Revue des deux Mondes Juillet-août 2015 - E-book - Multi-format

Les écrivains prophètes

Collectif

Note moyenne 
C'est l'événement de notre numéro d'été : Michel Houellebecq, dans une longue interview, nous parle de Dieu, qui l'a rejeté, de l'abolition du cogito... Lire la suite
9,99 € E-book - Multi-format
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

C'est l'événement de notre numéro d'été : Michel Houellebecq, dans une longue interview, nous parle de Dieu, qui l'a rejeté, de l'abolition du cogito cartésien, du pot-au-feu, de l'idéologie taoïste de l'entreprise, de Charlie Hebdo, et de son livre polémique Soumission, sur lequel, nous dit-il, il s'exprime pour la toute dernière fois. Dans ce roman, Michel Houellebecq décrit la victoire d'un parti islamique en France, en 2022.
Son héros, dépouillé successivement de sa femme, de ses parents, de son travail et même de la possibilité d'une conversion, accède à la « non-existence », et se résout à « adhérer à ce qu'on lui propose ». Michel Houellebecq refuse le terme d'écrivain prophète : « Je constate, puis je fais des projections.[...] Quand Orwell écrit 1984 en 1948, ce n'est pas une prédiction, c'est une expression des peurs de son époque.
» Mais peut-être est-ce justement la définition de l'écrivain prophète, auquel nous consacrons un dossier spécial : plus qu'un visionnaire, un extralucide de son époque. Telle Cassandre, fille de Priam, prophétesse de malheur, qu'Apollon condamne à n'être crue de personne. Comme le rappelle Xavier Darcos : « Ses déclamations font un écho incessant à la fatalité qui nous mène [...]. Elle exhibe la face obscure de notre condition, la plus vraie, la plus profonde.
Son imprécation est moins une prophétie qu'un réquisitoire. » Baudelaire, lui, ne croit pas au progrès, philosophie dominante de son époque, explique Robert Kopp. « Depuis les années 1820 qui symbolisent le « bon temps du romantisme », écrit le poète en 1862, « on dirait que la petitesse, la puérilité, l'incuriosité, le calme plat de la fatuité ont succédé à l'ardeur, à la noblesse et à la turbulente ambition »...

Caractéristiques

  • Date de parution
    30/06/2015
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-35650-116-5
  • EAN
    9782356501165
  • Format
    Multi-format
  • Nb. de pages
    200 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages
      200
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num.
      pas de protection

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Valérie Toranian

Frédéric Verger est né en 1959. Il enseigne le français dans un lycée de la banlieue parisienne. Arden est son premier roman. Richard Millet est écrivain. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont, en 2014, Le Corps politique de Gérard Depardieu (Pierre-Guillaume de Roux) et Sibelius, Les Cygnes et le Silence (Gallimard). Normalien, énarque, Renaud Girard est le chroniqueur international du Figaro.
Comme correspondant de guerre, il a couvert tous les grands conflits des trente dernières années. Lauréat des Prix Louis Hachette et Bayeux, il enseigne la stratégie internationale à Sciences Po et a publié plusieurs ouvrages dont Retour à Peshawar (Grasset, 2010). Professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'Université Paris IV-Sorbonne, Michel Delon est un spécialiste du siècle des Lumières (en particulier de l'histoire des idées et de la littérature libertine) qu'il a décrit pendant des années dans Le Magazine Littéraire et continue de décrire dans diverses autres revues. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur cette époque, dont L'invention du boudoir, et l'éditeur, notamment, du Dictionnaire européen des Lumières (1997), des OEuvres de Sade et des Contes et romans de Diderot dans la « Bibliothèque de la Pléiade ». Il a publié chez Albin Michel Le Principe de la délicatesse (2011) et Diderot, cul par-dessus tête (2013), pour lequel il a reçu le Prix littéraire Paris-Liège. Membre de l' Académie française, agrégé et docteur ès lettres, universitaire, plusieurs fois ministre, ambassadeur, président de l'Institut français, Xavier Darcos est l'auteur d'essais sur l'école, ainsi que de nombreuses publications consacrées à la latinité, à la poésie française et à l' histoire littéraire parmi lesquels Tacite, ses vérités sont les nôtres (Plon, 2007) et Dictionnaire amoureux de la Rome antique (Plon, 2011). Jean-François Kahn a été professeur, puis journaliste (Le Monde, L'Express, Europe 1, Antenne 2), avant de diriger L'Evénement du jeudi.
Il a fondé le journal Marianne. Essayiste de talent, il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont Tout change parce que rien ne change : Introduction à une théorie de l'évolution sociale (Fayard, 1994), Les Bullocrates (Fayard, 2006), Philosophie de la réalité (Fayard, 2011). Son Dictionnaire Incorrect et son Abécédaire mal-pensant, parus chez Plon en 2005 et 2007, ont été d'immenses succès. Marie-Laure Delorme, née en 1968 à Paris, est chef de la rubrique Lire du JDD.
Elle a reçu le prix Hennessy de la critique littéraire (1999) et le Prix Louis Hachette du journalisme (2006). Les Allées du pouvoir est son premier livre.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
9,99 €