L'Oeillet d'Oleron, le lys du Japon - Les Savatier marins et botanistes

Note moyenne 
Michel Savatier - L'Oeillet d'Oleron, le lys du Japon - Les Savatier marins et botanistes.
Un des traits des Charentes tient au fait qu'elles favorisent l'exotisme... A l'appui de l'assertion, on cite un certain Julien Viaud dont le nom de plume,... Lire la suite
22,31 €
Actuellement indisponible

Résumé

Un des traits des Charentes tient au fait qu'elles favorisent l'exotisme... A l'appui de l'assertion, on cite un certain Julien Viaud dont le nom de plume, Loti, vient d'une fleur tahitienne. Et l'on pourrait citer les Savatier. Marins et botanistes, originaires du sud charentais, ils se fixent en Oleron au début du XIXe siècle. Deux cousins vont marquer leur temps comme de grands botanistes. Alexandre (1824-1886), dont les comptes rendus de récoltes de plantes au cours de promenades dans les dunes, les marais ou les pelouses d'Oleron et de Ré se révèlent de véritables morceaux d'anthologie. C'est peut-être en identifiant un oeillet des dunes que de braves Oleronais le prennent pour un espion prussien, tellement ses manières d'érudits des herbiers leur paraissent étranges. Ludovic (1830-1891), qui court le monde et figure un des plus beaux exemples d'acclimatation et d'apport scientifique " exotiques " produits par le pays charentais. Son grand oeuvre est japonais. On lui doit surtout un grand traité de botanique et de nombreuses découvertes personnelles. En cela, il participe au mouvement d'ouverture du Japon qui commence avec l'ère Meiji (1868). Avec Loti, il est encore le Charentais le plus connu au Japon. Une exposition à l'université de Tokyo vient d'ailleurs d'être consacrée à son oeuvre. C'est dire... Magellan, Patagonie, Chili, Pérou, Marquises, Californie... On ne peut oublier le séjour de Ludovic Savatier à Tahiti... Ses relations avec la reine Pomaré IV, ni les surprenantes propositions que lui fit le roi Pomaré V, son ami ! Citant la correspondance retrouvée de Ludovic, son arrière-grand-père, Michel Savatier le suit tout au long de sa carrière qui alterne entre les terres lointaines et Saint-Georges-d'Oleron. Histoire passionnante que cette recomposition de deux vies dédiées à la botanique... Histoire passionnante que cette enquête familiale où tout semble naître et disparaître en Oleron.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/10/2009
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-36199-004-6
  • EAN
    9782361990046
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    197 pages
  • Poids
    0.32 Kg
  • Dimensions
    14,5 cm × 22,0 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Michel Savatier

Ancien inspecteur de l'Éducation nationale (Bordeaux, Vendée, Guadeloupe, Congo, Laos, Vanuatu, Polynésie, Seychelles, Thailande, Charente-Maritime) Michel Savatier, revenu en Oleron, rend hommage à travers ses livres au berceau familial : Quand Oleron était une île (Le Croît vif, 2009) et Oleronnades (Le Croît vif, 2010). Avec L'oeillet d'Oleron, le lys du Japon, la biographie de ses aïeux, on s'explique cet attachement pérenne à l'île à travers plusieurs générations.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK