D'or et de pierres précieuses - Les paradis artificiels de la Contre-réforme en France (1580-1685)

Note moyenne 
Didier Course - D'or et de pierres précieuses - Les paradis artificiels de la Contre-réforme en France (1580-1685).
Dans l'attention présente que porte l'histoire à l'élaboration d'une anthropologie, une question se pose : et si l'objet portait en lui-même les marques... Lire la suite
21,00 €
Actuellement indisponible

Résumé

Dans l'attention présente que porte l'histoire à l'élaboration d'une anthropologie, une question se pose : et si l'objet portait en lui-même les marques d'une culture et d'une condition humaine à jamais disparues ? C'est dans cet esprit que le présent ouvrage entreprend de considérer l'objet précieux comme un indicateur social de la culture religieuse, morale et matérielle dans la France des XVIe et XVIIe le siècles, cette France qui s'ouvre à la modernité, qui passe d'un monde à un autre, d'une économie à une autre. A la base du présent ouvrage, une remarque : la fréquence de l'utilisation d'une image et de l'objet de luxe dans les textes d'une époque que, par facilité heuristique, on appelle " baroque ". Dans l'écriture symbolique ou mystique, mais aussi dans la description matérielle et concrète, les richesses terrestres - objets de luxe ou de parure - deviennent autant de signes à décrypter pour mieux comprendre les grands remous religieux d'une époque. A partir de sources littéraires, judiciaires et spirituelles, à partir de chroniques et de journaux intimes, l'auteur met en scène la France d'Henri IV, celle de Louis XIII, d'Anne d'Autriche et de Louis XIV dans ses paradoxes les plus révélateurs, dans ses hésitations les plus déchirantes, dans ses hypocrisies mais aussi dans ses rêves les plus intimes. Rappelant que le mot grec Cosmos signifiait à la fois univers et ornement, le présent ouvrage s'attache à réunir les liens pour nous perdus entre une politique du luxe et une rhétorique du sens sacral. Cette histoire du diamant de la collection de Mazarin, des larmes de perles de Marie Stuart, des fêtes de Louis XIV ou des lois somptuaires est une façon originale et nouvelle de relire notre passé et d'interroger notre morale. C'est aussi une réponse par l'exemple à la question que posait Roland Barthes dans Mythologies : " Y-a-t-il des objets fatalement suggestifs ? ".

Sommaire

  • LES TEXTES FONDATEURS
    • Textes mythiques et empreintes théologiques
    • Une politique royale de l'apparence
    • " Folles et vaines dépenses " : rôles et limites des lois somptuaires
  • VANITE DES VANITES
    • Plaisirs de cour de faiblesses des sens
    • Les Diamants du père Binet et les perles de madame de Clèves
    • Méduse et Cléopâtre : la tentation érotique
    • Des Larmes et des reines
  • POUR LA PLUS GRANDE GLOIRE DE DIEU : LES BIJOUX SPIRITUELS
    • Judith ou la force, Marie-Madeleine ou le choix
    • Pour une morale de la transaction
    • La Métaphore ou le voyage spirituel

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/12/2005
  • Editeur
  • ISBN
    2-601-03356-8
  • EAN
    9782601033564
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    219 pages
  • Poids
    0.32 Kg
  • Dimensions
    14,5 cm × 22,5 cm × 1,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Didier Course

Didier Course est docteur en Lettres (PhD). Il est professeur à l'université américaine de Hood College dans l'Etat du Maryland où il enseigne la langue et la littérature française du XVIIe siècle. Il est l'auteur de nombreux articles sur la rhétorique et l'esthétique du " siècle des saints ".

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

D'or et de pierres précieuses - Les paradis artificiels de la Contre-réforme en France (1580-1685) est également présent dans les rayons

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK