La princesse de Clèves - Poche

Note moyenne 
Chuchoté, annoncé, préparé pendant six ans, on attendait comme un chef-d'oeuvre ce roman du désordre amoureux, de la passion et de la mort. Il allait... Lire la suite
1,90 €
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 1 juin
En magasin

Résumé

Chuchoté, annoncé, préparé pendant six ans, on attendait comme un chef-d'oeuvre ce roman du désordre amoureux, de la passion et de la mort. Il allait franchir les siècles, dans son intacte perfection. A la cour d'Henri II, Mademoiselle de Chartres rencontre le prince de Clèves et l'épouse. Sitôt mariée, lors d'un bal à la Cour, elle tombe passionnément amoureuse du duc de Nemours. En dépit de la violence de leurs sentiments, les deux jeunes gens se taisent.
Un jour, Madame de Clèves, modèle de vertu, avoue à son mari son amour coupable. Et cet aveu n'arrange rien. Torturé de soupçons et de jalousie, le prince se croit trompé. A la princesse, dorénavant, de conduire son destin...

Caractéristiques

  • Date de parution
    21/02/2019
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-266-29591-8
  • EAN
    9782266295918
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    157 pages
  • Poids
    0.092 Kg
  • Dimensions
    10,9 cm × 18,0 cm × 0,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Madame de Lafayette

Madame de La Fayette est née Marie-Madeleine Pioche de La Vergne le 18 mars 1634 à Paris. Son père, gentilhomme passionné de littérature, meurt en 1649 et sa mère se remarie alors avec l'oncle de la Marquise de Sévigné. Celle-ci sera l'amie intime de Marie-Madeleine tout au long de sa vie. Elle fait son éducation littéraire et sentimentale avec Ménage qui lui enseigne l'italien et le latin et l'introduit dans les salons en vogue de Catherine de Rambouillet, de la marquise du Plessis-Bellière et de Madeleine de Scudéry.
Jeune, riche et cultivée, elle devient demoiselle d'honneur d'Anne d'Autriche. A vingt et un ans, elle épouse le comte de La Fayette qui se retire dans son domaine d'Auvergne, tandis qu'elle choisit de vivre à Paris où son amitié avec Henriette d'Angleterre, future duchesse d'Orléans, lui permet de pénétrer les cercles intimes de la royauté. En 1665, elle noue avec La Rochefoucauld une relation d'amitié qui durera jusqu'à la fin de sa vie.
En 1662 elle fait paraître une nouvelle historique anonyme, La Princesse de Montpensier ; en 1669 et 1671 sont publiés, sous le nom de Segrais — un de ses amis lettrés —, les deux volumes de Zaïde, qui remportent un vif succès ; en 1678 son chef-d'oeuvre, La Princesse de Clèves, suscite l'admiration. Elle succombe à la maladie le 26 mai 1693. A partir de 1720 paraîtront, à titre posthume, trois ouvrages de sa main : une Histoire de Madame, des Mémoires de la Cour de France pour 1688 et 1689, et une nouvelle, La Comtesse de Tende.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

1,90 €