La financiarisation : capital contre travail - Les traders au service des bandits des temps modernes

Note moyenne 
Elie Sadigh - La financiarisation : capital contre travail - Les traders au service des bandits des temps modernes.
Les crises financières, les délocalisations, les prélèvements indus, le pillage par la ruse de certains pays, les spéculations sur les monnaies,... Lire la suite
13,00 €
Expédié sous 3 à 7 jours
Livré chez vous entre le 8 avril et le 10 avril

Résumé

Les crises financières, les délocalisations, les prélèvements indus, le pillage par la ruse de certains pays, les spéculations sur les monnaies, sur les marchés financiers, sur les marchés des matières premières et des produits alimentaires et leurs conséquences néfastes (misère, famines, etc.) sont inhérents à une économie mondiale financiarisée. Les financiers sont devenus les maîtres du monde. Ils dictent la conduite économique et financière des dirigeants aux niveaux national et international. Ils font croire, à l'aide de théories économiques sans fondement rationnel, que l'épargne, donc la financiarisation, est indispensable dans une économie d'évolution, que la libre circulation des capitaux financiers favorise la croissance de l'économie mondiale. L'auteur démontre que l'épargne n'est pas une nécessité absolue, qu'elle diminue le profit des entreprises, que lorsque l'épargne est nulle les entreprises considérées dans leur ensemble deviennent indépendantes du marché financier, que par conséquent la Bourse n'est pas une nécessité, que le fonctionnement des systèmes bancaires nationaux et du système monétaire et financier international actuel favorisent la financiarisation. Elie Sadigh propose une réforme de ces systèmes et établit comment articuler rationnellement les systèmes bancaires nationaux et le système monétaire et financier international.

Sommaire

  • LE CAPITALISME
    • Systèmes politiques et systèmes économiques
    • Les systèmes politico-économiques se différencient par les règles arbitraires qui régissent le fonctionnement de leur économie
    • Promotion d'un système par comparaison
  • LA FINANCIARISATION DE L'ECONOMIE NATIONALE
    • Du capitalisme industriel au capitalisme financier
    • Signification et principal objectif de la financiarisation
    • Les conditions et mesures qui ont favorisé la financiarisation
  • LA FINANCIARISATION DE L'ECONOMIE INTERNATIONALE
    • La financiarisation de l'économie internationale est une anomalie
    • La financiarisation mondialisée favorise la réalisation d'une croissance externe au niveau international
    • La spéculation et les crises financières, son corollaire, sont inhérentes à une économie internationale financiarisée

Caractéristiques

  • Date de parution
    17/05/2010
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-296-11243-8
  • EAN
    9782296112438
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    133 pages
  • Poids
    0.18 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,5 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Elie Sadigh

Elie Sadigh est docteur d'Etat, maître de conférences à l'université de Bourgogne et auteur de plusieurs ouvrages théoriques. Ses recherches portent essentiellement sur la théorie économique et sur l'histoire de l'analyse économique. Cet ouvrage complète une réflexion menée dans les précédentes publications d'Elie Sadigh, qui poursuit son engagement contre les idées qui mènent le monde actuellement au bénéfice d'une minorité et au détriment du plus grand nombre. Ses propositions permettraient de sortir de l'impasse actuelle et ouvriraient une nouvelle voie pour un monde meilleur.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

La financiarisation : capital contre travail - Les traders au service des bandits des temps modernes est également présent dans les rayons

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK