Le parti socialiste entre Résistance et République

Note moyenne 
Gilles Morin et  Collectif - .
A la Libération, le socialisme, constate Léon Blum, est le " maître de l'heure ". Mais est-ce vrai du Parti socialiste SFIO ? Il peut s'appuyer sur... Lire la suite
35,06 €
Actuellement indisponible

Résumé

A la Libération, le socialisme, constate Léon Blum, est le " maître de l'heure ". Mais est-ce vrai du Parti socialiste SFIO ? Il peut s'appuyer sur un vaste courant socialisant issu de la Résistance en tentant de le canaliser à son profit. Il lui faudrait alors renoncer à ce qui a fait une part essentielle de son identité depuis 1905 : son ambition révolutionnaire. Il peut encore, pour affronter les défis des temps nouveaux, rassembler ses adhérents d'avant-guerre, reconstituer ses réseaux d'antan renforcés d'hommes issus de la Résistance, et affirmer haut et fort sa fidélité aux idéaux traditionnels, proclamés toujours actuels. Ce choix est vite dépassé : un an plus tard, la SFIO n'est plus la première force politique du pays mais elle demeure au centre du système politique. Ses hommes au cœur de l'appareil d'État occupent d'importants portefeuilles et définissent la politique nationale. Ils sont pris dans l'action et ses contradictions et deviennent les gérants loyaux de l'économie capitaliste sur fond de pénuries dramatiques. A partir de 1946, sous la pression permanente des communistes et bientôt des gaullistes, les socialistes sont contraints de vivre une cohabitation avec des partenaires imposés par les circonstances. Sur leurs principes et leurs références, ils s'affrontent dans des débats internes. En 1948, dépassant ces affrontements, ils se retrouvent au sein de la coalition de Troisième force pour sauver la République menacée, avec pour seule ambition: la pérennité du régime démocratique. Une vingtaine de chercheurs ont été sollicités pour analyser la place des socialistes, leurs rapports au monde politique et à la société de leur temps, dans les années fécondes et tragiques qui vont de la Libération à la Guerre froide. Cet ouvrage original s'appuie sur de nombreuses archives inédites, depuis peu accessibles.

Sommaire

  • UN NOUVEAU PARTI POUR LE SOCIALISME
    • L'idée socialiste en 1945
    • L'identité du Parti socialiste, permanences et ruptures
    • Le parti issu de la Résistance
    • L'idée de la France selon des socialistes (été 1944-janvier 1946)
    • Géopolitique du Parti socialiste : sensibilités et bastions socialistes
  • LE POUVOIR POUR QUOI FAIRE ?
    • La reconstruction des Partis socialistes en Europe
    • Les socialistes, reconstructeurs de l'appareil d'Etat (1943-1946)
    • Les socialistes et l'organisation de l'économie
    • Les socialistes et l'action agricole à la Libération : espoirs et désillusions
    • Le choix atlantique ou Troisième force internationale ?
  • SOCIALISTES ET COMMUNISTES, LES PARTENAIRES INCONCILIABLES
    • La SFIO vue par le Parti communiste, partenaires et adversaires
    • Le comité d'entente socialiste-communiste
    • L'anticommunisme de la SFIO
    • La SFIO et les grèves
    • Les raisons de la défaite des confédérés dans la CGT à la Libération
    • La SFIO face à la scission Force ouvrière
  • LA SFIO DANS LE CHAMP POLITIQUE ET SOCIAL
    • Le MRP, un nouveau partenaire
    • La naissance de la Troisième force et la lutte contre la hausse des prix : échec de la dernière offensive des " partis organisés "
    • La SFIO et les classes moyennes
    • La SFIO et le monde enseignant
    • Espace et réseaux socialistes après la Libération : pistes de recherches
    • Bilan historiographique ou essai d'historiologie sur le socialisme

Caractéristiques

Avis libraires et clients

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK