Passages de l'histoire

Note moyenne 
Dork Zabunyan - Passages de l'histoire.
Trois remarques sur cette tendance massive de la représentation de l’histoire. D’une part, le fait de resserrer le phénomène historique autour... Lire la suite
6,00 €
Actuellement indisponible

Résumé

Trois remarques sur cette tendance massive de la représentation de l’histoire. D’une part, le fait de resserrer le phénomène historique autour d’un personnage et de l’investir à partir d’affects stéréotypés qui irriguent depuis toujours le cinéma, mélange de sentimentalisme et de misérabilisme : autre manière d’organiser l’intrigue en fonction du binôme victimisation/ héroïsation, minorant la force des individus sans noms (ou "sans parts" comme dirait Jacques Rancière) qui contribuent pourtant à l’épaisseur de ces diverses luttes.
D’autre part, le fait de recouvrir le passé, même proche, d’une sorte de "pommade muséale", comme l’écrivait Serge Daney, qui dénonçait toute entreprise filmique qui, "entre brocante et téléfilm", transformait le passé en un simple élément décoratif, alors que ce passé devrait travailler notre présent, constituer un réservoir d’images et de sons pour d’autres engagements à venir. Enfin, on note une même ambition partagée, quels que soient les auteurs et quels que soient les genres (documentaire ou fiction), à savoir que ces réalisations ont pour vocation d’atteindre le passé conformément à une exigence d’objectivité définitive, comme si la vérité de ce passé pouvait être rendue sensible une fois pour toutes.

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/06/2013
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-36409-025-5
  • EAN
    9782364090255
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    80 pages
  • Poids
    0.065 Kg
  • Dimensions
    10,0 cm × 15,0 cm × 0,6 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Dork Zabunyan

Dork Zabunyan est maître de conférences en études cinématographiques à l’université de Lille-3. Ses recherches actuelles portent sur une tentative de redéfinition du cinéma comme "art impur", suivant deux axes. D’une part, il s’agit d’étudier les relations contrariées - relations de composition, non d’opposition, qui ont pu exister dans l’histoire, et jusqu’à nos jours, entre l’art du cinéma et les différentes formes de la culture populaire (bande dessinée, séries télévisées, clips, jeux vidéo, etc.).
De l’autre, il s’agit d’analyser les nouvelles modalités de présentation des images en mouvement, hors du dispositif traditionnel de la salle obscure, et les effets que ces "migrations" de l’image sont susceptibles de provoquer en retour sur quelques gestes fondamentaux du cinématographe (notamment le cadrage, le montage et, en conséquence, la narration).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés