Nouveau Projet 12 - Automne-hiver 2017 - E-book - PDF

Note moyenne 
Cinq ans après sa création, le semestriel Nouveau Projet se penche sur un des traits saillants du 21e siècle: l'hyperinformation. Cette ère où les... Lire la suite
8,99 € E-book - PDF
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Cinq ans après sa création, le semestriel Nouveau Projet se penche sur un des traits saillants du 21e siècle: l'hyperinformation. Cette ère où les dépêches circulent de façon quasi instantanée, où le métier de journaliste change pour la énième fois de visage, où tout un chacun tente à son niveau d'aviser, de prévenir, de documenter. Nouveau Projet tente un pas de côté sur cette question, pour l'aborder de façon constructive.
De quelle façon souhaitons nous nous renseigner sur les autres et sur le monde? Et de quelle manière voulons nous renseigner les autres? Voilà les pistes qui ont guidé notre grand dossier (S')informer.

Caractéristiques

  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages
      164
    • Taille
      36 649 Ko
    • Protection num.
      Digital Watermarking

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Né en 1973 dans l'Est de Montréal, Nicolas Langelier est le rédacteur en chef de Nouveau Projet et le directeur d'Atelier 10. En tant que journaliste, il a été finaliste aux Prix du magazine canadien en 2008 (essais), 2012 (reportages) et 2014 (essais). Son roman « Réussir son hypermodernité et sauver le reste de sa vie en 25 étapes faciles » a été finaliste au Prix des libraires du Québec en 2011. Titulaire d'un baccalauréat en littérature, en histoire et d'un master en science politique, Judith Oliver est la rédactrice en chef adjointe du magazine Nouveau Projet. Caroline R.
Paquette est la coordonnatrice éditoriale de Nouveau Projet. Marie-Sophie Banville détient une maitrise en urbanisme de l'Université de Montréal. Elle s'intéresse à l'éthique dans les professions de l'aménagement, veut agir pour des villes plus justes et combat la spéculation immobilière chez Vivacité-Société immobilière solidaire. Journaliste indépendant, Rémy Bourdillon collabore entre autres à L'actualité, à La Gazette des femmes et à Rue89.
Son bédéreportage « La Pointe des utopies », publié dans Nouveau Projet 06, a reçu la médaille d'or aux Prix du magazine canadien 2015, dans la catégorie « Paroles et images ». Pierre-Yves Cezard est un illustrateur indépendant, qui vit à Montréal depuis 2009. Il travaille pour les agences de communication et les maisons d'édition. Marie-Claude Élie-Morin est journaliste indépendante, scénariste en documentaire et auteure de l'essai « La dictature du bonheur » (VLB éditeur). Pierre-Olivier Pineau est titulaire de la Chaire de gestion du secteur de l'énergie à HEC Montréal.
Ses intérêts portent sur les politiques énergétiques. Il croit que le marché peut être compatible avec l'équité sociale et les considérations environnementales... mais que d'énormes progrès restent à faire. Correspondant de l'Agence France-Presse au Canada, Clément Sabourin fait partie du comité éditorial de Nouveau Projet. Historien des mouvements sociaux, enseignant et chroniqueur à « Ricochet », Marc-André Cyr s'intéresse plus particulièrement à l'histoire de la révolte populaire et de la philosophie autochtone au Québec.
Il est l'auteur de « La presse anarchiste au Québec (1976-2001) ». Charlotte Callerot est française. Elle vit et travaille à Phnom Penh. Jean-Hugues Roy dirige le baccalauréat en communication (journalisme) à l'École des médias de l'uqam. Pendant près de 25 ans, il a été journaliste à Voir, puis à Radio-Canada. Il s'est spécialisé dans l'application des technologies numériques au journalisme.
Programmer est sa façon préférée de créer. Diplômée en droit, Cathy Wong est présidente du Conseil des Montréalaises et chroniqueuse au quotidien Le Devoir. Pendant 15 ans, elle a travaillé pour les ymca du Québec, notamment dans le développement de ses programmes jeunesse. Elle a reçu de nombreux prix soulignant la qualité et la constance de son engagement dans la communauté. Dramaturge vivant à Montréal, Annabel Soutar est la directrice artistique des productions Porte Parole, à qui l'on doit entre autres « J'aime Hydro ».
Sa pièce « Grains: Monsanto contre Schmeiser » est parue en 2014 aux éditions Écosociété. Elle figure sur la liste des artistes de l'année 2015 du Globe and Mail. Christine Beaulieu est sortie de l'école de théâtre en 2003. Depuis, elle a joué à la télévision, au théâtre et au cinéma, récoltant des nominations aux Prix Écrans canadiens et au Gala du cinéma québécois. J'aime Hydro est sa première pièce. Samuel Tanner est professeur agrégé à l'École de criminologie de l'Université de Montréal, chercheur au Centre international de criminologie comparée, ainsi que membre du comité exécutif du Canadian Network for Research on Terrorism, Security and Society (tsas).
Ses travaux portent sur l'extrémisme violent ainsi que sur l'incidence des technologies sur la sécurité. Aurélie Campana est professeure titulaire au Département de science politique de l'Université Laval. Ses recherches portent sur les extrémismes de droite au Canada, l'engagement individuel au sein de ces mouvements et les microdynamiques des guerres civiles. Journaliste indépendante, Anne-Marie Luca s'inspire du vécu, souvent des autres, parfois du sien, pour creuser les enjeux sociétaux.
On peut notamment la lire dans L'actualité. Véronique Grenier enseigne la philosophie au collégial. Elle est l'auteure du récit « Hiroshimoi » et du recueil de poésie « Chenous » (Éditions de Ta Mère), chroniqueuse, blogueuse (Les p'tits pis moé), conférencière et co-porte-parole de la campagne provinciale « Sans oui, c'est non! ». Gabrielle Brassard-Lecours est journaliste. En plus d'avoir travaillé pour plusieurs grands médias, elle a cofondé le collectif de journalistes indépendants Ublo, ainsi que le média numérique Ricochet, où elle est notamment responsable de l'information. Homme de théâtre et performeur, Stéphane Crête est un touche-à-tout qui navigue avec aisance entre productions grand public (Dans une galaxie près de chez vous, Séquelles, Endorphine) et théâtre expérimental.
Il est le codirecteur artistique de la compagnie Momentum et l'unique acteur du film Un paradis pour tous, de Robert Morin. Virginie Beauregard D. s'est engagée dans l'écriture en 2005. Depuis, elle a participé à de nombreux évènements « off » ou notoires au Québec et à l'étranger, et ses textes ont été diffusés en revue, dans des anthologies et au théâtre. Son dernier recueil, « D'une main sauvage », a été finaliste au prix Émile- Nelligan 2015.
Elle a été lauréate du prix Jean-Lafrenière-Zénob 2016. Françoise David est née à Montréal. Après avoir travaillé dans les services publics, elle coordonne le Regroupement des centres de femmes du Québec, puis dirige la Fédération des femmes du Québec pendant sept ans. En 2006, elle participe activement à la fondation du parti de gauche Québec solidaire, dont elle sera présidente et porte-parole.
Élue à titre de députée de Gouin en 2012, elle quitte la vie politique début 2017. Samuel Mercier est doctorant en études littéraires à l'uqam. Ses travaux portent sur les questions linguistiques et identitaires dans la littérature québécoise. Il est également l'auteur d'un recueil de poésie. Son reportage « Si le vent est bon », sur les derniers pêcheurs d'anguilles au Québec, est paru dans NP03. Nicolas Charette est né en 1980 à Montréal.
Il a étudié la psychologie à l'Université McGill, où il a également terminé une maitrise en création littéraire. Il a publié un recueil de nouvelles, « Jour de chance » (2009), et un roman, « Chambres noires » (2012), aux éditions du Boréal. Né en 121 à Rome, Marc Aurèle en devient l'empereur en 161. Son règne se passe essentiellement en campagnes militaires. Il rédige les Pensées pour moi-même sous l'influence des écrits d'Épictète et dans la tradition stoïcienne, durant les dernières années de sa vie.
Il décède en 180. Maude Nepveu-Villeneuve est auteure, professeure de littérature au cégep du Vieux Montréal et copropriétaire des Éditions de Ta Mère. Elle a notamment écrit deux romans, « Partir de rien » et « La remontée », et une novella, « Objets flottants », dans le livre du même nom créé avec Shawn Cotton (projet Possibles-La Serre/arcmtl). Julien Lefort-Favreau a grandi dans un Pierrefonds qui était encore une ville et non un arrondissement de Montréal.
Il enseigne la littérature française à l'Université de Sherbrooke, où il est chercheur post-doctoral Banting, et à l'Université Queen's, à Kingston. Il est membre du comité de rédaction de la revue Liberté depuis 2012.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
8,99 €