Nouvelles d'en bas - Grand Format

Note moyenne 
En bas, tout en bas, le métro est devenu la terre d'asile de tous ceux qui ont quelques raisons, bonnes ou mauvaises, de craindre la lumière du jour... Lire la suite
18,40 €
Actuellement indisponible

Résumé

En bas, tout en bas, le métro est devenu la terre d'asile de tous ceux qui ont quelques raisons, bonnes ou mauvaises, de craindre la lumière du jour : chômeurs incapables de se reloger, étrangers en délicatesse avec les services de la Préfecture, maris plaqués (femmes aussi bien) cédant au terrible laisser-aller de la solitude, taquineurs de bouteille passés un jour à la vitesse supérieure, sans compter tous les philosophes de trottoir qui préfèrent, quoi qu'il arrive, la libre dèche à la chiennerie du boulot. Tous ces paumés, ces mal barrés, Bernard Ollivier est allé les retrouver au bas de l'escalier. Les quinze récits, drôles ou tristes - le plus souvent drôles et tristes -, qu'il a rassemblés ici n'ont pas la prétention d'être les Mille et Une Nuits de l'underground métropolitain. Ils se contentent d'évoquer, avec tendresse et compétence, la vie de nos frères du trente-sixième dessous. Et de rappeler à notre petit confort, volontiers distrait, que la dégringolade est une pente universelle...

Caractéristiques

  • Date de parution
    11/04/2001
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-85940-724-3
  • EAN
    9782859407247
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    212 pages
  • Poids
    0.215 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 20,5 cm × 1,4 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

En bas, tout en bas, le métro est devenu la terre d'asile de tous ceux qui ont quelques raisons, bonnes ou mauvaises, de craindre la lumière du jour : chômeurs incapables de se reloger, étrangers en délicatesse avec les services de la Préfecture, maris plaqués (femme aussi bien) cédant au terrible laisser-aller de la solitude, taquineurs de bouteille passés un jour à la vitesse supérieure, sans compter tous les philosophes de trottoir qui préfèrent, quoi qu'il arrive, la libre dèche à la chiennerie du boulot.
Tous ces paumés, ces mal barrés, Bernard Ollivier est allé les retrouver au bas de l'escalier. Les quinze récits, drôles ou tristes le plus souvent drôles et tristes, qu'il a rassemblés ici n'ont pas la prétention d'être les Mille et une nuits de l'underground métropolitain. Ils se contentent d'évoquer, avec tendresse et compétences, la vie de nos frères du trente-sixième dessous. Et de rappeler à notre petit confort, volontiers distrait, que la dégringolade est une pente universelle...

À propos de l'auteur

Biographie de Bernard Ollivier

Bernard Ollivier, Normand de souche mais Parisien convaincu, s'est fait connaître en usant ses souliers - et en écrivant : Longue marche (2000), récit de la première étape de son voyage à pied d'Istanbul jusqu'en Chine, le long de la Route de la Soie, l'a rendu célèbre. Il aime à rappeler que s'il marche, c'est pour faire marcher les autres - et d'abord ceux qui sont condamnés à rester en rade, tous ceux qui se sentent menottés, entravés par une société où ils n'ont pas leur place. Ainsi a-t-il créé une Association qui se donne pour tâche d'aider à la réinsertion des exclus... qu'il convie à prendre leur boussole en main, à se lancer dans des voyages en solitaire à l'étranger, histoire de retrouver le goût de la rencontre - et, qui sait de la vie.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés