Que le meilleur perde - Eloge de la défaite en politique

Note moyenne 
Les citoyens, les journalistes. les politologues n'ont pas compris : pourquoi M Strauss-Kahn a-t-il fait exploser sa candidature à la présidence de... Lire la suite
18,50 €
Expédié sous 3 à 7 jours
En magasin

Résumé

Les citoyens, les journalistes. les politologues n'ont pas compris : pourquoi M Strauss-Kahn a-t-il fait exploser sa candidature à la présidence de la République alors qu'il paraissait élu d'avance ? Pourquoi M Sarkozy a-t-il promis, contre toute vraisemblance, d'être "le candidat du pouvoir d'achat" ? Pourquoi a-t-il inauguré son mandat par un cocktail m'as-tu-vu au Fouquet's ? Pourquoi s'est-il fait passer pour le président des riches "? Nulle explication, ni au bistrot, ni sur Internet, ni dans les médias.
encore moins dans les livres savants. C'est que nous sommes victimes d'une étrange illusion. Considérant l'agitation qui s'empare de la classe politique à la veille de chaque scrutin présidentiel, nous en concluons trop vite que le projet majeur de nos dirigeants est d'accéder au pouvoir ou de s'y maintenir. L'objectif profond des hommes politiques n'est pas de s'installer à l'Elysée ni de gagner une majorité à l'Assemblée : leur objectif profond n'est pas la victoire mais la défaite.
Comment expliquer. sinon, tant d'erreurs de la part de gens si intelligents ? Le pouvoir est un insupportable fardeau : l'opposition une situation de rêve.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/03/2012
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-259-21497-1
  • EAN
    9782259214971
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    245 pages
  • Poids
    0.335 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 22,6 cm × 2,3 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Michel-Antoine Burnier

Michel-Antoine Burnier, journaliste et écrivain, fut l'un des fondateurs d'Actuel. Collaborateur à divers journaux, de L'Express à Libération en passant par Les Inrockuptibles, il a publié une trentaine de livres - essais, biographies, satires politiques, romans historiques et parodies littéraires (avec Patrick Rambaud) - dont Le Testament de Sartre et Le journalisme sans peine. Il y a plus de vingt-cinq ans, une édition de Que le meilleur perde consacrée à François Mitterrand, en collaboration avec Frédéric Bon (1943-1981), a dépassé les 120000 exemplaires, une autre, il y a quatorze ans, raconta les mésaventures de Jacques Chirac.
Voici enfin la version destinée à Nicolas Sarkozy.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
18,50 €