L'homme de l'eau - Grand Format

Note moyenne 
Arthur Van Schendel - L'homme de l'eau.
Ni champs de tulipes ni villes pittoresques dans ce roman, mais de grands nuages blancs reflétés dans l'eau : un pays ruiné par l'occupation française... Lire la suite
11,60 €
Actuellement indisponible

Résumé

Ni champs de tulipes ni villes pittoresques dans ce roman, mais de grands nuages blancs reflétés dans l'eau : un pays ruiné par l'occupation française et le blocus continental, où tant de petites gens vivent au ras de l'eau qui pour eux représente tantôt une implacable ennemie, tantôt l'amie qui leur permet, au prix d'un dur labeur, de gagner leur maigre subsistance ; un pays profondément religieux aussi, mais souvent non conformiste.
Tel Maarten Rossaart qui refuse de se plier à la norme imposée par les pasteurs et les prêtres : pour se marier avec une jeune fille catholique il va renoncer à un bel avenir dans les organisations séculaires qui assurent l'entretien des digues et devenir un simple marinier. Il se retrouve dans une secte dont les membres cherchent à vivre avec l'esprit communautaire qui animait les premiers chrétiens et sont en butte à l'incompréhension et à l'hostilité ouverte des bien-pensants.
Enfin, ayant perdu femme, enfants, amis, mais gardé la foi, perclus de rhumatismes, il s'abandonne à cette eau qui a été toute sa vie.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/11/1984
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-07-021850-3
  • EAN
    9782070218509
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    216 pages
  • Poids
    0.24 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 20,5 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Arthur Van Schendel

Arthur Van Schendel (1874-1946) est un des meilleurs romanciers néerlandais de ce premier demi-siècle. Après avoir publié un certain nombre d'ouvrages d'une imagination plutôt lyrique (entre autres Un Vagabond amoureux, 1904), il se tourne vers les hommes de son pays, dont il se plaît à évoquer la ténacité, l'effort, la foi, la soumission à une fatalité résultant de leur caractère même : La frégate Johanna-Maria (1930), L'homme de l'eau (1933) et Un drame hollandais (1935), puis Le misanthrope (1940) et La vieille maison (1944).

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK