Note moyenne 
Le terme de tragique appelle celui de tragédie. Le théâtre est l'espace privilégié où saisir le déchaînement formidable des forces qui font ployer... Lire la suite
27,00 €
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 5 mai et le 19 mai
En magasin

Résumé

Le terme de tragique appelle celui de tragédie. Le théâtre est l'espace privilégié où saisir le déchaînement formidable des forces qui font ployer les hommes, qui les contraignent à se débattre par des actions sublimes. Entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, la rhétorique est en crise : le héros est mort. Il ne s'agit plus d'exploit, ni de déclamatoire, mais de la capacité de résistance humaine à la souffrance.
Les personnages d'Ibsen ou de Strindberg n'ont pas vocation au tragique, ils n'en prennent la mesure que pour donner sens à une existence autrement sans valeur. Les personnages de Maeterlinck ou de Witkiewicz sont tourmentés par le sentiment d'un vide par lequel ils se laissent happer, et naît l'angoisse, auquel ils veulent se dérober, et c'est le rire. Une synthèse et une présentation delà question du tragique quotidien ; Une analyse approfondie des œuvres au programme ; Pour chaque œuvre, une bibliographie d'ouvrages conseillés pour préparer la question de littérature comparée aux agrégations de lettres.

Sommaire

    • Le tragique quotidien
    • Henrik Ibsen : Rosmersholm
    • Maurice Maeterlinck : L'Intruse, Intérieur
    • August Strindberg : La sonate des spectre
    • Stanislaw Ignacy Witkiewicz : Dans le petit manoir

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Sylvie Camet

Sylvie Camet est maître de conférences et habilitée à diriger des recherches en littérature comparée à l'université d'Angers. Elle a rédigé les notices relatives aux écrivains scandinaves du Dictionnaire des littératures (Larousse, 2002) et les articles relatifs aux dramaturges nordiques du Dictionnaire du théâtre (Belin, à paraître). Elle a coordonné l'ensemble de cet ouvrage. Artur Duda, docteur en littérature, enseigne le théâtre à l'université Nicolas Copernic de Torun (Pologne).
Spécialiste du théâtre polonais, il a publié plusieurs articles sur la dramaturgie contemporaine. Son article est traduit et adapté par Marcin Skibicki, chargé d'enseignement en philologie romane à l'université de Torun. Sophie Lucet est maître de conférences en littérature comparée à l'université du Maine. Ses travaux portent sur le symbolisme, la littérature et le théâtre de la fin du XIXe siècle.
Elle prépare un ouvrage sur le théâtre des symbolistes à paraître aux Presses universitaires de Rennes. Merete Stistrup Jensen est maître de conférences en littérature comparée à l'université Lyon-2. Spécialiste des littératures scandinaves, elle a publié plusieurs travaux sur les questions d'énonciation littéraire et dramaturgique, parmi lesquels : " Les voix entre guillemets ", Odense University Press/Ellug, 2000.

Du même auteur

Derniers produits consultés

27,00 €