A l'abattoir - Travail et relations professionnelles face au risque sanitaire

Note moyenne 
Lieux de mise à mort industrielle destinés à produire la viande que nous consommons, les abattoirs sont aussi, depuis la crise de la vache folle survenue... Lire la suite
29,00 €
Actuellement indisponible

Résumé

Lieux de mise à mort industrielle destinés à produire la viande que nous consommons, les abattoirs sont aussi, depuis la crise de la vache folle survenue en mars 1996, un exemple d'organisation soumise à la gestion contemporaine des risques sanitaires. Des pratiques jusqu'alors admises sont prohibées, des dispositifs d'autocontrôle et de traçabilité sont adoptés pour déterminer la responsabilité juridique des acteurs de la filière. Mais il apparaît que ces mesures font fi des tensions qui existent entre la nécessité de garantir la santé publique et les impératifs de profit. Dans les abattoirs, ces contraintes obligent les ouvriers, les dirigeants et les vétérinaires à redéfinir leurs pratiques et la façon de travailler ensemble. Après une enquête menée dans un abattoir, de 1995 à 2000, en tant qu'ouvrier, puis parmi les équipes dirigeantes et en s'appuyant sur une connaissance historique du milieu, l'auteur a assisté aux transformations des normes sanitaires consécutives à la crise. Cette démarche a permis de révéler les formes d'accommodement pour mener à bien le travail, en dépit de l'inadéquation de la normalisation en cours avec les situations et les conduites qu'elle prétend régler. Cet ouvrage expose les réalités d'un travail et d'une organisation sociale peu connues du grand public. Il contribue au débat sur les transformations récentes des politiques publiques du risque dans notre société.

Sommaire

  • LE RISQUE SANITAIRE ENTRE SANTE PUBLIQUE ET LOGIQUE DE MARCHE
    • Des établissements municipaux aux sites industriels privés
    • La crise de la " vache folle " : le risque requalifié
    • Abagro, une entreprise dans la tourmente
  • LE TRAVAIL OUVRIER, LES FORMES D'ACCOMMODEMENT AU RISQUE SANITAIRE
    • Du système technique aux catégories d'ouvriers : le lien distendu
    • La chaîne d'abattage, un " sale boulot " reconfiguré
    • L'atelier de découpe ; une hiérarchie de métier désadaptée à l'environnement industriel
    • La solidarité d'ajustement face à la transformation des contraintes
  • LES DIRIGEANTS FACE A LA JUDICIARISATION
    • Les relations entre services sous l'emprise de la logique commerciale
    • Logique de marchandage et gestion du secret : les habiletés des commerciaux
    • La " mise en transparence " des actes : obligation légale et bienfaits du " temps réel "
    • Faire face aux incidents sanitaires critiques, l'influence croissante du service qualité
  • LA SURVEILLANCE CROISEE OU LES IMPASSES DU MODELE DE GESTION DES RISQUES
    • Les agents vétérinaires dans les ateliers: la coopération nécessaire avec les contrôlés
    • La crispation entre l'inspectrice vétérinaire et les cadres dirigeants
    • Les visites et la mise en scène du travail : le révélateur des antagonismes du système normatif

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Séverin Muller

Séverin Muller est maître de conférences en sociologie à l'Université de Lille 1, membre du Clersé-CNRS. Il a publié plusieurs articles sur la normalisation du travail, les relations professionnelles et les méthodes en sciences sociales. Il participe actuellement à une recherche collective sur les industries pharmaceutiques.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés