Réflexions sur la peine capitale - Poche

Note moyenne 
Albert Camus et Arthur Koestler - Réflexions sur la peine capitale.
Lorsque ces Réflexions sur la peine capitale sont parues, en 1957, la guillotine fonctionnait encore en France, pour les crimes de droit commun, et plus... Lire la suite
8,60 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 2 juin et le 8 juin
En magasin

Résumé

Lorsque ces Réflexions sur la peine capitale sont parues, en 1957, la guillotine fonctionnait encore en France, pour les crimes de droit commun, et plus souvent encore pour ceux liés à la guerre d'Algérie. Quand ce livre a été mis à jour pour la dernière fois, en 1979, presque vingt ans après la mort d'Albert Camus, la peine de mort était encore en vigueur en France. Moins de deux ans plus tard, Robert Badinter, nommé garde des Sceaux, fit voter l'abolition par le Parlement le 9 octobre 1981. Pour autant, le débat ne s'est pas interrompu. Il s'est déplacé et il s'est élargi, en devenant international. Si l'abolition a prévalu en Europe et gagné du terrain partout dans le monde, la peine de mort est encore appliquée dans de nombreux pays, parfois à grande échelle. Il nous a paru intéressant d'apporter au débat ces Réflexions d'Arthur Koestler et d'Albert Camus qui n'étaient plus disponibles.

Caractéristiques

  • Date de parution
    22/01/2002
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-07-041846-4
  • EAN
    9782070418466
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    282 pages
  • Poids
    0.17 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 18,0 cm × 1,6 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Introduction et étude de Jean Bloch-Michel Ces Réflexions (parues en 1957) serviront au débat sur la peine de mort, qui s'internationalise actuellement.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

8,60 €