Spatialités littéraires et filmiques francophones - Nouvelles perspectives - E-book - ePub

Note moyenne 
Françoise Naudillon et Mbaye Diouf - Spatialités littéraires et filmiques francophones - Nouvelles perspectives.
« Un élargissement des frontières herméneutiques de la spatialité littéraire et cinématographique en francophonie constitue un important et nécessaire... Lire la suite
9,99 € E-book - ePub
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

« Un élargissement des frontières herméneutiques de la spatialité littéraire et cinématographique en francophonie constitue un important et nécessaire moment de réflexion que les études réunies dans ce volume veulent marquer. » Cet ouvrage est l'un des premiers travaux scientifiques consacrés aux littératures et aux cinémas francophones sous l'angle d'une géocritique postcoloniale. Développée au début des années 2000 autour des travaux de Bertrand Westphal, la géocritique est un nouveau champ d'étude de la représentation des espaces référentiels dans les narrations littéraires et non littéraires.
Cet ouvrage en analyse les potentialités sémantiques dans les textes et les films francophones contemporains et montre comment des villes comme Dakar, Bizerte, Paris, Port-au-Prince, Libreville, Cyrthe ou le Cap révèlent de nouvelles topographies urbaines dont les formes architecturales et les histoires humaines sont reconstruites de manière surprenante dans les romans et les films francophones.
Collaborateurs : Françoise Naudillon, Mbaye Diouf, Sihem Sidaoui, Obed Nkunzimana, Sada Niang, Whitney Bevill, Mouhamadou Cissé, Morgan Faulkner, Srilata Ravi, Josias Semujanga, Vincent Simédoh, Désiré Nyela, Kodjo Attikpoé, Lamia Mecheri.

Caractéristiques

  • Date de parution
    05/09/2018
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-89712-545-5
  • EAN
    9782897125455
  • Format
    ePub
  • Nb. de pages
    234 pages
  • Caractéristiques du format ePub
    • Pages
      234
    • Taille
      1 894 Ko
    • Protection num.
      Digital Watermarking

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Françoise Naudillon est professeure au Département d'Études françaises de l'Université Concordia et spécialiste des littératures francophones et de leur réception. Elle travaille en particulier sur le roman policier, les littératures populaires et les rapports entre cinéma et littératures. Elle a publié de nombreux articles dans des revues internationales et parmi ses dernières publications, l'on peut citer Femmes en francophonie, Écriture et lecture du féminin dans les littératures francophones (Isaac Bazié co-directeur, 2014) et Jean Metellus et le miroir du monde (2015).
En 2016 elle a dirigé le n° spécial de Nouvelles études francophones consacré aux « Autofictions francophones » et en 2018 le numéro spécial de Présence Francophone consacré aux « Pratiques des cinémas francophones contemporains - Afrique/Antilles ». Mbaye Diouf enseigne les littératures francophones et françaises à l'Université McGill. Il a dirigé Les figurations spatiales francophones : essais géocritiques (Présence francophone, n° 88, 2017) et Sémiotique du texte francophone migrant.
Traversées et langages (Revue de l'Université de Moncton, n°47, 2016). Il a aussi codirigé Géographies transnationales du texte africain et caribéen (Études littéraires, n° 46, 2015) et Société et énonciation dans le roman francophone (Recherches francophones 3, 2009). Mbaye Diouf est par ailleurs l'auteur de Roman féminin contemporain. Figurations et discours (L'Harmattan, 2014) et auteur de plusieurs articles sur Fatou Diome, Alain Mabanckou, Gisèle Pineau, Aminata Sow Fall, Marguerite Duras, Cheikh Hamidou Kane et Mongo Béti. Sihem Sidaoui est maître- assistante en littérature générale et comparée à la faculté des Lettres de La Manouba (Tunisie).
Parmi ses dernières publications, on trouve « De l'hétérogénéité comme valeur esthétique et politique » dans L'hétérogène dans les littératures de langue française, L'Harmattan, 2015 ; « Spectres et émergence de l'individu dans Winou baba de Jilani Essaadi », TRANS- [En ligne], 25 février 2013 ; « Du refoulement de l'identité africaine dans la littérature tunisienne » dans L'Afrique indéfinie, Academia, Coll.
Sefar, n° 4, 2012. Obed Nkunzimana est professeur de littérature et cinéma francophones à l'Université du Nouveau- Brunswick. Avec un M. A. en littérature comparée et un Ph. D. sur le roman francophone comparé (Université de Sherbrooke), il a signé plus de vingt-cinq publications, comportant des chapitres dans des collectifs, des comptes rendus et articles dans plusieurs revues savantes. Ses travaux, portant sur le roman et le cinéma, s'inspirent surtout des postulats de la littérature comparée et des théories postcoloniales et postmodernes.
Son dernier livre (en collaboration avec Françoise Naudillon et Marie- C. Rochmann) s'intitule L'Afrique noire dans les imaginaires antillais (Karthala, 2011). Sada Niang (Ph. D.) est spécialiste des littératures et cinémas africains et caribéens, ainsi que des littératures des mêmes aires géographiques. Il est l'auteur de plusieurs monographies dont Djibril Diop Mambéty, un cinéaste à contre- courant (L'Harmattan, 2002), Ousmane Sembene : viatique pour l'éternité (2010) (en collaboration avec Samba Gadjigo), Nationalist African Cinema : Legacy and Transformations (2014) ainsi que de plusieurs articles dans diverses revues universitaires.
Sada Niang enseigne au département de français de l'Université Victoria (Canada). Whitney Bevill est doctorante à l'Université de Virginie, où elle rédige sa thèse, « Only Palm Trees Have Roots » : Nomadism in the Work of Malika Mokeddem. Elle s'intéresse à la littérature algérienne, la géocritique, l'engagement dans la littérature maghrébine et le fi lm francophone. Son article « Fonctions diégétiques et symboliques du vent dans Le Siècle des sauterelles et La désirante de Malika Mokeddem » sera publié sur le site LIMAG et dans la revue Didactiques. Mouhamadou Cissé est docteur en littérature francophone comparée et professeur de français au Centre Brossard du cégep Saint-Jean-sur-Richelieu.
Il s'intéresse à la création littéraire dans les Caraïbes en étudiant des formes reliées, entre autres, à la migration, au corps, à l'altérité et à l'interculturalité. Il a prononcé dans ce sens plusieurs communications et a publié des chapitres de livres et articles dont « Du corps socialisé au corps révolté : l'imaginaire du corps féminin dans des romans antillais » (2015) ; « Sujets migrants et conflits dans le roman francophone : Caraïbe, Maghreb, Afrique subsaharienne » (2014). Morgan Faulkner est professeure de français et de littérature contemporaine au département de langues à l'Université Lakehead.
Ses recherches portent sur la métatextualité et le discours romanesque dans les littératures francophone et française. Elle a codirigé l'ouvrage Roman francophone et modernité (Riveneuve, 2016). Ses articles et chapitres de livre abordent les oeuvres de Patrick Chamoiseau, Marie NDiaye, Ken Bugul, Véronique Tadjo, Scholastique Mukasonga, Frankétienne et Boubacar Boris Diop. Elle dirige également la revue de création littéraire Mot dit. Srilata Ravi est professeure titulaire à la faculté Saint- Jean de l'Université de l'Alberta.
Ses travaux de recherche, portant sur la problématique du colonialisme et du postcolonialisme, s'insèrent dans les cadres interdisciplinaires de Diaspora Studies, Francophone Studies et Island Studies. Elle a publié plusieurs livres dont Autour de l'oeuvre de Gérard Bouchard : Histoire sociale, sociologie historique, imaginaires collectifs et politiques publiques (2015 avec Claude Couture) ; Rethinking Global Mauritius- Critical Essays on Mauritian Literatures and Cultures (2013) ; Écritures mauriciennes au féminin : penser l'altérité (2011 avec Véronique Bragard) ; Rainbow Colors- Literary Ethno- topographies of Mauritius (2007). Josias Semujanga est Professeur titulaire au département des littératures de langue française de l'Université de Montréal.
Ses travaux portent sur le roman africain, la théorie littéraire et les récits du génocide. Ses principales publications sont Narrating Itsembabwoko (2016), Intertextualité et adaptation dans les littératures francophones (avec Isaac Bazié, 2013), Le génocide : sujet de fiction ? (2008), Origins of the Rwandan Genocide (2003). Il est aussi l'auteur de Dynamique des genres dans le roman africain. Éléments de poétique transculturelle (1999) et il a également dirigé de nombreux numéros de revue parmi lesquels : Le témoignage d'un génocide ou les chatoiements d'un discours indicible (Présence francophone, 2007), Ahmadou Kourouma ou la mémoire du temps présent (Études françaises, 2006), La rumeur (Protée, 2004), Les formes transculturelles du roman francophone (Tangence, 2004). Vincent Simédoh enseigne les littératures francophones de l'Afrique subsaharienne, des Antilles et du Maghreb à l'Université Dalhousie (Halifax, Canada).
Ses recherches portent essentiellement sur l'humour et l'ironie, l'intertextualité, les écritures identitaires et la théorie postcoloniale. Il a publié de nombreux articles dans plusieurs revues, un essai : L'humour et l'ironie en littérature francophone subsaharienne. Des enjeux critiques à une poétique du rire, (Peter Lang, 2012) et il a aussi collaboré à l'ouvrage Imaginaire africain et mondialisation : littérature et cinéma (2009). Désiré Nyela est professeur agrégé au département d'études françaises de l'Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse.
Il est l'auteur de Lignes de fronts. Le roman de guerre dans la littérature africaine (Presses de l'Université de Montréal, 2009), La Filière noire. Dynamiques du polar « made in Africa » (Honoré Champion, 2015), Au- delà de l'exiguïté. Échos et convergences dans les littératures minoritaires (Perce-Neige, 2016) en collaboration avec Jimmy Thibeault, Daniel Long et Jean Wilson. Kodjo Attikpoé est docteur en littérature allemande de l'Université de Francfort-sur-le-Main (Allemagne) et docteur en littératures de langue française de l'Université de Montréal.
Sa seconde thèse porte sur l'oeuvre romanesque de Sami Tchak. Il est professeur adjoint au département de langues modernes, littératures et cultures de l'Université Memorial de Terre- Neuve (Canada). Ses axes de recherche sont : les théories transculturelles, l'imagologie littéraire, les rapports entre la littérature jeunesse et la littérature pour adultes. Lamia Mecheri est docteur en littérature ; sa thèse consacrée à Salim Bachi, sous la direction du professeur Pierre Bayard, a été soutenue à l'Université Paris 8.
Elle est actuellement maître de conférences à l'université d'Annaba (Algérie) et a publié plusieurs articles accessibles sur le site de Limag. Ses travaux portent sur la littérature contemporaine, ayant pour cadre de référence la géocritique et la géophilosophie.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Spatialités littéraires et filmiques francophones - Nouvelles perspectives est également présent dans les rayons

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
9,99 €