Histoire sociale du politique - Les villes de l'Ouest atlantique français à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle)

Collectif

Note moyenne 
Guy Saupin - Histoire sociale du politique - Les villes de l'Ouest atlantique français à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle).
Proposer une étude d'histoire sociale du politique appliquée aux villes de l'Ouest atlantique français à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle) présente... Lire la suite
16,00 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 24 septembre et le 29 septembre

Résumé

Proposer une étude d'histoire sociale du politique appliquée aux villes de l'Ouest atlantique français à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle) présente le double avantage d'une mise au point historiographique après deux décennies très riches en apports dans l'histoire du pouvoir municipal et d'une diversité de situations liée à la taille des villes, à leur profil fonctionnel, à leur appartenance à diverses provinces, dans un espace fortement influencé par son intégration dans le monde atlantique. En prenant les municipalités comme objet historique d'observation, il s'agit de comprendre comment les identités et les relations sociales influent sur les choix institutionnels et leurs modalités de fonctionnement. L'institution construit sa légitimité dans sa capacité à répondre de manière jugée satisfaisante à la variété de problèmes rencontrés par l'ensemble diversifié des habitants concentrés dans un espace matériel avantageux et contraignant. Dans sa production de normes et dans les services rendus, elle conforte un certain ordre social dont elle est le représentant. Comme centre de pouvoir intervenant dans un espace administratif concurrentiel, elle développe sa logique interne d'action pour faire prévaloir ses priorités. Par ailleurs, une municipalité est formée d'individus concrets, avec des intérêts particuliers niais aussi une conscience civique du bien commun, ou plus exactement de réseaux de parenté ou de sociabilité étant donné la brièveté des mandats. Faut-il insister sur la prégnance des identités collectives fortement associées à la conception corporative du lien social ou valoriser les capacités d'initiative des individus ambitieux dans la mobilisation des segments opératoires de leurs réseaux sociaux constitués en lobbies ? Les jugements de valeur accompagnant les modèles explicite ou implicite d'organisation sociale affectent le fonctionnement interne des municipalités, et par conséquent les arbitrages rendus pour apaiser les tensions urbaines. La relative diversité des choix institutionnels renvoie-t-elle d'abord à un profil social particulier d'une ville ou à d'autres facteurs plus culturels ?

Sommaire

  • LECTURE SOCIALE DES CHOIX INSTITUTIONNELS
  • L'OUVERTURE SOCIALE DES INSTITUTIONS MUNICIPALES
  • COMPOSITION SOCIALE DES CORPS DE VILLE
  • PARENTE ET COMPOSITION DU CORPS DE VILLE ; LES EXEMPLES DE TOURS ET DE NANTES
  • RESEAUX RELATIONNELS DANS LA BOURGEOISIE URBAINE EN BRETAGNE
    • AUX XVIIe ET XVIIIe SIECLES
  • LECTURE SOCIALE DES POLITIQUES FINANCIERES MUNICIPALES
  • LOGIQUE SOCIALE D'UNE GESTION FINANCIERE ; LA MUNICIPALITE DE TOURS DU TEMPS DE LA LIGUE A LA REVOLUTION (1589-1789)

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/01/2011
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7535-1224-5
  • EAN
    9782753512245
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    261 pages
  • Poids
    0.415 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Guy Saupin

Guy Saupin qui a dirigé cet ouvrage est professeur d'histoire moderne à l'université de Nantes et membre du Centre de recherches en histoire internationale et Atlantique, il a récemment publié La France à l'époque moderne, Paris, A. Colin, 2010 (2e édition).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

16,00 €