Ferdinand - Grand Format

Note moyenne 
Lucie Braud - Ferdinand.
Ferdinand, nous le connaissons tous. Les plus chanceux l'ont rencontré dans la vie, les autres dans leurs rêves. C'est lui qui nous cajole quand nous... Lire la suite
4,00 €
Actuellement indisponible

Résumé

Ferdinand, nous le connaissons tous. Les plus chanceux l'ont rencontré dans la vie, les autres dans leurs rêves. C'est lui qui nous cajole quand nous sommes tristes, qui nous encourage quand tout le monde nous lâche, qui nous apprend sans rien dire, qui nous accompagne quand personne ne comprend. C'est pour lui aussi que nous sommes là. Jusqu'au bout, parce que l'amour d'une grand-père ça n'a pas de prix...
Heureusement. L'écriture de Lucie Braud est subtile. Ferdinand est approché à partir des yeux que sur lui pose sa petite-fille. Seuls quelques épisodes nous éclairent sur cette relation sans qu'ils ne rendent compte de détails triviaux : refus de l'anecdote, refus de l'image d'Epinal, du décor et du subterfuge facile. Refus aussi de l'épanchement dans cette écriture, et voilà ce qui donne force à un récit où le personnage central, c'est le lien d'amour entre ces deux êtres.
Aucun pathos, seules l'intensité et la pudeur.

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/02/2012
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-36224-017-1
  • EAN
    9782362240171
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    28 pages
  • Poids
    0.037 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,0 cm × 0,5 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Devenue étudiante, la narratrice évoque la relation très forte qu’elle a toujours eue avec Ferdinand, son grand-père qui va bientôt mourir. L’homme a traversé le siècle, les guerres, mais a toujours su rester debout, l’humanisme intact. Entre ces deux-là, une complicité s’est instaurée, faite de bienveillance et d’espièglerie. Ils s’écoutent et s’entendent, fut-ce dans le silence. Ferdinand est un personnage comme on n’en croise plus, tout en bonté, modestie et intelligence. L’écriture de Lucie Braud est subtile.
Ferdinand est approché à partir des yeux que sur lui pose sa petite-fille. Seuls quelques épisodes nous éclairent sur cette relation sans qu'ils ne rendent compte de détails triviaux : refus de l'anecdote, refus de l'image d'Epinal, du décor et du subterfuge facile. Refus aussi de l’épanchement dans cette écriture, et voilà ce qui donne force à un récit où le personnage central, c’est le lien d’amour entre ces deux êtres.
Aucun pathos, seules l’intensité et la pudeur.

À propos de l'auteur

Biographie de Lucie Braud

Lucie Braud est née en 1975 à Bordeaux mais grandit à la campagne et n’y revient qu’en 1993, pour suivre des études d’Histoire ancienne. D’un passage à Athènes qui dure six mois où elle écrit son mémoire de fin d’études, elle retient ce sentiment de liberté immense et la bienveillance des grands-pères Grecs. C’est de là que lui vient l’envie d’écrire. Des années plus tard, Didier Cromwell lui demande certains de ses textes pour El Coyote, puis de co-écrire avec lui une adaptation libre du Dernier des Mohicans en bande dessinée, un livre où se rencontrent peinture et littérature.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK