu-aimun vers le français. Du côté du cinéma, Joséphine Bacon participe comme traductrice et voix off à des documentaires et courts métrages, dont ceux du cinéaste Arthur Lamothe. Elle a réalisé Tshishe Mishtikuashisht - Le petit grand européen (Johan Beetz, 1997) et Ameshkuatan - Les sorties du castor (1978). Joséphine Bacon a aussi participé aux treize émissions de la série télévisée Mupu (2002), la série Carcajou Mikun, Finding our talk, avec les productions Mushkeg Nutaq, et Innu-Assi - avec les productions Manitu. Née en Algérie d'un père tunisien et d'une mère italienne, Jeanne Benameur arrive en France, avec sa famille, à l'âge de cinq ans.
L'écriture s'impose à elle comme lieu de l'intime et force émancipatrice. Elle devient professeure de lettres. Ses romans - Les Demeurées (Denoël, 2000), Laver les ombres (Actes Sud, 2008) et, plus récemment, Les Insurrections singulières (Actes Sud, 2011) - la révèlent à un large public. Avec la parution de Notre nom est une île en 2011, puis de Il y a un fleuve en 2012, les éditions Bruno Doucey nous rappellent que le premier livre de Jeanne Benameur était un recueil de poèmes. Né à Port-au-Prince, Franz Benjamin vit à Montréal depuis 1986.
Il est poète et diseur. Il participe activement à la vie sociale et culturelle montréalaise. Depuis l'automne 2009, il est Conseiller municipal du district Saint-Michel à la ville de Montréal. Franz Benjamin a publié chez Mémoire d'encrier Dits d'errance en 2004 ainsi que Vingt-quatre heures dans la vie d'une nuit en 2010. Il a codirigé Montréal vu par ses poètes (Mémoire d'encrier, 2006). Né en 1962, à Port-au-Prince (Haïti), Louis Phillippe Dalembert est romancier et poète.
Il est un grand voyageur (Amériques du Nord et du Sud, les Caraïbes, l'Afrique, le Moyen-Orient, l'Europe), un vagabond comme il se définit luimême. Ancien pensionnaire de la Villa Médicis, il a séjourné à Jérusalem, en Palestine, en Égypte, en Jordanie. Il a publié une vingtaine d'ouvrages dont L'autre face de la mer paru chez Stock en 1998, Le roman de Cuba, aux éditions Du Rocher en 2009. Né au Saguenay en 1954, Jean Désy est écrivain, médecin et voyageur.
Il vogue entre le Sud et le Nord, entre les mondes de l'autochtonie et de la grande ville, la haute montagne et la toundra, l'écriture et l'enseignement universitaire, la pratique de la médecine et la poésie. Il a publié chez Mémoire d'encrier Uashtessiu / Lumière d'automne (en collaboration avec Rita Mestokosho, 2010), Chez les ours (2012), Isuma, anthologie de poésie nordique (2013), Bras-du-Nord (en collaboration avec Normand Génois, 2015) et Amériquoisie (2016). Bruno Doucey, né en 1961 dans le Jura, est poète et éditeur.
Après avoir été directeur des éditions Seghers, il fonde les éditions Bruno Doucey dont l'ambition est de publier une poésie qui permette de métisser les héritages culturels et humains pour bâtir un nouvel art de vivre ensemble. Il a entre autres publié Enfances : Regards de poètes (Bruno Doucey, 2012), Federico Garcia Lorca : « Non au franquisme » (Actes Sud Junior, coll. Ceux qui ont dit non, roman, 2010), Théodore Monod, un savant sous les étoiles (À dos d'âne, 2010), Sur un chemin kanak, livre d'artiste réalisé avec Robert Lobet (Éditions de la Margeride, poésie, 2010) et Bien loin des pierres éboulées, dans Lèvres urbaines, (Les Écrits des forges, poésie, 2010). Innue, Naomi Fontaine a publié Kuessipan en 2011, roman qui a connu un véritable succès.
Manikanetish est son deuxième roman. Née à Montréal, Violaine Forest est poète et comédienne. Elle a déjà publié Le manteau de mohair (Hexagone, 2002) et L'adoration du bourreau (Le Sabord, 2006). Natasha Kanapé Fontaine est née en 1991 à Baie-Comeau. Innue de Pessamit, elle vit à Montréal. Poète, slameuse, peintre et comédienne. Manifeste Assi est son deuxième livre. Écrivain, membre de l'Académie française, Prix Médicis en 2009 pour le roman L'énigme du retour, Dany Laferrière est l'auteur d'une oeuvre remarquable, traduite dans le monde entier. Dany Laferrière, né à Port-au-Prince en Haïti, a passé son enfance à Petit-Goâve avec sa grand-mère Da.
Il vit à Montréal. Les vingt-cinq livres qu'il a publiés depuis Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer (VLB, 1985) n'en forment qu'un seul. « L'autobiographie américaine » de Dany Laferrière est composée de romans, de livres jeunesse, de chroniques, de poèmes et d'entretiens. Il poursuit avec Tout bouge autour de moi (Mémoire d'encrier/Grasset, 2010), L'Art presque perdu de ne rien faire (Boréal 2011), Chronique de la dérive douce (Boréal/Grasset, 2012), Journal d'un écrivain en pyjama (Mémoire d'encrier/Grasset, 2013), ajoutant d'autres pièces importantes à son oeuvre. Yvon Le Men est né en 1953 à Tréguier.
Depuis son premier livre, Vie (L'Harmattan, 1974), écrire et dire sont les seuls métiers d'Yvon Le Men. Il est l'auteur d'une oeuvre poétique importante (éditée chez Rougerie et Flammarion) à laquelle viennent s'ajouter des entretiens, quatre récits et deux romans (publiés au Seuil et chez Flammarion). En 2012, il fait paraître Mes demeures en Bretagne aux éditions Naïve. À Lannion où il vit, il crée, en 1992, les rencontres intitulées « Il fait un temps de poème ».
Étonnant voyageur, il travaille au festival du même nom et, de Saint-Malo à Bamako, de Sarajevo à São Paulo, il se fait le passeur des poètes et des écrivains. En 1997, il y crée un espace poésie. De 2006 à 2008, il a publié une chronique hebdomadaire dans le journal Ouest-France : « Le tour du monde en 80 poèmes ». Ses textes, livres ou anthologies, sont traduits dans une quinzaine de langues. Né en 1980 en Gaspésie, Mahigan Lepage reçoit en 2012 le prix Émile-Nelligan pour Relief.
Il pratique l'écriture web sur mahigan.com. Il est aussi l'auteur de Vers l'Ouest, Coulées, Fuites mineures et Big Bang City : voyages en mégapoles d'Asie. Il détient un doctorat en études littéraires (UQAM et Université de Poitiers). En 2010, il enseigne la création littéraire à l'université. De 2012 à 2016, il vit en Thaïlande et voyage en Asie. De retour à Montréal, il travaille comme lecteur, correcteur d'épreuves et traducteur. Auteur de trois recueils de poésie, Tristan Malavoy a mis ses mots en musique avec Carnets d'apesanteur, 177 un disque mêlant folk et spoken word.
Il récidive en mai 2012 avec Les éléments, un album applaudi par la critique. Tristan Malavoy a également signé de nombreux textes en revues et des centaines d'articles et de chroniques à l'hebdomadaire Voir, dont il a été le rédacteur en chef de janvier 2010 à juin 2012 et où il est toujours chroniqueur livres, à l'écrit comme à l'écran. Rita Mestokosho est née en 1966 sur le territoire innu d'Ekuanitshit, où elle vit toujours.
Son premier recueil, Eshi Uapataman Nukum - Comment je perçois la vie, Grand-mère, paru en 1995, a été réédité en 2009 en Suède par la maison d'édition Beijbom Book, avec une préface de Jean-Marie Le Clézio, prix Nobel de littérature. En 2008, elle participe au collectif Aimititau ! Parlons-nous ! (Mémoire d'encrier), ce qui l'amène à rencontrer Jean Désy avec lequel elle coécrit Uashtessiu - Lumière d'automne paru en 2010 chez le même éditeur. Engagée dans la recherche du bien-être de sa communauté, elle agit comme conseillère dans les domaines de la culture, de la femme et de l'éducation au Conseil des Innus d'Ekuanitshit et parcourt le monde afin de mieux faire connaître la culture et les combats de son peuple. Jean Morisset, né à l'hiver 1940 sur les rives du Grand Fleuve, à Bellechasse-en-Canada, avant l'ouverture des routes, est écrivain, géographe et nomade.
Parmi ses publications, citons Métis Witness to the North (Vancouver, Tillacum Library, 1986) et Chants polaires (Leméac / Actes Sud, 2002). En quête de la mémoire géographique analphabète, il poursuit une vaste interrogation sur le destin et l'aventure métisse dans une perspective « amériquaine », depuis les terres arctiques jusqu'aux terres de braise en passant par la Caraïbe et le pays secret des mille promesses. Aux éditions Mémoire d'encrier, il a fait paraître Les chiens s'entre-dévorent.
(2009) et Haïti délibérée (2011). Manon Nolin, née en 1986, est innue d'Ekuanitshit. Poète et brodeuse de perles, elle est également comédienne. Elle a interprété le personnage de la fille de Sapatesh dans le film Mesnak réalisé par Yves Sioui Durand (2012). Elle a bénéficié de la résidence pour 179 écrivains autochtones en début de carrière et travaille actuellement sur un premier recueil de poèmes.
Elle dit sa poésie d'une voix pure et indélébile. On a pu l'entendre au Centre de la Francophonie des Amériques, puis dans le cadre de la tournée de spectacles littéraires Les bruits du monde, ce qui l'a amenée à enregistrer ses textes et à publier pour la première fois dans le présent livre-disque. Minnie Nayoumealuk est une jeune femme d'Inukjuak au Nunavik dont le texte bouleversant retrouvé à son décès, en 2011, alors qu'elle était âgée de seulement 40 ans, nous apprend la vie qu'elle a menée, âge par âge, épreuve par épreuve. Poète et romancier, Makenzy Orcel est né en 1983 à Port-au-Prince (Haïti).
Il se consacre à la lecture et à l'écriture. Il a publié en Haïti deux recueils de poèmes, La douleur de l'étreinte (2007) et Sans ailleurs (2009), qui ont été repris avec le recueil À l'aube des traversées sous le titre À l'aube des traversées et autres poèmes (Mémoire d'encrier, 2010). Il a également publié deux romans : Les immortelles (Mémoire d'encrier, 2010/ Zulma, 2012) et Les latrines (Mémoire d'encrier, 2011). Métisse crie, née aux Rapides-des-Cèdres, Virginia Pésémapéo Bordeleau est peintre et romancière.
Bachelière en arts plastiques, elle poursuit une ouvre sensible dans laquelle famille et territoire, animaux mythiques et plantes et rochers forment un monde organique, chargé d'une énergie sans cesse renouvelée. Elle a reçu plusieurs prix pour ses toiles. Elle a publié Ourse bleue (roman, La Pleine lune, 2007), De rouge et de blanc (poésie, Mémoire d'encrier, 2012) ainsi que L'amant du lac (Mémoire d'encrier, 2013), le premier roman érotique écrit par une auteure amérindienne. Originaire de la communauté de Wendake, Louis-Karl Picard-Sioui est écrivain, il travaille dans la diffusion de la culture et des arts autochtones. Il a publié chez Mémoire d'encrier les recueils Au pied de mon orgueil (2011) et Les grandes absences (2013). Arnau Pons, né à Felanitx (Majorque) en 1965, est poète.
Il vit à Barcelone. Il combine écriture de création et rédaction d'essais sur la poésie à la traduction littéraire, vers le catalan ou vers l'espagnol à partir du français, de l'allemand, du portugais, de l'italien et même, parfois, de l'hébreu et du russe. Ses recueils de poèmes ont été édités chez Negranit. Il est notamment l'auteur de A desclòs, Desertar (Déserter, traduit en français par Annie Bats) et Dessecament.
Il dirige les collections « Traus » (essais et témoignages) et « L'obriülls » (poèmes traduits) aux éditions Lleonard Muntaner. Née à Port-au-Prince où elle vit toujours, Emmelie Prophète est journaliste, poète et romancière. Elle a été responsable de la Direction nationale du livre au ministère de la Culture en Haïti. Le testament des solitudes, son premier roman paru chez Mémoire d'encrier, lui a valu le Grand prix littéraire de l'ADELF 2009.
Elle a publié chez Mémoire d'encrier Le reste du temps (roman, 2010), qui racontait sa relation particulière avec le journaliste Jean Dominique, assassiné en 2000, et Impasse Dignité (roman, 2012), qui se lit comme la fable des défavorisés de Port-au-Prince. Shan Dak Puana (Jeanne d'Arc Vollant) est poète. Membre de la communauté innue de Uashat mak Mani-Utena, elle est reconnue pour son implication dans le développement de sa communauté et travaille à l'Institut Tshakapesh.
Sa poésie reflète et dénonce certaines facettes de la vie quotidienne des Innus chevauchant deux mondes. Elle publie des haïkus dans différentes revues littéraires et anthologies et travaille actuellement sur un recueil collectif sous la direction de Francine Chicoine. Pierre-Yves Soucy est né à Mont-Laurier, au Québec. Poète et essayiste, il est docteur en sciences sociales de l'Université libre de Bruxelles.
Il a enseigné à l'Université du Québec à Montréal de 1976 à 1986 et a travaillé plus de dix ans comme attaché de recherche à la Bibliothèque royale de Bruxelles. Il a occupé la Chaire Roland-Barthes de l'Université de Mexico de 1998 à 2000. Directeur de la revue L'étrangère et des éditions du Cormier, il a publié plus de quinze livres de poésie et de nombreux essais sur la littérature, l'art et la culture contemporaine. Michel Vézina est écrivain, éditeur et chroniqueur. Il a publié neuf livres, dont les romans La machine à orgueil (Québec-Amérique, 2008), Zones 5 (Coups de tête, 2010) et l'essai Attraper un dindon sauvage au lasso (Éditions Trois-Pistoles, coll.
Écrire, 2012). Il dirige les éditions Coups de tête (www.coupsdetete.com), qu'il a fondées en 2007. Michel Vézina a publié près de 800 chroniques dans diverses publications, dont Le Mouton NOIR, l'hebdomadaire culturel ICI, Le Libraire, et depuis 2009, le journal web www.montrealexpress.ca. Il vit à Montréal. Née en 1984, Ouanessa Younsi est poète et médecin psychiatre. Elle poursuit également des études à la maîtrise en philosophie.
Elle a publié deux recueils de poésie aux Éditions Mémoire d'encrier : Prendre langue (2011) et Emprunter aux oiseaux (2014), ainsi que des articles, poèmes et récits dans diverses revues. Entre deux patients, elle participe à des lectures et festivals de poésie, et cherche à concilier littérature et soin.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
14,99 €