Du vin et du hachisch. suivi de Les paradis artificiels - Poche

Note moyenne 
L'homme a le goût de l'infini. Il boit ou se drogue pour quitter la terre et atteindre le paradis. Dans le Poème du haschisch, Baudelaire chante les... Lire la suite
3,10 €
Expédié sous 3 à 7 jours
Livré chez vous entre le 16 avril et le 18 avril

Résumé

L'homme a le goût de l'infini. Il boit ou se drogue pour quitter la terre et atteindre le paradis. Dans le Poème du haschisch, Baudelaire chante les départs exaltants, les visions de lumières, or, sang et pierreries que donnent le vin, le haschisch et l'opium. Comme le fou, le drogué est un voyant. Mais la volupté devient torture. Après le goût de l'infini vient l'infini du spleen. Après le merveilleux voyage il y a le triste retour. Le mangeur d'opium ne peut que se dévorer lui-même, dit Baudelaire dans sa traduction de la Confession d'un mangeur d'opium de Thomas de Quincey. Les premiers lecteurs ont cru à une apologie de la drogue. Baudelaire n'a voulu que décrire, avec une précision admirable, les paysages multiples des paradis artificiels. Par ce "théâtre des rêves" il put rejouer le drame et la féerie de son enfance et se replonger dans le monde féminin cher à son cœur.

Caractéristiques

  • Date de parution
    06/09/2000
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-253-01438-9
  • EAN
    9782253014386
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    284 pages
  • Poids
    0.13 Kg
  • Dimensions
    11,1 cm × 16,6 cm × 1,3 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK