Nous sommes des histoires - Réflexions sur la littérature autochtone - E-book - PDF

Note moyenne 
Louis-Karl Picard-Sioui et Jean-Pierre Pelletier - Nous sommes des histoires - Réflexions sur la littérature autochtone.
Cette anthologie est une plongée dans la culture et dans l'imaginaire des Premières Nations, des Métis et des Inuits. C'est aussi l'esquisse d'une... Lire la suite
9,99 € E-book - PDF
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Cette anthologie est une plongée dans la culture et dans l'imaginaire des Premières Nations, des Métis et des Inuits. C'est aussi l'esquisse d'une pensée autochtone par les Autochtones. Pour un vivre-ensemble, pour échanger et établir la relation, commençons par découvrir la profondeur de ces histoires et de ces univers. Anthologie dirigée par Marie-Hélène Jeannotte, Jonathan Lamy et Isabelle St-Amand Traduction de Jean-Pierre Pelletier Préface de Louis-Karl Picard-Sioui Résumé Cette anthologie rassemble des points de vue d'écrivain.e.s et des textes théoriques.
À la fois personnels et engagés, ces écrits montrent la richesse et la fécondité de la pensée autochtone. En plus de fournir des clefs pour la lecture et l'enseignement des littératures des Premières Nations, des Métis et des Inuits, ce livre permet de mieux comprendre les enjeux liés à leurs territoires, leurs cultures et leurs imaginaires. Ces voix invitent à penser le monde à partir des histoires qui nous fondent. Extrait de la préface de Louis-Karl Picard-Sioui « S'il y a une chose dont je suis certain, c'est que ce livre est un incontournable pour toute personne - autochtone ou allochtone - voulant se lancer dans l'étude des littératures autochtones...
Ces pages sont riches en expériences concrètes, en théories et réflexions éthiques, critiques et philosophiques, et en précieux conseils pour tout chercheur s'approchant, trop souvent de façon bien naïve, de ce champ miné. À leur façon, ces textes racontent aussi des histoires. Des histoires d'humains qui, au creux de la nuit, tirent à bout portant des mots-flèches contre le grand mensonge colonial.
Des histoires nous invitant à désapprendre pour mieux savoir. » Auteur.e.s Jeannette Armstrong, Thomas King, Lee Maracle, Gerald Vizenor, Drew Hayden Taylor, Sherman Alexie, Neal McLeod, Daniel Heath Justice, Renate Eigenbrod, Sam McKegney, Tomson Highway, Jo-Ann Episkenew, Emma LaRocque, Keavy Martin et Warren Cariou.

Caractéristiques

  • Date de parution
    17/10/2018
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-89712-437-3
  • EAN
    9782897124373
  • Format
    PDF
  • Nb. de pages
    280 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages
      280
    • Taille
      1 024 Ko
    • Protection num.
      Digital Watermarking

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Originaire de la communauté de Wendake, Louis-Karl Picard-Sioui est écrivain, il travaille dans la diffusion de la culture et des arts autochtones. Il a publié chez Mémoire d'encrier les recueils Au pied de mon orgueil (2011) et Les grandes absences (2013). Jean-Pierre Pelletier est professeur de français langue seconde au Gouvernement du Québec depuis 1989, et compte plus de vingt-cinq ans d'expérience dans l'enseignement des langues secondes.
Il est traducteur de poésie anglaise et espagnole, poète, et a été rédacteur de revue littéraire en quatre langues. Il est également membre de l'UNEQ et fais partie du C. A. de l'ATTLC (l'Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada). Jonathan Lamy est un poète à tout faire. Critique, chercheur, animateur, coordonnateur, conférencier et plus encore, il a fait paraître trois recueils aux Éditions du Noroît : Le vertige dans la bouche (2005), Je t'en prie (2011) et La vie sauve (2016).
Titulaire d'un doctorat interdisciplinaire en sémiologie de l'UQAM, il a fait des stages postdoctoraux à l'Université du Québec à Chicoutimi et à l'Université Laval, menant des recherches sur les littératures et les pratiques performatives des Premières Nations, ainsi que sur la poésie interdisciplinaire. Sa pratique conjugue la poésie sonore, la vidéo-poésie et l'intervention dans l'espace public.
Il a lu et performé ses poèmes lors de nombreux événements au Québec, en France, en Chine, en Haïti et en Écosse. Marie-Hélène Jeannotte est candidate au doctorat en études françaises, à l'Université de Sherbrooke. Dans le cadre de sa thèse, elle s'intéresse à la construction de figures d'auteurs autochtones dans le champ littéraire québécois. Elle enseigne la littérature amérindienne du Québec au Département des lettres et communications de l'Université de Sherbrooke, où elle est chargée de cours depuis 2009. Isabelle St-Amand est l'auteure du livre La crise d'Oka en récits: territoire, cinéma et littérature paru aux Presses de l'Université Laval en 2015.
La traduction anglaise de ce livre paraitra au printemps 2018 chez University of Manitoba Press. Isabelle St-Amand est aussi co-fondatrice et co-titulaire de l'école d'été du Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal (CÉRIUM) consacrée à la littérature autochtone. D'ascendance cherokee et grecque, Thomas King, né en 1943, est l'un des plus importants intellectuels issus des Premières Nations au Canada.
Romancier, nouvelliste, scénariste et photographe de grande renommée, il a reçu de nombreuses distinctions pour ses publications, dont le Prix du Gouverneur général en 2014 pour son roman The Back of the Turtle (La femme tombée du ciel). Son essai The Inconvenient Indian: A Curious Account of Native People in North America a remporté les prix British Columbia National Book Award et RBC Taylor Prize.
Son roman L'Herbe verte, l'eau vive (finaliste, Prix du Gouverneur général 1993) figure sur la liste des meilleurs romans canadiens du siècle de Quill & Quire. Membre de l'Ordre du Canada et lauréat d'un prix de la Fondation nationale des réalisations autochtones, Thomas King est professeur émérite d'anglais à l'Université de Guelph en Ontario, où il vit. Lee Maracle (1950-) est membre de la Première Nation stó:lo, en Colombie-Britannique.
Militante, conférencière et auteure de plusieurs romans, nouvelles et poèmes, elle compte parmi les premiers autochtones au Canada à avoir été publiés. Aujourd'hui, ses ouvres sont publiées dans des anthologies et des revues spécialisées dans le monde entier. Considérée comme une sommité sur les questions relatives aux Premières Nations du Canada, Maracle est souvent invitée à commenter les actualités dans les médias et ailleurs (p.
ex. la commission de vérité et réconciliation, les élections fédérales, l'austérité, l'environnement). Elle s'intéresse plus particulièrement à la condition des femmes autochtones dans le contexte du colonialisme. Aujourd'hui, elle enseigne au programme d'études autochtones et sert de mentor pour les étudiants autochtones à la Maison des Premières Nations de l'Université de Toronto. En 2009, elle a reçu un doctorat honoris causa de l'Université Saint-Thomas (Nouveau-Brunswick).
En 2012, elle a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. En 2014, elle a remporté le Prix du premier ministre de l'Ontario pour l'excellence artistique.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Nous sommes des histoires - Réflexions sur la littérature autochtone est également présent dans les rayons

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
9,99 €