Complexité du posthumanisme - Trois essais dialectiques sur la sociologie de Bruno Latour

Note moyenne 
Frédéric Vandenberghe - Complexité du posthumanisme - Trois essais dialectiques sur la sociologie de Bruno Latour.
Après la révolution économique globale et la révolution digitale ou cyber-révolution, voici advenue la révolution génétique, celle de la biologie... Lire la suite
20,50 €
Expédié sous 5 à 8 jours
Livré chez vous entre le 22 avril et le 26 avril
En magasin

Résumé

Après la révolution économique globale et la révolution digitale ou cyber-révolution, voici advenue la révolution génétique, celle de la biologie moléculaire et de ses applications bio industrielles. Les nouveaux développements dans les biosciences et les tentatives de la techno industrie pour transformer la vie même en marchandise montrent que le néocapitalisme mondial ne fait pas que coloniser la vie quotidienne mais que son intention est de réifier et de coloniser la vie elle-même à la recherche du profit.
La conjonction du capitalisme, de l'informatique et de la génétique semble ouvrir la voie à la modification technologique et à la marchandisation de la nature humaine et, ce faisant, à un nouveau genre de réification (Verdinglichung) que ni Marx ni Lukacs n'avaient entrevu en forgeant le concept : en dépassant les anciennes distinctions ontologiques entre l'animal, l'homme et l'objet, les techno sciences peuvent les réduire à des gènes, des molécules et des machines qui peuvent être mélangés et recombinés en un monstrueux artefact vivant.
Frédéric Vandenberghe propose ici une analyse critique du post-humanisme dans une perspective humaniste qui, si elle exagère parfois l'étendue du risque, ou si elle semble catastrophique voire conservatrice, est avant tout une lutte politique contre les nouvelles réifications de notre époque. En étudiant les philosophies et les sociologies post-humanistes de la technologie, l'auteur y voit les expressions idéologiques de la logique culturelle du néocapitalisme et il les utilise comme des sources pour développer une critique post-marxiste de l'économie bio politique.

Sommaire

  • POUR UNE CRITIQUE DE L'ECONOMIE BIO-POLITIQUE
    • Révolution et réifications
    • La nature de la culture
    • Nous n'avons jamais été humains
    • Le néocapitalisme et la colonisation de la vie
    • Considérations gén-éthiques sur la réinvention de la nature
  • UNE CRITIQUE HUMANISTE DE LA SOCIOLOGIE DES ACTEURS EN RESEAUX
    • Reconfiguration et rédemption des acteurs en réseaux
    • Construction et critique dans la nouvelle sociologie française

Caractéristiques

  • Date de parution
    28/02/2007
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-01502-9
  • EAN
    9782296015029
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    244 pages
  • Poids
    0.275 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,5 cm × 1,6 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Frédéric Vandenberghe

Frédéric Vanderberghe est professeur invité à l'université de Yale, Etats-Unis, et chercheur en sociologie à l'Université pour les Etudes humanistes à Utrecht, Pays-Bas. Il a également enseigné au Brésil et en Angleterre. Parmi ses travaux, signalons Une histoire critique de la sociologie allemande (Paris, La Découverte/Mauss, 2 vol., 1997-1998) et La Sociologie de Georg Simmel (La Découverte, 2001).
Il a également publié de nombreux articles sur la théorie sociologique et l'épistémologie des sciences sociales dans Sociological Theory, European Journal of Sociological Theory, Theory, Culture and Society, Thesis 11, Journal for the Theory of Social Behaviour, La Revue du MAUSS, et X-Alta.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

20,50 €