Revue des deux Mondes Décembre 2017-Janvie - E-book - Multi-format

Etre juif en France

Collectif

Note moyenne 
Dossier : Être juif en France, des origines à nos jours ? Entretien avec Marceline Loridan-Ivens et Dominique Schnapper : « Simone Veil et le judaïsme... Lire la suite
9,99 € E-book - Multi-format
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Dossier : Être juif en France, des origines à nos jours ? Entretien avec Marceline Loridan-Ivens et Dominique Schnapper : « Simone Veil et le judaïsme » À travers leurs expériences intimes ou professionnelles, l'écrivain-cinéaste Marceline Loridan-Ivens et la sociologue Dominique Schnapper évoquent la personnalité de Simone Veil, son rapport à ses origines et à son judaïsme. ? Les juifs en France à l'époque médiévale par Michaël Bar-Zvi La présence des juifs sur le territoire français date du Ier siècle.
En se focalisant sur le Moyen-Âge, le philosophe Michaël Bar-Zvi relève ce que doit la nation française à la communauté juive tant sur le plan politique que culturel. ? « L'émancipation au son du clairon » par Béatrice Philippe Les juifs en France ont acquis l'égalité civile et politique de façon symbolique à la Révolution mais il faudra des années pour que cette égalité devienne réelle dans les faits, démontre l'historienne Béatrice Philippe. ? Entretien avec Delphine Horvilleur : « Dieu se moque de savoir si l'on croit en lui » Crise du sacré, repli identitaire, fondamentalisme, antisémitisme, laïcité : le rabbin Delphine Horvilleur répond aux interrogations à la lumière d'un judaïsme libéral qu'elle incarne. ? « Raymond Aron : la judéité, Israël, la double appartenance », fragments présentés par Ran Halévi C'est Hitler qui, dans les années 1930, révèle à Raymond Aron son judaïsme.
Les extraits sélectionnés par Ran Halévi permettent de découvrir la pensée du philosophe sur la judéité, l'antisémitisme et Israël. ? La judéophobie dans la France d'aujourd'hui par Pierre-André Taguieff Une nouvelle vague anijuive déferle sur la France depuis 2000. Plutôt que de renaissance, Pierre-André Taguieff préfère parler de réinvention. Il décèle trois causes : l'antisionisme radical d'extrême gauche, le propalestinisme et l'islamisme. ? Et aussi : Sébastien Lapaque, Eryck de Rubercy, Marc Weitzmann, Alain Minc, François Heilbronn et Joseph Voignac. Littérature ? Inédit.
Alice Zéniter : « Comment rencontrer un pays » L'auteure de l'Art de perdre (Gallimard, prix Goncourt des lycéens 2017) raconte son voyage en Algérie à la recherche du village de son père.

Caractéristiques

  • Date de parution
    25/11/2017
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-35650-169-1
  • EAN
    9782356501691
  • Format
    Multi-format
  • Nb. de pages
    216 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages
      216
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num.
      pas de protection

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Valérie Toranian

Frédéric Verger est né en 1959. Il enseigne le français dans un lycée de la banlieue parisienne. Arden est son premier roman. Richard Millet est écrivain. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont, en 2014, Le Corps politique de Gérard Depardieu (Pierre-Guillaume de Roux) et Sibelius, Les Cygnes et le Silence (Gallimard). Professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'Université Paris IV-Sorbonne, Michel Delon est un spécialiste du siècle des Lumières (en particulier de l'histoire des idées et de la littérature libertine) qu'il a décrit pendant des années dans Le Magazine Littéraire et continue de décrire dans diverses autres revues. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur cette époque, dont L'invention du boudoir, et l'éditeur, notamment, du Dictionnaire européen des Lumières (1997), des OEuvres de Sade et des Contes et romans de Diderot dans la « Bibliothèque de la Pléiade ».
Il a publié chez Albin Michel Le Principe de la délicatesse (2011) et Diderot, cul par-dessus tête (2013), pour lequel il a reçu le Prix littéraire Paris-Liège. Né à Tübingen, en Allemagne, le 2 février 1971, Sébastien Lapaque est romancier, essayiste et critique au Figaro littéraire. Les Barricades mystérieuses, son premier roman, a paru en Babel Noir en 1998. Il a ensuite publié Les Idées heureuses (Actes Sud, 1999, prix François Mauriac de l'Académie française) et Mythologie française (Actes Sud, 1998, Goncourt de la nouvelle).
Une suite de voyages au Brésil lui ont inspiré un essai d'histoire littéraire : Sous le soleil de l'exil, Georges Bernanos au Brésil 1938-1945 (Grasset, 2001), des carnets amazoniens : Court voyage équinoxial  (Sabine Wespieser Editeur, 2003), une anthologie : Le Goût de Rio de Janeiro (Mercure de France, 2004) et un roman : La Convergence des alizés (Actes Sud, 2012).Écrivain aux curiosités multiples, osant affirmer, après Paul Valéry, « J'ai beau faire, tout m'intéresse », il a également publié de nombreuses préfaces, des livres de cuisine avec le chef béarnais Yves Camdeborde (Room Service, Actes Sud, 2006), des essais consacrés à la vigne et au vin, un pamphlet contre le président de la République (Il faut qu'il parte, Babel, 2012), un sermon (Sermon de saint François d'Assise aux oiseaux et aux fusées, Stock, 2008) et un journal (Au hasard et souvent, Actes Sud, 2010) dont la suite, qui couvre les années 2010-2012 paraîtra chez Actes Sud sous le titre Autrement et encore en avril 2013. Loin d'avoir disparu, la haine des Juifs est entrée dans un nouveau régime en se fixant sur Israël, cible d'une guerre médiatique de haute intensité.
L'antisionisme radical, dont l'objectif est la destruction de l'État juif, représente en effet la dernière figure historique prise par la judéophobie. À ce titre, négatrice du droit à l'existence d'une nation, elle constitue l'une des principales formes contemporaines du racisme. Pour comprendre comment s'est accomplie la mondialisation de cette nouvelle configuration antijuive, l'auteur dissèque le nouveau discours de propagande des ennemis déclarés d'Israël tel qu'il s'est développé au cours des années 2000-2010.
La nouvelle vision antijuive, qui consiste à « nazifier » les « sionistes » en tant qu'« agresseurs » et à « judaïser » corrélativement les Palestiniens en tant que « victimes », permet d'accuser les « sionistes » de « génocide » ou de « palestinocide ». Ce discours de propagande est replacé dans son contexte international, marqué par une menace islamiste centrée sur l'appel au jihad contre les Juifs. Analysant divers matériaux symboliques exploités par la nouvelle propagande antijuive - images ou discours -, P.-A.
Taguieff donne à comprendre comment et pourquoi la haine des Juifs, plus d'un demi-siècle après la Shoah, a pu renaître sous les habits neufs de l'« antiracisme » et de l'« anticolonialisme » et, grâce aux médias, se diffuser en recueillant l'assentiment d'individus parfois convaincus d'être étrangers à tout préjugé antijuif.  

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Revue des deux Mondes Décembre 2017-Janvie est également présent dans les rayons

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
9,99 €