Modernité, démocratie et totalitarisme - Simone Weil et Hannah Arendt

Note moyenne 
Simone Weil et Hannah Arendt - Modernité, démocratie et totalitarisme - Simone Weil et Hannah Arendt.
Le colloque Modernit, Dmocratie et Totalitarisme : Simone Weil et Hannah Arendt, tenu en fvrier 1993 la Maison des Sciences de l'Homme, runissait des... Lire la suite
31,00 €
Expédié sous 3 à 7 jours
Livré chez vous entre le 4 avril et le 8 avril

Résumé

Le colloque Modernit, Dmocratie et Totalitarisme : Simone Weil et Hannah Arendt, tenu en fvrier 1993 la Maison des Sciences de l'Homme, runissait des spcialistes de formations diverses (historiens, philosophes, juristes) entendant prsenter des aspects spcifiques, mais dcisifs, de l'uvre de Simone Weil et de celle d'Hannah Arendt. Quel est aujourd'hui l'intrt d'une telle confrontation ? On reconnatra d'emble l'importance de leurs rflexions sur la modernit, sur les bases et le fonctionnement des dmocraties, sur les origines des dictatures totalitaires ; tout aussi prcieuses pour nous, sont leurs analyses du colonialisme, du nationalisme et du racisme.
Elles ont distingu presque de la mme manire le patriotisme du nationalisme agressif, en condamnant le racisme ; en compensation, le mme refus d'uniformit sociale motive la critique du conformisme chez Hannah Arendt et le souci de sauvegarder les diffrentes identits des peuples chez Simone Weil. La question fondamentale aborde est toujours ntre : celle du mal en politique, imposant l'urgence d'une redfinition de la lgitimit, de la lgalit et du pouvoir.
En analysant les problmes des juifs, ceux des minorits nationales, des apatrides et des peuples coloniss, dans la priode de l'Entre Deux Guerres, elles voient l'ingalit juridique comme la premire tape du drapage des dmocraties vers le totalitarisme. Le remde apparat avec vidence : c'est l'galit juridique de tous, individus et peuples, comme base de la dmocratie. L'accord sur ce projet n'empche pas des conceptions divergentes de l'tat-nation, soutenues par des jugements diffrents sur l'Empire romain et l'origine de la Terreur pendant la Rvolution franaise.
Pour Hannah Arendt, l'tat reste le gardien du droit. Simone Weil dnonce avant 1940 la froide concentration de pouvoirs qui peut aller jusqu'au totalitarisme encore qu'elle aprenne de l'trange dfaite de 1939-1940 ne plus concevoir comme absolument ngatif le rle de l'tat et du patriotisme. D'une faon toujours actuelle enfin, elles nous dcrivent la dgradation du travail dans le monde ultra-moderne, la solitude de l'homme de masse et ses tentations autoritaires, les difficults de l'action politique quand les individus sont privs de leur capacit d'agir de faon libre et responsable.
L'une et l'autre s'interrogent aussi sur le rle social de la religion. Lisons, relisons d'urgence Simone Weil et Hannah Arendt : chacun des essais ici runis nous y incitent.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/12/1996
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-252-03029-1
  • EAN
    9782252030295
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    224 pages
  • Poids
    0.262 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK