Entre Dieu et le roi, la république - Mexico XVIe-XIXe siècle

Note moyenne 
Annick Lempérière - Entre Dieu et le roi, la république - Mexico XVIe-XIXe siècle.
Comment refonder des communautés politiques au Nouveau Monde, après les brutalités et les destructions engendrées par la conquête espagnole ? Les... Lire la suite
33,00 €
Expédié sous 3 à 7 jours
Livré chez vous entre le 6 avril et le 8 avril

Résumé

Comment refonder des communautés politiques au Nouveau Monde, après les brutalités et les destructions engendrées par la conquête espagnole ? Les formes d'association corporative inventées par l'Europe médiévale offrent un cadre juridique et religieux capable d'intégrer colonisés et colonisateurs dans la monarchie catholique. Capitale de la Nouvelle-Espagne, Mexico voit s'épanouir durant plus de trois cents ans ce corporatisme conquérant. Multiethnique et incorporée, la cité adopte et incarne les paradigmes de la république chrétienne, très loin du modèle de l'Etat moderne tel qu'il se construit alors en Europe. Bien commun et bon gouvernement, service de Dieu, du public et du roi : tels sont les termes clé de la culture politique, qui se concrétisent dans des biens collectifs et des services publics, des liens de réciprocité nourris par le don et le contre-don. La république chrétienne est-elle réformable ? Au XVIIIe siècle, la monarchie espagnole entreprend sa modernisation en assignant au corps politique des finalités plus sécularisées : utilité temporelle, gouvernement économique, félicité publique, diffusion des Lumières. Certaines corporations montrent alors une singulière capacité d'adaptation, mais c'est au détriment des principes du bien commun et de l'unité du corps politique. A la veille de l'Indépendance, au début du XIXe siècle, l'organisation corporative, même modernisée, se révèle bien peu préparée à affronter les défis de la formation de l'Etat-nation moderne.

Sommaire

  • LA REPUBLIQUE CHRETIENNE
    • Bien commun et bon gouvernement
    • Le gouvernement sans l'Etat
    • Le patriotisme républicain
  • LA MONARCHIE CORPORATIVE A L'EPOQUE DES REFORMES (1765-1808)
    • L'Ancien Régime est-il réformable ?
    • La police des Lumières
    • Les Lumières et leur public
    • Corporations : immobilisme et mutations
    • Confiances publiques et crédit du roi

Caractéristiques

  • Date de parution
    05/11/2004
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-251-38070-1
  • EAN
    9782251380704
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    379 pages
  • Poids
    0.52 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 21,5 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Annick Lempérière

Annick Lempérière, professeur d'histoire de l'Amérique latine à l'Université Paris-I Panthéon-Sorbonne, a publié Les clercs de la nation. Intellectuels, Etat et société civile au Mexique, XXe siècle. Auteur de nombreux articles concernant l'histoire politique du Mexique, elle a dirigé avec François-Xavier Guerra l'ouvrage collectif Espacios publicosen Iberoamérica. Ambigüedades yproblemas.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK