Eloge de la politique profane

Note moyenne 
Alors que, depuis le XVIIe siècle, la modernité politique articulait un ordre territorial, un principe de souveraineté, un système de régulation... Lire la suite
22,30 €
Expédié sous 3 à 7 jours
En magasin

Résumé

Alors que, depuis le XVIIe siècle, la modernité politique articulait un ordre territorial, un principe de souveraineté, un système de régulation internationale des conflits, ce modèle est entré récemment en crise sous le choc de la globalisation et de la privatisation du monde. L'espace public rétrécit à vue d'œil sous la poussée des appétits privés. La citoyenneté dépérit sous le règne anonyme des marchés financiers. Le droit international est mis à mal par la logique de la guerre globale, sans limites ni frontières. Les peuples se décomposent en meutes, les classes en masses. Les partis capitulent devant le despotisme des sondages et le tribunal des experts. Quand la politique s'efface ainsi devant les décrets d'une économie automate, la cote des idoles et des dieux est à la hausse : le sacré revient en force. Comment penser l'avenir d'une politique profane en ces temps obscurs ?

Sommaire

  • SECULARISATION ET DESECULARISATION DU MONDE
    • Les siècles de lumière
    • La modernité politique
    • L'homme et le citoyen
    • Droit à l'existence contre droit de propriété
    • Des poids et des contrepoids
    • Malaise dans la modernité
    • La dislocation des paramètres classiques
    • L'éclipse de la raison stratégique
  • L'ETAT D'EXCEPTION ORDINAIRE
    • Les logiques de l'exception
    • L'exception et la règle
    • L'exception totalitaire
    • Prophéties stratégiques
  • LA GUERRE PERMANENTE ET ILLIMITEE
    • La guerre en ses métamorphoses
    • La logique des armes
    • Guerres sans limites
    • Guerres hors la loi
    • La morale contre le droit ?
  • L'ECLIPSE DE LA POLITIQUE
    • Une crise de l'historicité
    • Le degré zéro de la stratégie
    • La théorie en miettes
  • LES UTOPIES CONTEMPORAINES
    • Utopie néolibertaire
    • L'altermondialisme comme utopie globale ?
    • Les illusions économiques
    • Utopies keynésiennes édentées
    • Changer le monde sans prendre le pouvoir ?
  • NOUVEAUX ESPACES
    • L'impérialisme nouveau est arrivé
    • Le nouvel ordre impérial
    • Souverainetés, nations et empires
    • Discordance et échelle mobile des espaces
    • Cités à la dérive
  • NOUVEAUX ACTEURS
    • La multitude contre le peuple
    • Précariat contre prolétariat
    • Nouvel empire, nouvelles plèbes
    • Théologie de l'exode et de la pauvreté
    • L'épreuve de la stratégie
  • HEGEMONIE ET DEMOCRATIE RADICALE
    • Aux sources de l'hégémonie
    • Hégémonie et dictature
    • L'hégémonie est-elle soluble dans le potage postmoderne ?
    • Métamorphoses politiques des acteurs sociaux
    • La politique n'est pas un reflet fidèle du social
    • Tournant linguistique et postmodernité
    • Pluralité du social ou société en miettes ?
    • Epilogue
    • Eloge de la politique profane comme art stratégique

Caractéristiques

  • Date de parution
    03/01/2008
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-226-17908-1
  • EAN
    9782226179081
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    359 pages
  • Poids
    0.495 Kg
  • Dimensions
    14,5 cm × 22,5 cm × 3,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Daniel Bensaïd

Daniel Bensaïd est professeur de philosophie à l'université de Paris-VIII. Il a publié plusieurs ouvrages de philosophie politique, parmi lesquels Marx l'intempestif (1995), La Discordance des temps (1995), Le Pari mélancolique (1997) et Qui est le juge ? (1999).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
22,30 €