Rimbaud - Un pierrot dans l'embêtement blanc - Lecture de La Lettre de Gênes de 1878

Note moyenne 
Raymond Perrin - Rimbaud - Un pierrot dans l'embêtement blanc - Lecture de La Lettre de Gênes de 1878.
Si l'édition rimbaldienne récente s'est concentrée avec talent sur l'édition critique des textes, l'approfondissement des données biographiques et... Lire la suite
14,50 €
Expédié sous 3 à 7 jours
Livré chez vous entre le 8 avril et le 10 avril

Résumé

Si l'édition rimbaldienne récente s'est concentrée avec talent sur l'édition critique des textes, l'approfondissement des données biographiques et iconographiques, elle n'analyse toujours pas en profondeur un texte-clé de novembre 1878. Il s'agit de cette longue et précieuse Lettre de Gênes, maillon rare et exceptionnel, entre le " défroqué de la poésie " et le commerçant d'Arabie et d'Afrique. Après ses voyages en Europe et à Java, le jeune homme de Charleville, " philomathe " épris de langues et de sciences, concentré sur la " réalité rugueuse ", décide de rejoindre l'Orient pour vivre par ses propres moyens. Il quitte le hameau de Roche le jour de ses vingt-quatre ans, traverse les Vosges et le Gothard, le plus souvent à pied, pour rejoindre le port de Gênes d'où il embarquera pour Alexandrie. Écrite au moment où son père meurt à Dijon - ce qu'il ignore, semble-t-il - cette dernière lettre d'Europe témoigne de l'angoisse permanente d'un Rimbaud enlisé dans sa vie comme dans la neige du Gothard, " tronçon immobile " avant l'heure, incapable de marcher dans sa tête. Pour une dernière fois, comme malgré lui, Rimbaud pris dans " l'embêtement blanc " angoissant, tel " un pierrot dans un four ", laisse échapper un dernier cri poétique, un chant du cygne, caché au coeur de micro-récits plus anecdotiques. Relisons ce " pauvre Arthur " de " l'entre-deux ", heureux dans ses " dégringolades " aériennes au-dessus du Tessin. Va-t-il échapper enfin à " l'Europe aux anciens parapets " ou restera-t-il prisonnier de l'idée tenace qu'"on ne part pas " ? Voici une enquête patiente et minutieuse, sans concession ni complaisance, revisitant avec rigueur et générosité toute l'histoire de la " rimbaldothèque " étendue sur plus d'un siècle, afin de mettre en perspective l'intérêt et la particularité de cette lettre étonnante qui méritait bien cette lecture plurielle et approfondie.

Sommaire

  • UNE LECTURE DE LA LETTRE DE GENES DE 1878
    • Un texte à redécouvrir
    • Pourquoi l'édition de la lettre est-elle si rare ?
    • Tribulations connues et inconnues du texte et du manuscrit
    • Des témoins plus rares, plus ironiques et plus éloignés
    • Rimbaud en 1878
    • Chronologie rimbaldienne probable de l'année 1878
    • Un jeune homme vulnérable et valétudinaire
    • Un destinataire injustement écarté : le frère, Frédéric
    • Des lectures contradictoires
    • Le chant du cygne d'un poète malgré lui

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/09/2009
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-09901-2
  • EAN
    9782296099012
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    143 pages
  • Poids
    0.21 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,5 cm × 0,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Raymond Perrin

Raymond Perrin, après des ouvrages de référence sur la littérature et la presse des jeunes, poursuit ses études sur Rimbaud. Il propose la lecture la plus exhaustive possible d'une correspondance passionnante mais encore trop peu connue.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK