L'immunité des plantes - Pour des cultures résistantes aux maladies - Grand Format

Note moyenne 
Les plantes disposent d'une immunité naturelle qui leur permet de résister aux maladies et aux agressions parasitaires dans leur environnement. L'invention... Lire la suite
39,00 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 25 mai et le 30 mai
En magasin

Résumé

Les plantes disposent d'une immunité naturelle qui leur permet de résister aux maladies et aux agressions parasitaires dans leur environnement. L'invention puis le développement de l'agriculture ont cependant créé des milieux très favorables à l'émergence de nouvelles maladies et au développement des épidémies. Cette vulnérabilité sanitaire s'est ensuite accentuée avec l'intensification agricole, à partir des années 1950, de sorte que le recours généralisé aux pesticides de synthèse est devenu un pilier essentiel de la production.
Ce modèle est désormais remis en cause et le développement d'une protection agroécologique des cultures devient une nécessité. Comprendre comment fonctionne l'immunité des plantes et déchiffrer leur arsenal de défense face aux agressions parasitaires est essentiel pour produire des variétés résistantes et réduire la dépendance de l'agriculture à la protection chimique. Mais il faut compter avec la formidable capacité d'adaptation des populations pathogènes, qui conduit les chercheurs à imaginer des stratégies complexes pour maintenir efficace la résistance des variétés cultivées.
Les gènes qui confèrent la résistance aux plantes commencent à être perçus comme un bien commun à préserver absolument. Cet ouvrage explicite les concepts fondamentaux et s'appuie sur des études de cas pour réaliser une synthèse très complète des travaux en biologie, en modélisation et en sciences sociales sur ce qu'est l'immunité végétale et sur la manière dont elle pourrait concourir à une agriculture respectueuse de l'environnement.

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/01/2021
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7592-3233-8
  • EAN
    9782759232338
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    390 pages
  • Poids
    0.9 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 2,5 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Les plantes disposent d'une immunité naturelle qui leur permet de résister aux maladies et aux agressions parasitaires dans leur environnement. L'invention puis le développement de l'agriculture ont cependant créé des milieux très favorables à l'émergence de nouvelles maladies et au développement des épidémies. Cette vulnérabilité sanitaire s'est ensuite accentuée avec l'intensification agricole, à partir des années 1950, de sorte que le recours généralisé aux pesticides de synthèse est devenu un pilier essentiel de la production.
Ce modèle est désormais remis en cause et le développement d'une protection agroécologique des cultures devient une nécessité. Comprendre comment fonctionne l'immunité des plantes et déchiffrer leur arsenal de défense face aux agressions parasitaires est essentiel pour produire des variétés résistantes et réduire la dépendance de l'agriculture à la protection chimique. Mais il faut compter avec la formidable capacité d'adaptation des populations pathogènes, qui conduit les chercheurs à imaginer des stratégies complexes pour maintenir efficace la résistance des variétés cultivées.
Les gènes qui confèrent la résistance aux plantes commencent à être perçus comme un bien commun à préserver absolument. Cet ouvrage explicite les concepts fondamentaux et s'appuie sur des études de cas pour réaliser une synthèse très complète des travaux en biologie, en modélisation et en sciences sociales sur ce qu'est l'immunité végétale et sur la manière dont elle pourrait concourir à une agriculture respectueuse de l'environnement.

À propos des auteurs

Epidémiologiste de formation, Christian Lannou est directeur de recherche et actuellement responsable du département Santé des plantes et environnement de INRAE. Dominique Roby est directrice de recherche au CNRS à Toulouse. Elle est une spécialiste de la réponse immunitaire des plantes à l'infection par des microorganismes, et plus particulièrement les bactéries. Virginie Ravigné est biologiste des populations.
Chercheuse au Cirad, elle travaille sur l'écologie et l'évolution du parasitisme dans le monde végétal. Mourad Hannachi est chercheur à INRAE en sciences de gestion. Il s'intéresse aux innovations organisationnelles multi-acteurs et à l'émergence d'actions collectives pour la gestion durable des maladies des plantes. Directeur de recherche à INRAE, Benoît Moury est virologue. Il étudie le pouvoir pathogène et l'évolution des virus des plantes cultivées.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

39,00 €