LA CITOYENNE PARADOXALE. Les féministes françaises et les droits de l'homme

Note moyenne 
Joan-W Scott - .
Alors que le débat sur la parité divise les milieux politiques, le féminisme, au-delà de la revendication égalitaire, devrait contribuer à une réévaluation... Lire la suite
21,60 €
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 28 mai
En magasin

Résumé

Alors que le débat sur la parité divise les milieux politiques, le féminisme, au-delà de la revendication égalitaire, devrait contribuer à une réévaluation de l'histoire des doctrines et des institutions de la République. Joan W. Scott, personnalité marquante de l'historiographie américaine et professeur à l'Institute for Advanced Study de Princeton, entend montrer comment l'histoire du féminisme, qui fait partie intégrante de l'histoire politique, sert de révélateur aux fondements réels du républicanisme. Les combats d'Olympe de Gouges, Jeanne Deroin, Hubertine Auclert et Madeleine Pelletier, par l'écart de leurs critiques, font apparaître les contradictions d'une théorie universelle des droits de l'homme mise au service de l'exclusion politique des femmes, Joan W. Scott, recourant au concept de gender, trop souvent incompris et caricaturé en France, analyse les différents contextes de ces luttes féministes prises dans les limites de l'héritage politique de la Révolution. Elles n'ont pu réussir, même aujourd'hui, à couper tout à fait le lien identifiant l'individu au masculin. Pour abolir les effets politiques de la différence. D'où le dilemme : soit revendiquer l'égalité au nom de l'individu (neutre et abstrait), soit définir une pertinence politique de la différence sexuelle sans briser l'universalité des droits. Ainsi, ce livre, repérant ce paradoxe au cœur de l'histoire du féminisme, devient une invitation à repenser les principes mêmes du modèle républicain.

Sommaire

    • Lire autrement l'histoire du féminisme
    • A quoi peut servir l'imagination : Olympe de Gouges et la Révolution française
    • Les devoirs de la citoyenne : Jeanne Deroin et la révolution de 1848
    • Le " social " et ses droits : Hubertine Auclert et la politique de la Troisième République
    • L'individualisme radical de Madeleine Pelletier
    • Des citoyennes, mais pas encore des individus : le droit de vote et ses lendemains.

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/02/1998
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-226-09598-5
  • EAN
    9782226095985
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    287 pages
  • Poids
    0.425 Kg
  • Dimensions
    14,8 cm × 22,6 cm × 2,5 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
21,60 €