Grèce Hellénistique 330-50 av. J.-C.

Note moyenne 
Jean Charbonneaux et Roland Martin - Grèce Hellénistique 330-50 av. J.-C..
"L'Univers des Formes ", collection voulue par André Malraux, est la plus prestigieuse Histoire universelle de l'art. En vingt volumes, cette nouvelle... Lire la suite
29,50 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 24 mai et le 25 mai
En magasin

Résumé

"L'Univers des Formes ", collection voulue par André Malraux, est la plus prestigieuse Histoire universelle de l'art. En vingt volumes, cette nouvelle édition présente les grandes civilisations et l'histoire de leurs chefs-d'oeuvre, de la Préhistoire au déclin de la Rome antique. Rompant avec le canon du siècle de Périclès, le monde hellénistique a longtemps été considéré comme une période de décadence, annonçant la mainmise des Romains sur la Méditerranée. Les grandioses découvertes par M. Andronikos en 1977 des tombes royales macédoniennes ont radicalement changé notre point de vue. Là où nous avions des copies romaines, nous nous trouvons désormais face à des originaux du IVe siècle. De même, la multiplication des fouilles au-delà des frontières de la Grèce classique, sur les territoires occupés par les Grecs depuis l'Egypte lagide jusqu'au Penjab, nous montre la grandeur inouïe de l'art et de la civilisation de ces trois derniers siècles av. J.-C. L'architecture, la peinture, la sculpture, l'art du feu - métal, verre, céramique -, tous les domaines sont revisités. Dépassement des frontières, curiosité pour les peuples nouvellement côtoyés au quotidien, dans leurs croyances et dans leurs expressions artistiques : cette acculturation du monde hellénistique allait produire des chefs-d'oeuvre originaux et exceptionnels dans tous les domaines. Le texte d'origine de Jean Charbonneaux, Roland Martin et François Villard, illustré par une documentation photographique largement en couleur, est introduit par une nouvelle présentation et augmenté d'une bibliographie mise à jour dues à Jean-Yves Empereur, directeur de recherche au CNRS.

Caractéristiques

  • Date de parution
    21/10/2010
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-012982-9
  • EAN
    9782070129829
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    381 pages
  • Poids
    1.39 Kg
  • Dimensions
    20,0 cm × 24,3 cm × 3,3 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Rompant avec le canon du siècle de Périclès, le monde hellénistique a longtemps été considéré comme une péiode de décadence, annonçant la mainmise des Romains sur la Méditerranée. Les grandioses découvertes par M. Andronikos en 1977 des tombes royales macédoniennes ont radicalement changé notre point de vue. Là où nous avions des copies romaines, nous nous trouvons désormais face à des originaux du IV ? siècle.
De même, la multiplication des fouilles au-delà des frontières de la Grèce classique, sur les territoires occupés par les Grecs depuis l'Egypte lagide jusqu'au Penjab, nous montre la grandeur inouïe de l'art et de la civilisation de ces trois derniers siècles av. J. -C. L'architecture, la peinture, la sculpture, l'art du feu - métal, verre, céramique -, tous les domaines sont revisités. Dépassement des frontières, curiosité pour les peuples nouvellement côtoyés au quotidien, dans leurs croyances et dans leurs expressions artistiques : cette acculturation du monde hellénistique allait produire des chefs-d'oeuvre originaux et exceptionnels dans tous les domaines.
Le texte d'origine de Jean Charbonneaux, Roland Martin et François Villard, illustré par une documentation photographique largement en couleur, est introduit par une nouvelle présentation et augmenté d'une bibliographie mise à jour dues à Jean-Yves Empereur, directeur de recherche au CNRS. Présentation et mise à jour bibliographique par Jean-Yves Empereur, directeur de recherche au CNRS. Nouvelle édition en 2010

À propos des auteurs

Jean Charbonneaux (1895-1969) a été agrégé de Lettres en 1920, membre de l'Ecole française d'Athènes de 1921 à 1925, membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres à partir de 1962. Il a fait presque toute sa carrière au Musée du Louvre, de 1926 à 1965, comme conservateur, conservateur en chef, inspecteur général des Musées de France. II fut aussi professeur d'archéologie grecque et romaine à l'Ecole du Louvre de 1930 à 1965. Roland Martin (1912-1997) entre à l'Ecole normale supérieure en 1934. Après l'agrégation, il est nommé à l'Ecole française d'Athènes où, de 1939 à 1946, avec quelques interruptions, il travaille sur les fouilles de Thasos, Délos, Epidaure, Gortys d'Arcadie. Il est nommé, en 1946, à l'université de Dijon. Docteur ès Lettres en 1950, il devient professeur titulaire de la chaire d'archéologie en 1956. Il exerce les fonctions de doyen de 1960 à 1966. Il a participé de 1950 à 1960 aux fouilles de Claros (Turquie). En 1965, il a été nommé directeur d'études à l'Ecole pratique des Hautes Etudes. Directeur de l'Institut d'art et d'archéologie, succédant à Pierre Demargne, en octobre 1971, membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres depuis 1976, il reçoit la Médaille d'Or du CNRS en 1982. Il a dirigé les fouilles françaises de Sélinonte. François Villard (né en 1924), ancien membre de l'Ecole française de Rome, a entrepris parallèlement, au Musée du Louvre et en Grèce, des études sur la céramique grecque d'époque archaïque, envisagée principalement comme une source d'histoire économique, et, dans le Midi de la France et en Italie, des recherches archéologiques et historiques sur l'Occident grec. Depuis 1949 il assume, en particulier, la codirection et la publication des fouilles de l'antique colonie grecque de Mégara Hyblaea en Sicile. Professeur à l'université de Paris X-Nanterre (chaire d'histoire grecque), en 1967, détaché pendant sept ans en tant que conservateur en chef du département des Antiquités grecques et romaines au Musée du Louvre de 1976 à 1983. Jean-Yves Empereur est helléniste, agrégé de Lettres, ancien membre puis secrétaire général de l'Ecole française d'Athènes. En 1990, il fonde le Centre d'études alexandrines, équipe du CNRS basée à Alexandrie. Il inaugure en 1992 une série de fouilles de sauvetage dans la ville, mettant au jour des maisons romaines et hellénistiques, des rues, une partie de la Nécropolis ainsi que les ruines immergées du Phare d'Alexandrie. Pour publier les résultats de ces travaux, il fonde la collection des Etudes alexandrines qui compte une vingtaine de volumes à ce jour.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

29,50 €