Pierre Dervaux ou le paradoxe du chef d'orchestre

Note moyenne 
Gérard Streletski - .
Longtemps, longtemps après que les chefs d'orchestre ont disparu, ne reste souvent d'eux qu'un nom au bas d'un programme ou sur la jaquette d'un disque... Lire la suite
30,00 €
Actuellement indisponible

Résumé

Longtemps, longtemps après que les chefs d'orchestre ont disparu, ne reste souvent d'eux qu'un nom au bas d'un programme ou sur la jaquette d'un disque rayé. Par chance pour Pierre Dervaux (1917-1992), comme pour d'autres grands chefs de sa génération - Munch, Cluytens, Martinon -, une sorte de miracle s'est produit. Non seulement leur souvenir demeure, mais leur leçon perdure. Ils continuent de vivre.
Autre miracle : Pierre Dervaux aurait dû être pianiste ; hélas, rappelait-il, " ils s'y sont mis à trois et n'y sont jamais parvenus ! " Devenu timbalier des Concerts Pasdeloup, il n'avait pas quinze ans lorsque Maurice Ravel lui demanda des précisions sur un instrument qu'il ne connaissait pas : le vibraphone. Placé au-dessus de l'orchestre - déjà ! -, c'est de cette position éminente que Pierre Dervaux put observer et apprendre l'essence de la direction.
Des concerts Pasdeloup aux Concerts Colonne, de l'Opéra-Comique à l'Opéra, de l'Orchestre symphonique de Québec au Philharmonique de Nice et de l'opérette au répertoire contemporain, Dervaux fut de toutes les aventures musicales, françaises et internationales. On lui doit la création de l'Orchestre philharmonique des Pays de la Loire (1971), à la tête duquel il eut toujours à cœur de défendre l'école française, de Berlioz à Dutilleux, en passant par d'Indy, Pierné, Poulenc et Messiaen...
Mais n'oublions pas le pédagogue, qui compta près de mille élèves, ni le compositeur, auteur de deux symphonies, de deux concertos et d'œuvres de musique de chambre. Cette troisième carrière - trop discrète - est sans doute celle qui mériterait le plus d'être réévaluée. Pour les besoins de cette biographie, complétée d'une discographie complète, Gérard Streletski a eu accès à nombre d'archives inédites, à la correspondance de Pierre Dervaux, et a recueilli le témoignage de ses proches, ainsi que celui de multiples musiciens ayant joué sous sa direction ou ayant bénéficié de son enseignement.

Caractéristiques

  • Date de parution
    05/03/2002
  • Editeur
  • ISBN
    2-84187-355-2
  • EAN
    9782841873555
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    365 pages
  • Poids
    0.475 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 22,5 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Gérard Streletski

L'homme force l'admiration de la profession : il est capable de remplacer au pied levé tel chef absent, d'exécuter les ouvres les plus ardues, de rattraper tel soliste en perdition. Pierre Dervaux est un chef complet. Invité par les plus grands orchestres français et internationaux, il dirige avec autant de brio concerts symphoniques et ouvres lyriques, avec un éclectisme qui lui permet d'aborder tout le répertoire musical du XVIIe au XXe siècle.
Sa direction se caractérise par un sens de la précision et du rythme poussé à l'extrême ainsi que par la recherche d'une subtile couleur orchestrale. Grand défenseur de la musique française, il a contribué à redonner vie à des compositeurs tels que Vincent d'Indy et Gabriel Pierné et à faire connaître Francis Poulenc et Henri Dutilleux. CD inclus

Du même auteur

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK