Moi, ce que j'aime, c'est les monstres - Livre premier - Album

Fauve d'or - Meilleur album
Note moyenne 
2 notes -  Donner un avis
Chicago, fin des années 1960. Karen Reyes, dix ans, adore les fantômes, les vampires et autres morts-vivants. Elle s'imagine même être un loup-garou.... Lire la suite
34,90 €
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 8 juillet
En magasin

Résumé

Chicago, fin des années 1960. Karen Reyes, dix ans, adore les fantômes, les vampires et autres morts-vivants. Elle s'imagine même être un loup-garou. Le jour de la Saint-Valentin, sa voisine, la belle Anka Silverberg, se suicide d'une balle dans le coeur. Karen qui n'y croit pas, décide d'élucider ce mystère. Elle va découvrir qu'entre le passé d'Anka dans l'Allemagne nazie, son quartier prêt à s'embraser et les secrets tapis dans l'ombre de son quotidien, les monstres sont des êtres comme les autres.
Journal intime d'une artiste prodige, c'est l'histoire magnifiquement contée d'une fascinante enfant. Dans cette oeuvre magistrale, à la fois enquête, drame familial et témoignage historique, Emil Ferris tisse un lien personnel entre un expressionnisme féroce et l'univers de Maurice Sendak.

Caractéristiques

Avis libraires et clients

Avis libraires

À propos des auteurs

Emil Ferris est née en 1962 à Chicago. Illustratrice, elle contracte en 2002 le virus du Nil occidental et se retrouve paralysée. Les médecins lui annoncent qu'il n'y a plus rien à faire, mais elle décide de se battre, suit des cours d'art en fauteuil et, pendant 6 ans, planche sur Moi, ce que j'aime, c'est les monstres. Refusé 48 fois avant d'être enfin publié, ce roman graphique l'élève instantanément aux côtés des maîtres du genre, Art Spiegelman, Chris Ware, Charles Burns ou Alison Bechdel.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

34,90 €