Pour en finir avec la fabrique des garçons - Volume 1, A l'école

Note moyenne 
Si conventions et chartes pour l'égalité des sexes se multiplient depuis presque trente ans avec plus ou moins de bonheur, peut-être est-ce parce que... Lire la suite
25,00 €
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 6 juin et le 15 juin
En magasin

Résumé

Si conventions et chartes pour l'égalité des sexes se multiplient depuis presque trente ans avec plus ou moins de bonheur, peut-être est-ce parce que les filles demeurent les publics-cibles privilégiés de la volonté émancipatrice institutionnelle. Notre système scolaire semble avoir bien du mal à penser, en complémentarité et même en priorité, l'évolution des garçons... Tant que des mécanismes de séparation et de hiérarchisation des sexes oeuvreront au sein même de l'école, tant que les garçons seront confrontés à l'injonction paradoxale d'être dociles à l'institution tout en affirmant leur virilité, tant que nous resterons aveugles aux nouvelles formes d'entre-soi masculin, tant que l'école continuera à penser que tous les élèves sont hétérosexuels et conformes aux normes de genre, les choses auront du mal à évoluer...
Quels leviers peuvent permettre un changement, profitable aussi bien aux filles qu'aux garçons, dans une école plus égalitaire ? Une école émancipatrice ne devrait-elle pas être, avant tout, une école accueillante à toutes les variations des rôles de genre qui ne sauraient se résumer à la bicatégorisation fille-garçon ?

Sommaire

  • ECOLE ET RITES VIRILS
    • Le paradoxe de l'éducation des garçons
    • Survisibilisation des garçons dans les actes de transgression scolaire
    • La sanction comme outil de construction de stéréotypes socio-sexués dans les établissements scolaires des classes dominantes
  • CONSTRUCTION OU REDUCTION DES DIFFERENCES SEXUEES : QUELS LEVIERS PEDAGOGIQUES ?
    • Enseigner l'égalité des sexes par la littérature de jeunesse à l'école primaire : quelle place pour les garçons ?
    • Orientations sexuées des élèves de troisième, de la négation de la différenciation à la mobilisation de quelques acteurs scolaires
    • Un univers de relations : comment "fabriquer" une classe d'élèves avec des filles et des garçons ?
  • ECOLE EMANCIPATRICE : VERS UNE EDUCATION QUEER ?
    • Le poids du genre dans les violences à l'école : repenser la construction des identités sexuées dans la mixité
    • La fabrique des garçons détricotée dans la transculture manga ou : Pour en finir avec un Complexe de castration qui finit
    • Apprendre en cis-scolarité : quelle place pour les transidentités à l'école ?

Caractéristiques

  • Date de parution
    21/10/2014
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-85892-433-2
  • EAN
    9782858924332
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    318 pages
  • Poids
    0.6 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Sylvie Ayral est professeure agrégée et docteure en Sciences de l'éducation. Elle enseigne actuellement dans un lycée classé dispositif expérimental de réussite scolaire. Ses recherches portent sur la sociologie de l'adolescence, la construction de l'identité masculine et les violences de genre à l'école ainsi que sur les sanctions scolaires. Sa thèse "La fabrique des garçons : sanctions et genre à l'école" avait obtenu en 2010 le prix Le Monde de la recherche universitaire.
Yves Raibaud est géographe, maître de conférences HDR à l'Université Bordeaux Montaigne où il est chargé de mission égalité femmes hommes. Il est membre de l'UMR Adess du CNRS. Ses recherches portent sur la géographie du genre, les équipements destinés aux loisirs des jeunes, les cultures urbaines comme cultures masculine, la géographie de la musique.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
25,00 €