Lettre d'une Afro-française à ses compatriotes

Note moyenne 
Calixthe Beyala - .
Les résultats du dernier sondage sur les Français et le racisme sont alarmants et dangereux. Ainsi, 70 % des Français se déclarent un peu, beaucoup... Lire la suite
7,50 €
Actuellement indisponible

Résumé

Les résultats du dernier sondage sur les Français et le racisme sont alarmants et dangereux. Ainsi, 70 % des Français se déclarent un peu, beaucoup ou tout à fait racistes. L'écrivain Calixthe Beyala réagit et pousse un coup de gueule contre le racisme, elle qui aime la France et les Français, ses frères. Cette lettre ouverte dénonce les blessures infligées aux hommes en fonction de la couleur de leur peau et s'attaque aux discriminations qui, dès l'école se font sentir : quel enfant d'une minorité visible apprend l'histoire de ses origines ? Quel Noir n'a pas essuyé de refus d'embauche ou s'est vu refuser l'accès au logement ou l'entrée d'une boîte de nuit ? Enfin, selon Calixthe Beyala, comment peut-on s'imaginer qu'une partie importante de la population française ne soit jamais représentée dans les médias, le monde politique, financier ou culturel. Aux USA, si l'on constate l'émergence d'une bourgeoisie d'Africain-américains c'est que la population noire s'est battue pour avoir accès aux moyens de communications, donc à sa reconnaissance. Où en est-on en France interroge Calixthe Beyala ? Avec son coup de gueule, Calixthe Beyala va ouvrir les yeux à beaucoup d'entre nous et, peut-être, faire comprendre que la vie est beaucoup plus compliquée pour un membre d'une communauté visible.

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/05/2000
  • Editeur
  • ISBN
    2-84270-232-8
  • EAN
    9782842702328
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    95 pages
  • Poids
    0.1 Kg
  • Dimensions
    11,9 cm × 19,0 cm × 0,8 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK