L'Union européenne et la politique étrangère - Le haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune : moteur réel ou leadership par procuration (1999-2009) ?

Note moyenne 
Estelle Poidevin - L'Union européenne et la politique étrangère - Le haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune : moteur réel ou leadership par procuration (1999-2009) ?.
Figure méconnue, le Haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) occupe pourtant une place centrale sur la scène... Lire la suite

Résumé

Figure méconnue, le Haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) occupe pourtant une place centrale sur la scène diplomatique européenne. Plus de dix ans après la création du poste par le traité d'Amsterdam, le traité de Lisbonne renforce d'ailleurs substantiellement les attributions du nouveau " Haut représentant pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité " qui intègre les fonctions de commissaire chargé des relations extérieures détenues par Benita Ferrero-Waldner entre 2004 et 2009. L'action de Javier Solana, premier et unique titulaire du poste de Haut représentant pour la PESC entre 1999 et 2009, a sans aucun doute contribué à son renforcement. Faiblement doté en ressources administratives et financières, dépourvu de réseau diplomatique, le Haut représentant pour la PESC, également secrétaire général du Conseil, avait en main les instruments diplomatiques classiques, qui sont aussi les instruments de base pour mener une politique étrangère : déclarations, visites et rencontres au sommet, participation à des conférences internationales. Mais Javier Solana s'est rapidement heurté aux limites des prises de position à 27, qui reposent bien souvent sur le plus petit dénominateur commun. C'est en investissant le terrain de la gestion des crises, c'est-à-dire en contribuant à l'émergence de la politique étrangère et de sécurité défense (PESD), que le Haut représentant s'est réellement dessiné un espace d'action.

Sommaire

  • L'INSTITUTIONNALISATION DE LA FONCTION DE HAUT REPRESENTANT POUR LA PESC
    • Une proposition française
    • Un diplomate sans réseau diplomatique propre
  • LE HAUT REPRESENTANT POUR LA PESC A L'EPREUVE DU TERRAIN :L'AFFIRMATION DU ROLE DE L'UE EN MATIERE DE GESTION DES CRISES
    • La formulation progressive d'un socle doctrinal
    • Le Haut représentant face aux crises.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/07/2010
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-12475-2
  • EAN
    9782296124752
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    210 pages
  • Poids
    0.265 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,5 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Estelle Poidevin

Ayant débuté comme journaliste de presse écrite, Estelle Poidevin travaille au service politique de la Commission européenne à Paris. Diplômée de l'École de journalisme de Lille, elle s'est spécialisée dans les affaires européennes à la Sorbonne et à l' Université libre de Bruxelles. Elle est titulaire d'un master en relations internationales de Sciences Po Paris

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

L'Union européenne et la politique étrangère - Le haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune : moteur réel ou leadership par procuration (1999-2009) ? est également présent dans les rayons

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK